Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comparaison ALVF,FRANCAISE,ALLEMANDE,RUSSE, ALLIES

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Matériels et armement
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Chasseur Corse
Invité





MessagePosté le: Mar Nov 29, 2016 18:02    Sujet du message: Comparaison ALVF,FRANCAISE,ALLEMANDE,RUSSE, ALLIES Répondre en citant

j'ouvre un débat pour spécialiste et anciens "Gros Pieds"(nom argotique militaires des artilleurs lourd)

France: nous avions certes des batteries qui dataient de 1914-1918 mais on leur avait fait subir une serieuse cure de ragenissement(Télmétre, montage, ateliers, Obus.
ce qui nous a permis de montrée au allemand que sur cet armement nous avions de l'avance sur eux et il y avait de nombreux projet en cours d'étude ou de montage.

Allemagne: il avait des monstres comme "Karl le Mamouth" qui était un mortier se déplaceant sur chenille qui était une nouveauté dans ce type de matériel. "Dora" qui était une pale copie de la "Grosse Bertha" nommée a son époque "Canon de Paris".
sans compter les batteries monté sur table de tir tournante(le canon arrivait par train et tirait en se déplaceant selon des axes prédéfini.

Russie: a ma connaissance il n'y a pas de renseignement car les russes agissaient par concentration d'artillerie classique, et avait des Régiments d'artillerie qui avait un nombre important de canon(l'écrivain Alexandre Solgnitsine fut capitaine dans un de ses régiment)

Alliés: les américains et les anglais n'avait pas confiance en ces monstre et la majorité de leur artillerie lourde avait un aventage elle pouvait rapidement en batterie, et leur train était motorisée et suivait le canon en formant un colonne automobile.

quel est l'avis des artilleurs membres

amitiés
Chasseur corse
Revenir en haut de page
ciders



Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 719
Localisation: Sur un piton

MessagePosté le: Mar Nov 29, 2016 18:14    Sujet du message: Répondre en citant

Les meilleures pièces d'artillerie allemande n'étaient pas les monstres mis en lumière par la propagande et les films de guerre, mais les K5 de calibre 280 mm, utilisés partout et mis à toutes les sauces (même pour cibler des navires). Ils étaient bien moins coûteux à mettre en œuvre et se sont révélés beaucoup plus efficaces, sur tous les fronts.

Du côté anglo-saxon, il y a eu quelques pièces mais très peu utilisées faute d'un théâtre d'opérations adapté (et de la logistique requise pour les expédier de l'autre côté de la Manche ou de l'Atlantique). La plupart des grosses pièces britanniques (sinon toutes) avaient déjà servi durant la Première Guerre Mondiale et ne furent utilisées que pour expédier quelques obus de l'autre côté du détroit de Calais, dans le meilleur des cas.

Côté soviétique, je ne sais pas trop. Il y avait de nombreuses pièces sur trains blindés mais elles étaient généralement de calibre bien inférieur à l'ALVF des autres nations. Et pour le reste, les grosses pièces (calibre 203, 280 ou 340 mm) étaient généralement tractées.
_________________
- "I'm sorry. You're a hero... and you have to leave." (Fallout)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7516

MessagePosté le: Mar Nov 29, 2016 19:04    Sujet du message: Répondre en citant

Que l'Allemagne a démontré au début de la guerre que la meilleure artillerie (portée et précision) devait être aérienne. Avec la perte de la supériorité aérienne, l'Allemagne a perdu la guerre.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Colonel Gaunt



Inscrit le: 26 Mai 2015
Messages: 1049
Localisation: Val de Marne

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2016 02:51    Sujet du message: Répondre en citant

Y a surtout le canon de 88 allemand qui a été mis a toutes les sauces non ?
AA puis AC.
_________________
Les guerres de religion consistent à se battre pour savoir qui a le meilleur ami imaginaire
Citation vue sur le net
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3405
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2016 06:18    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Y a surtout le canon de 88 allemand qui a été mis a toutes les sauces non ?

Peut-on le considérer comme de l'artillerie lourde ?
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ciders



Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 719
Localisation: Sur un piton

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2016 07:34    Sujet du message: Répondre en citant

Si nous parlons bien d'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée, le 88 demeure un petit joueur.
_________________
- "I'm sorry. You're a hero... and you have to leave." (Fallout)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1299

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2016 22:50    Sujet du message: Répondre en citant

Imberator a écrit:
Citation:
Y a surtout le canon de 88 allemand qui a été mis a toutes les sauces non ?

Peut-on le considérer comme de l'artillerie lourde ?


Je pense qu'on peut parler d'artillerie lourde dès qu'on passe la barre des 105mm... voire 155mm. Pas avant.
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1635
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Jeu Déc 01, 2016 06:25    Sujet du message: Répondre en citant

Je sais pas si on peux considérer le 88 comme de l'artillerie lourde, je ne sais même pas si on peux le considérer comme de l'artillerie, c'est un DCA, qui fut efficace en AC, et en soutien en tir direct, il ressemble au 75 français.

L'artillerie légère, c'est plutôt les mortiers, du soutien a courte portée, très mobile, l'artillerie lourde, c'est tout les autres canons, du soutien a moyenne et longue portée, qui prend du temps a se mettre en place.

Après, les plus a même de répondre, se sont les experts en artillerie et les anciens militaires qui ont servis dans l'artillerie.

La seule chose que je peux ajouter, c'est que autre fois, il y avait 2 type d'artillerie, l'artillerie de campagne, généralement des couleuvrine puis les canons de 4,6 et 8 livres et l'artillerie de siége qui comprenait les canons les plus lourds, 12 mais surtout 18 et 24 livres et les mortiers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1754
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Jeu Déc 01, 2016 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

E 1939, OTL, l'artillerie "de campagne" est divisée en deux catégories. Artillerie divisionnaire avec le 75 mm et artillerie lourde avec les 105 et 155 mm pour les divisions et les corps d'armée. ON recense aussi dans la catégorie "lourde" des pièces de 220.
Je fais abstraction des pièces spécifiques ; AA, AC, ALVF.
Pour simplifier, dans toute les catégories :léger = en dessous le 105; lourd 105 et au dessus.
Pour les navire, c'est différent mais cela provient des traités de Londres et Washington des années 20 : léger = 152 mm et en dessous (y compris les 155 des Duguay Trouin et de la Jeanne), lourd = 203 et au dessus.
Pour l'Artillerie de défense des côtes, trois catégories : léger = 90 mm et en dessous, moyen = entre 138,6 et 194,6 mm, lourd a dessus de 194,6 mm.
Ça, va, pas trop la migraine ?

@+
Alain

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3405
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Jeu Déc 01, 2016 17:12    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne m'y connais pas trop mais il me semble que c'est la conception de l'utilité de l'artillerie par les belligérants qui conditionnait son calibre, non ?


Les Allemands disposaient au début de la guerre de grosses pièces destinées à percer les frontières fortifiées de la Belgique et de la France.

Les Russes avaient leurs 122 qui, comme les orgues de Staline, avaient pour objectif de pulvériser les lignes provisoires de l’ennemi sur le front pour obtenir une percée "en rase campagne".

Les Anglais et les Français avaient hérité des puissantes pièces de la première guerre mondiale conçues pour écraser à l'origine les retranchements profonds des hommes de la Deutsches Heer (avec une efficacité toute relative déjà).

Les Japonais n'ayant jamais eu aucun de ces besoins spécifiques à combler, étaient à peu près dépourvu d'artillerie lourde.


Les Américains, habités par une vision résolument mobile de la guerre, préféraient aux grosses pièces encombrantes la souplesse et les capacités de projection d'une aviation de bombardement nombreuse, sorte d'artillerie volante adaptables selon les circonstances :

- bombardiers légers d’appui au sol

- moyens à fin essentiellement tactiques

- mais surtout lourds à vocation stratégique et simultanément utilisables si nécessaire en mode "opérationnel" pour submerger les lignes adverses sous un tapis de bombe, tel un "feu roulant aérien" prélude à la charge des chars et fantassins.


C'est là, évidemment, l'interprétation d'un amateur et sa critique par un spécialiste serait la bien venue.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
frere brun



Inscrit le: 27 Déc 2011
Messages: 52
Localisation: Carcassonne

MessagePosté le: Sam Déc 03, 2016 18:03    Sujet du message: Répondre en citant

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t3143-l-artillerie-lourde-sur-voie-ferree
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Matériels et armement Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com