Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nouvelle Guinée : Papous et soldats alliés.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ogechter



Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 27

MessagePosté le: Lun Sep 06, 2010 19:01    Sujet du message: Nouvelle Guinée : Papous et soldats alliés. Répondre en citant

Bonjour,

J'ai mis ce message ici, mais j'aurais sans doute pu le placer en 1942 : pour un de mes projets personnels, j'ai réuni un peu de documentation sur les Chimbu, une tribu de Nouvelle Guinée. Et en annexe deux de "The Chimbu, A study of change in New Guinea" de Paula Brown, il y a un document du 12 février 1943 intitulé : You and the Native, notes for the guidance of members of the Force in their relation with the New Guinea natives", rédigé par la section géographique de l'armée Alliée à la demande de Macarthur (mort en FTL), du Major General Sutherland et du colonel Fitch.

Le point 1 du document dit :
Citation:
1 : The natives are a very important factor in the military situation. Their goodwill may decide whether we win or lose the Battle of New Guinea.


Le document est intéressant. Il fait penser au manuel des troupes américaines stationnées en France. Si vous le souhaitez, je peux le copier ici, et s'il peut intéresser les annexes, je peux aussi le traduire.
@+
O.
_________________
http://www.gechter.org/blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1775

MessagePosté le: Lun Sep 06, 2010 19:39    Sujet du message: Re: Nouvelle Guinée : Papous et soldats alliés. Répondre en citant

ogechter a écrit:
Bonjour,

J'ai mis ce message ici, mais j'aurais sans doute pu le placer en 1942 : pour un de mes projets personnels, j'ai réuni un peu de documentation sur les Chimbu, une tribu de Nouvelle Guinée.
Le point 1 du document dit :
Citation:
1 : The natives are a very important factor in the military situation. Their goodwill may decide whether we win or lose the Battle of New Guinea.


Le document est intéressant. Il fait penser au manuel des troupes américaines stationnées en France. Si vous le souhaitez, je peux le copier ici, et s'il peut intéresser les annexes, je peux aussi le traduire.
@+
O.


J'aime beaucoup la comparaison Rasta Mais c'est vrai, c'est sûrement passionnant. Quelqu'un connaît-il des études ethnographiques comparables destinées, disons, aux recruteurs français en AEF?
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ogechter



Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 27

MessagePosté le: Mar Sep 07, 2010 08:55    Sujet du message: Re: Nouvelle Guinée : Papous et soldats alliés. Répondre en citant

patrikev a écrit:


J'aime beaucoup la comparaison Rasta

J'ai oublié de dire "toutes proportions gardées" Laughing
Citation:

Mais c'est vrai, c'est sûrement passionnant.


Oui. Ca sent encore un peu son colonialisme, mais j'aime la précision que le document apporte dès le début : les papous ne sont pas des sauvages, mais des gentlemen. Et c'est une citation du gouverneur d'Australie en Nouvelle Guinée.

Citation:

Quelqu'un connaît-il des études ethnographiques comparables destinées, disons, aux recruteurs français en AEF?

Je vais fouiller.
@+
O.
_________________
http://www.gechter.org/blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ogechter



Inscrit le: 14 Juin 2010
Messages: 27

MessagePosté le: Mar Sep 07, 2010 15:13    Sujet du message: Répondre en citant

petit résumé, maintenant que j'ai lu le document en entier :

outre les nombreuses recommandations de prudence et les leçons de savoir vivre, on trouve des indices sur le comportement des troupes.

- Les alliés sont très appréciés des indigènes, car ils connaissent les blancs depuis 50 ans pour certaines tribus, et ils admirent les outils des blancs (les papous sont très pragmatiques).
- Le japonais sont détestés des papous, car ce sont des étrangers à tout point de vue pour eux, et des étrangers qui ne leur montrent aucun respect. Tout l'intérêt des alliés étaient de capitaliser sur cette haine pour que les indigènes travaillent pour eux et pas pour l'ennemi.
- On trouve des missionnaires allemands dans certaines zones de papouasie, mais ils sont généralement neutres ou hostiles aux japonais.
- Les blancs ont l'habitude de traiter en patrons avec les papous, mais en patrons bienveillants, pour la simple raison qu'un patron tyrannique ne reste pas en vie très longtemps en papouasie : les papous ont la main lourde quand il s'agit de se venger. Ils n'hésitent pas non plus à trahir au profit des japonais pour punir une offense.
- Les japonais traitent les papous en esclaves. La présence de syphilis chez les indigènes tendrait à prouver qu'il y a eu pas mal de viols commis par les troupes de l'empereur. Or le viol est puni de mort chez les papous (à l'époque, dans le pays, la femme était un signe de richesse plus fort que le cochon, alors il était interdit d'y toucher sauf compensation financière librement acceptée par la femme et son mari). Les alliés sont extrêmement stricts sur l'application de cette loi, et des soldats ont été pendus pour ça.
- Les papous ont des lois simples : vous les ennuyez trop, ils fuient et vous laisse mourir dans la jungle. Si vous les volez, ils vous volent. Si vous tuer un cochon ou violez une femme, ils vous tuent. Si vous leur manquez de respect, ils vous tuent. Ils n'ont aucun scrupules à tuer, car un des sports nationaux est la guerre tribale. J'ai lu des interviews de guerriers Chimbu qui avaient une quarantaine de morts à leur tableau de chasse, tous tués avec un simple bâton.
- La 2e guerre mondiale n'est pas leur guerre et ils ne veulent pas s'en mêler. Par contre, ils veulent bien aider leurs amis et ceux qui les payent bien.

J'en conclus donc qu'on se servait d'eux pour les travaux préparatoires, le transport de vivres, la reconnaissance, mais jamais dans les combats. Connaissant l'attachement des Papous à leurs terres, il devait falloir souvent changer d'effectifs en fonction des territoires traversés.
Les papous sont d'excellents marcheurs, qui peuvent laisser sur place n'importe quel soldat aguerri. La main d'oeuvre était très bon marché (paiement en cigarettes ou menus outils), mais il fallait du personnel d'encadrement compétent pour éviter les ennuis. Mais grâce à eux, il a été possible de mettre en place des circuits d'approvisionnement des troupes, des infrastructures et récolter des informations sur les japonais (information moyennement fiables, les papous adorant exagérer, comme le précise le manuel).

Autre détail intéressant : avec un indigène avec vous, vous ne pouvez pas mourir de faim dans la jungle, tant elle regorge de nourriture. Ca peut servir les troupes manquant de ravitaillement.
@+
O.
_________________
http://www.gechter.org/blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1775

MessagePosté le: Dim Jan 30, 2011 20:47    Sujet du message: Répondre en citant

A ma grande surprise, j'ai découvert l'existence d'un résistant français en Papouasie: le père André Dupeyrat.

http://www.sielec.net/pages_site/FIGURES/marx_dupeyrat/marx_dupeyrat_4.htm

S'il y a quelqu'un qui travaille sur l'Océanie, un petit mot sur le personnage serait le bienvenu.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Intosh



Inscrit le: 24 Sep 2007
Messages: 74
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Jan 31, 2011 12:03    Sujet du message: Re: Nouvelle Guinée : Papous et soldats alliés. Répondre en citant

ogechter a écrit:
Le point 1 du document dit :
Citation:
1 : The natives are a very important factor in the military situation. Their goodwill may decide whether we win or lose the Battle of New Guinea.


J'ai lu, il y a très longtemps (15 ans), un livre britannique (aucune idée sur son auteur peut-être australien ou canadien), sur les crimes de guerre japonais.

Il précisait que le premier contact des Papous avec les Japonais dans une petite ville côtière administrée par les Australiens a été "massacres et viols en masse"...

Ensuite, l'auteur expliquait que les Papous avaient été unanimes dans leur hostilité anti-japonaise. De plus un autre facteur était aggravant pour les Papous, c'est que la présence de pêcheurs japonais, surtout pêcheurs de perles n'avaient pas laissés de bons souvenirs : exploitation des pêcheurs locaux, pollution, viols... Souvent les japonais venus auparavent dans les îles ou y habitant étaient les guides des soldats japonais...

Il faut savoir que l'auteur n'était pas neutre car son père avait été prisonnier des japonais et avait "disparu" un soir. Ensuite, il faisait une critique assez forte du livre "Le Pont sur la Rivière Kwaï" en précisant que si un officier britannique avait eu une attitude collaborationniste comme dans le livre, il aurait été exécuté par ses compagnons de chambrée, même s'il s'agissait d'un officier...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1775

MessagePosté le: Ven Mar 04, 2011 22:13    Sujet du message: Répondre en citant

En cherchant un peu j'ai trouvé dans quelle région de Papouasie le père Dupeyrat exerçait son apostolat.

http://www.sielec.net/pages_site/FIGURES/marx_dupeyrat/marx_dupeyrat_17.htm

"La mission française ne prit vraiment son essor qu’après son débarquement sur l’île de Yule, à Port-Léon (ainsi nommé, en hommage à Léon XIII) dans le Golfe de Papouasie, qui servit de base arrière à son développement. La suite de son histoire se confond avec l’installation progressive et la consolidation de nombreuses stations, principales et secondaires, à l’intérieur de la « Grande île » — Oba-Oba, Ononge, Mafulu, Fané-les-Roses, Kubuna, etc… — sur tout le territoire compris entre la côte bordant la Mer de Corail et la chaîne de montagnes centrale (les Owen Stanley Range) que domine le Mont Edwards (4020 m) et qui comporte de nombreuses ethnies parlant souvent des langues différentes : Roro, Pokao et Motu sur la côte ; Kuni, Fuyuge, Koiari dans les montagnes moyennes ; Yarima, Tawade et Koiari en altitude. Cette entreprise gigantesque s’est accompagnée d’une activité harassante sur le terrain : construction d’un chemin muletier à travers la jungle et à flanc de montagnes en vue de permettre le ravitaillement, édification d’églises à l’aide de matériaux locaux, à l’exception du toit composé de tôle ondulée, qu’il fallait faire venir d’Australie ou d’Europe. "
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com