Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Collabos (par Tyler)
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> La France occupée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 21:37    Sujet du message: Les Collabos (par Tyler) Répondre en citant

Tyler est revenu un peu en arrière. Il a en effet musclé un peu les évocations des collaborateurs. Le texte ci-dessous se compose uniquement de ses ajouts, ne le lisez pas comme un récit auto-suffisant. Mais lisez-le : toutes les personnalités sont-elles à leur place ? Et autres questions sur lesquelles vous avez sûrement des avis.

12 août 1940
Nomination du gouvernement Laval.

(…) Le gouvernement qui célèbre ainsi sa naissance est un assemblage bizarre constitué par Pierre Laval après quelques jours de tractations où il a rencontré tout ce qu’il a pu trouver comme hommes politiques opportunistes ou laissés pour compte, ainsi que quelques personnalités qui, malgré leur désir, n’avaient pu participer au Grand Déménagement.
Gouvernement provisoire de l’Etat Français (GPEF)
-Chef de l’Etat, Ministre de la Justice, de l’Information et de la Défense : Pierre Laval
-Ministre de l’Intérieur : Jacques Doriot (PPF)
-Ministre de l’Économie et du Travail : Marcel Déat (RNP)
-Ministre des Affaires Étrangères : Gaston Bergery
-Ministre de l’Instruction Publique : Jacques Chevalier [Filleul du mourant maréchal Pétain, il semble qu’il ait été nommé uniquement pour ce lien familial. Dès son entrée en fonction, il remet en cause le principe de l’enseignement laïc. Ainsi, il prend des dispositions pour réintroduire le catéchisme dans l’enseignement primaire et envoie une circulaire à toutes les écoles, lycées et universités de France et de Navarre pour réintroduire des crucifix dans les salles de cours, remettre en vigueur la prière matinale, etc. En pratique, ces directives ne seront guère suivies d’effet (sauf dans certaines zones rurales) et ne seront pas sans faire grincer certaines dents au gouvernement Laval, dont celles de l’ancien militant communiste Jacques Doriot.]
-Ministre de l’Agriculture et du Ravitaillement : Max Bonnafous [Normalien et militant socialiste, il s’est opposé par deux fois à Philippe Henriot aux législatives à Bordeaux sous une étiquette Front Populaire. Battu par deux fois, il est maintenant proche du RNP de Marcel Déat.]
-Ministre de la Famille et de la Santé : Raymond Grasset [Ancien combattant valeureux, président de la Fédération des Mutilés du Puy-de-Dôme, cet obstétricien appliquera tout au long de la guerre une politique brutalement nataliste, prenant des dispositions extrêmement répressives contre toutes les formes d’avortement et même de contraception.]
-Ministre des Sports : colonel Jean Pascot [Sommité du rugby à XV, ce qui n’a pas été sans en faire un anglophobe virulent, il s’efforcera de promouvoir l’amateurisme dans le sport, programme qui sera d’ailleurs partagé par son successeur, Jean Borotra.]
-Ministre des Anciens Combattants : Jacques Ybarnegaray
-Secrétaire d’État aux Communications : Robert Gibrat [Membre d’Ordre Nouveau, travaillant dans la distribution d’électricité, il lancera une grande campagne de construction de lignes électriques à travers tout le territoire, mais entre le budget famélique qui lui est attribué, le peu d’entrain des ouvriers chargés de les construire, les bombardements alliés et les actes de sabotage de la Résistance, cet honorable projet restera quasiment lettre morte jusqu’à la Libération…]
-Secrétaire Général aux Finances Publiques et aux Questions Économiques : Henri Deroy
-Secrétaire Général aux Beaux-Arts : Louis-Eugène-Georges Hautecœur [Amateur d’art et patriote malgré tout, il s’évertuera à cacher le plus possible d’œuvres d’arts possible, ce qui finira par irriter un autre grand amateur d’art répondant au nom d’Hermann Goering, qui finit par le faire destituer à la fin de 1941. Il sera mis en résidence surveillée jusqu’à la Libération et bénéficiera d’un non-lieu lors des procès de l’Epuration.]
-Secrétaire Général à la Jeunesse : Georges Lamirand [Lui aussi finira bien, c’est-à-dire qu’il utilisera son poste pour protéger de jeunes israélites, sera destitué en 1942 quand les services de Bousquet le découvriront et finira la guerre en résidence surveillée.]
-Secrétaire d’État aux Travaux Publics et aux Transports : Maurice Schwartz [Inspecteur général aux Ponts et Chaussées]


20 août
Signature de l’armistice par Laval
(…) Enfin, l’Etat Français selon Laval n’a pas d’armée mais une “Force de Sécurité du Territoire” sous les ordres du général Émile Laure. Cette “Force” est limitée à 80 000 hommes, qui ne pourront guère être recrutés que parmi les prisonniers de guerre. Les agents recruteurs de Laval (rappelons qu’il est ministre de la Défense !) feront dans ce but la tournée des stalags, promettant la libération des volontaires, ce qui expliquera bon nombre d’engagements dans la FST. Celle-ci ne dépassera jamais les 50 000 hommes – il est curieux de constater qu’elle sera sans cesse victime d’une double déperdition, une partie des engagés exigeant (à partir de l’opération Barbarossa) de rejoindre la Légion des Volontaires contre le Bolchevisme, d’autres disparaissant un beau jour sans laisser de traces pour rejoindre la Résistance avec armes et munitions.
Bien qu’il n’ait pas d’armée, l’Etat de Laval a une aviation, la preuve, il a un ministre de l’Air, le colonel Max Knipping (qui sera nommé général début septembre). Ce dernier commande en théorie 250 appareils, mais la grande majorité sont des épaves et les autres des engins démodés au bord de la réforme. Il faut pourtant y ajouter, comble de la propagande ou de la provocation, cinq Messerchmitt Bf. 109B gracieusement offerts par le maréchal Goering en personne, lequel semble avoir pensé qu’il concluait ainsi une Paix des Braves.

Signature par Laval de la Convention de Collaboration.
(…) Par ailleurs, la Convention de Collaboration prévoit que le gouvernement Laval livrera les réfugiés politiques allemands, autrichiens ou italiens présents sur le sol français. Dans la mesure où il parviendra à se faire obéir, c’est bien ce qu’il fera, poussant même la bonne volonté jusqu’à y ajouter le plus possible de Juifs “étrangers” (réfugiés ou déchus de leur nationalité française).
En annexe à cette Convention, Laval nomme trois ambassadeurs auprès des pays européens les plus proches de l’Allemagne, politiquement parlant : Victor Barthélemy (PPF) ira à Rome, Pierre-Etienne Flandin (qui a refusé d’entrer au gouvernement) à Madrid et Paul Morand à Bucarest (où il rejoint sa femme). Laval s’occupera lui-même des relations avec l’Allemagne (c’est-à-dire, en pratique, avec Otto Abetz), jusqu’au mois d’octobre, où il nommera ambassadeur de France à Berlin l’ancien collaborateur de Paul Reynaud, le colonel Paul de Villelume.


4 septembre 1940
Paris
A l’issue de la réunion hebdomadaire du GPEF, Pierre Laval annonce à la radio la création du Nouvel État Français Social et Corporatiste : « Ce Nouvel Etat sera régi par une Charte Fondamentale, qui sera prochainement adoptée par une Assemblée des Forces Vives de la Nation. Cette assemblée sera composée de représentants issus du plus profond de notre pays, de sa terre elle-même, car la terre, elle, ne ment pas ! » On ignore encore aujourd’hui si Laval a choisi la date par hasard ou par désir de provocation.
La promulgation officielle du Nouvel État Français ne change rien à la composition du gouvernement, bien que les relations entre Doriot et Chevalier soient au plus bas. Ce dernier a prétendu vouloir démissionner sous prétexte de ne pas perturber l’enseignement, « terreau des futures forces vives de la nation », par des luttes « de chapelle » (l’expression a fait ricaner Doriot). Laval n’a pas été dupe, mais a laissé un sursis au philosophe ultra-catholique.
Cependant, l’allocution de Laval (…)


9 octobre 1940
Jacques Doriot ajoute à son titre de Ministre de l’Intérieur celui de Ministre de la Reconstruction Nationale.

10 octobre 1940
Paris
Jean Borotra, membre du conseil exécutif du désormais défunt PSF, rejoint le gouvernement Laval en tant que ministre des Sports. Pour Laval, c’est une victoire médiatique contre De la Rocque. Ce dernier garde le silence et Laval en conclut que son ennemi est vieilli et fatigué. Mais nous savons aujourd’hui que le colonel a secrètement autorisé le célèbre tennisman à accepter ce poste, pour avoir un homme dans la place, au gouvernement du NEF.
Son prédécesseur Jean Pescot, partageant ses idées notamment vis-à-vis du professionnalisme, accepte de devenir son secrétaire d’Etat, dans un geste d’abnégation bien rare en politique et qu’explique son admiration pour le sportif qui a conquis tant de lauriers.

16 octobre 1940
Paris
En marge de la réunion du jour du GPEF, Joseph Darnand est nommé par Pierre Laval « secrétaire d’Etat, délégué à la Sécurité du GPEF, sous l’autorité du chef de l’État Français ». Darnand devient ainsi un ministre de l’Intérieur bis, qui ne répond qu’à Pierre Laval de ses agissements.


8 novembre 1940
Paris
Xavier Vallat est nommé à la tête du Commissariat général aux Questions juives que Pierre Laval, qui ne voyait pourtant pas la nécessité d’une administration sur ce sujet, vient de créer à la demande pressante des Allemands. Il doit abandonner ses fonctions à la direction de Je Suis Partout, mais il a tenu à y conserver cependant son poste d’éditorialiste. De fait, il donnera au moins à son journal deux papiers par semaine, qui auront la réputation de refléter la pensée même du Pouvoir. « Je n’aurais quand même pas voulu, explique-t-il à ses proches, laisser le champ libre à Béraud et à Cousteau » c’est à dire à Gringoire : chez les “Nationaux”, jusqu’au sein même du “gouvernement”, les haines demeurent vigilantes.
Par la même occasion Jacques Doriot obtient enfin ce qu’il voulait : la tête du ministre de l’Education, Jacques Chevalier (« Parce que hein, les curetons y’en a marre! » dira Laval pour justifier son choix). Chevalier est évincé du gouvernement au profit d’un membre du PPF, Abel Bonnard, qui ne tarde pas à trancher avec son prédécesseur. En effet, il brille assez rapidement par ses positions anticléricales. Antisémite notoire, ancien maurrassien et collaborationniste patenté, il sera bientôt connu du Tout Paris sous le sobriquet de “Gestapette”, en raison de son goût pour le contact étroit avec le vert-de-gris des uniformes allemands, contrastant avec son dédain pour le gris des blouses des instituteurs…


1 juin 1941
Paris
Quelques réajustements s’imposent dans le cabinet Laval.
Max Bonnafous, ministre de l’Agriculture et du Ravitaillement, a un défaut : il prend son rôle au sérieux ! Il négocie âprement à l’Hotel Majestic avec les Occupants, petite concession par petite concession. Par la voix d’Otto Abetz, notamment, les Allemands agacés se plaignent amèrement à Laval de ce gêneur « qui ne cesse de pinailler avec ses comptes d’apothicaire » (Abetz). Le chef du NEF décharge alors Bonnafous de cette charge et nomme au Ravitaillement le plus docile Pierre Pucheu (ancien des Croix de Feu et du PPF).
Quant au ministère de l’Agriculture, il est confié à Jean-Pierre Mourer (ancien du PCF, proche des autonomistes alsaciens il a été libéré par les Allemands quelque temps plus tôt de la prison dans laquelle il croupissait depuis 1939 pour avoir critiqué la politique d’assimilation du gouvernement français auprès des populations alsaciennes).
Joseph Darnand prend officiellement le titre de ministre de l’Intérieur et de la Sécurité de l’Etat, ce qui le fait cohabiter étrangement avec le ministre de l’Intérieur et de la Reconstruction Nationale, Jacques Doriot. Trois ans plus tard, leurs attributions respectives n’auront pas été déterminées avec exactitude.
Sitôt nommé, Darnand désigne René Bousquet, préfet de la Marne, comme Secrétaire général de la Police.

26 novembre 1941
Paris
Nouveau remaniement ministériel chez Laval
Le Nouvel Etat Français n’a ni marine, ni colonies, mais il a un ministre de la Marine et des Colonies : le contre-amiral Georges Platon (extrait quelques mois plus tôt d’un camp de prisonniers allemand). Il ne commandera jamais quoi que ce soit de plus gros qu’un chalutier.
Par la même occasion, le trop gênant Secrétaire d’État aux Beaux-Arts Louis Hautecœur est mis en résidence surveillée et remplacé par l’architecte Jean Boissel. Celui-ci dirige le bimensuel Le Réveil du Peuple, où il avait, quelques années plus tôt, menacé de mort Léon Blum. Il s’est aussi illustré par ses prises de parole lors des manifestations de la Ligue Mondiale Antijuive… Bref, une autre idée de la culture.

2 septembre 1942
Paris
Réunis autour de Pierre Laval malgré les nouvelles surprenantes venant de Normandie, Darnand, Doriot et Bousquet mettent en place dans la matinée un plan d’action coordonnée contre environ 600 anciens membres du Parti Social Français (plan préparé depuis déjà plusieurs mois). Cette action de « nettoyage » doit commencer le soir même.
Dans le même temps, Laval décide le remplacement de Jean Borotra, démissionnaire de son poste de ministre des Sports, par son prédécesseur, le colonel Jean Pescot.
A la demande de Doriot, le Secrétaire général à la Jeunesse, Georges Lamirand, est arrêté dans la soirée et remplacé aussitôt par Adolphe Terracher, professeur de littérature.

4 septembre 1942
Laval annonce la prochaine rénovation du PSF sous la houlette de Paul Creyssel, nommé par la même occasion Secrétaire d’état à la Propagande.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3842
Localisation: Tours

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 23:09    Sujet du message: Répondre en citant

Ces ajouts sont très bons, je trouve. Ils manquaient un peu et donnent du muscle à l'évocation des collabos. Etant donné leur triste role dans cette triste partie de notre histoire, leur place se devait d'être plus importante.

D'ailleurs, ça me fait penser à une chose! L'affaire d'Eysses ne devrait-elle pas être l'occasion d'un remaniement ministériel téléguidé par les allemands, qui placeraient des durs et leurs plus chauds partisans au gouvernement du NEF ? Etant donné que l'on est relativement proche des débarquements, et que la situation FTL de 1943 n'est pas sans ressembler à celle d'OTL en 1944, on retrouvait ainsi le durcissement du gouvernement collabo avant les débarquements OTL.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Jeu Aoû 06, 2009 23:31    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
-Secrétaire Général aux Finances Publiques et aux Questions Économiques : Henri Deroy


Henri Deroy était inspecteur des finances. Il était directeur de la Caisse des Dépôts et Consignations depuis 1935.
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5981
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Ven Aoû 07, 2009 09:37    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Trois ans plus tard, leurs attributions respectives n’auront pas été déterminées avec exactitude.

Je rajouterais le mot "toujours" (n'auront toujours pas) pour renforcer le comique de situation.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tyler



Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 729

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2009 13:43    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques propositions d'ajout concernant 5 personnalités probablement collaboratrices FTL:

- Fernand de Brinon :Journaliste et avocat. A rencontré Hitler à plusieurs reprises avant guerre. Fondateur du comité France-Allemagne. OTL Secrétaire d'État au retour de Laval en 1942 (numéro 3 du gouvernement). A Sigmaringen, il a de hautes fonctions (fantoches).

- Georges Scapini : Président de l'association des Aveugles de Guerre suite à sa blessure en 14-18. Pétain le nomme chef du Service diplomatique des prisonniers de guerre à Berlin, avec le rang d'ambassadeur. Son rôle est en principe d'améliorer la conditions des soldats prisonniers en Allemagne. Toutefois, il sera peu efficace et faiblement apprécié des prisonniers

- Paul Baudouin : Directeur avant guerre de la Banque d'Indochine. o Sous-secrétaire d’État aux Affaires Étrangères, secrétaire du Comité à la Guerre, c'est le poste qu'il occupe au moment de la Débâcle. Ministre des Affaires Étrangères éphémère sous Vichy OTL, il retourne ensuite à la Banque d'Indochine. FTL, il est l'un des ministres qui démissionnent suite au coup de force raté du Maréchal Pétain.

- Yves Bouthilier, ministre des Finances débarqué lors du Sursaut car s'opposant au Déménagement. Ancien collaborateur fidèle de Reynaud.

- Camille Chautemps : FTL, il est lui aussi débarqué du Gouvernement lors du coup de force raté de Pétain. Et si je me souviens bien, lorsque Laval, Flandin et compagnie font une déclaration mi-juin, il est supputé dans la chrono que c'est Chautemps qui les a prévenu.

On a donc trois "débarqués" de la nuit du 12 au 13 juin qui peuvent très bien pour "se venger" participer au gouvernement Laval ou pouvant penser que la France ne tiendra pas très longtemps replié dans ses colonies et que l'Angleterre cédera elle aussi assez rapidement...
Ajouté à cela, il y a les deux fondateurs du comité France-Allemagne.

Des ambassadeurs ont déjà été nommés en Allemagne (de Villelume), en Espagne (Flandin), en Italie (Barthélémy) et en Roumanie (Morand). Je propose que deux autres ambassadeurs du pseudo gouvernement de Laval soient envoyés en Hongrie (proche de l'Axe) et dans la Norvège de Quisling, histoire d'etre plus ou moins complet dans les pays proches de l'Axe.
Qui pour aller à Budapest et à Oslo?
Je propose Baudouin et Chautemps qui s'exileraient ainsi loin des agitations collaboratrices de Paris tout en ne rejoignant pas la poursuite de la lutte à Alger dans laquelle ils ne croient pas... Camille Chautemps, ambassadeur de Laval à Oslo et Paul Baudouin, ambassadeur à Budapest?

Concernant de Brinon et Scapini, je propose :

- Georges Scapini, secrétaire d'État aux Prisonniers, ou son rôle serait un peu le même qu'OTL. Officieusement, il ferait aussi le tour des stalags pour constituer les effectifs des Forces de Sécurité du Territoire.

- Fernand de Brinon : Ne pourrait-il pas dans le cadre de la FTL occupé aussi d'importantes fonctions? Son passé d'avocat pourrait lui permettre de briguer le portefeuille de la Justice, détenu par Laval. Mais, il semble assez proche de Laval, donc ce ne serait pas forcément une perte pour le "Président du gouvernement" fantoche...

Enfin, en lieu et place de Max Knipping au ministère de l'Aviation, je propose un fidèle du Maréchal Pétain qui pourrait rejoindre ce gouvernement par opposition à "ceux qui ont tué le Maréchal" comme dit Laval si je me souviens bien, à savoir l'As français de la Première Guerre Mondiale René Fonck. Fonck finirait fin 42- début 43 par être débarqué du gouvernement et serait remplacé par Max Knipping (proche de Darnand si je ne m'abuse).

Voilà donc pour récapituler, on a :
- Camille Chautemps, ambassadeur à Oslo.
- Paul Baudouin, ambassadeur à Budapest.
- Fernand de Brinon, ministre de la Justice
- Georges Scapini, secrétaire d'État aux prisonniers.
- Colonel René Fonck, ministre de l'Air.

(Quid de Bouthilier? Aux finances publiques à la place de Deroy? Je l'imagine mal devenir collaborateur de "l'amateur" qu'est Déat mais sait-on jamais...)

Voilà que pensez vous de cette proposition d'ajout?
Toutes critiques, suggestions est bonne à prendre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dak69



Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 345
Localisation: lyon

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2009 14:03    Sujet du message: Répondre en citant

Attention pour Fonck. En 1939/1940, il avait repris du service (il avait si je me souviens bien un poste à l'inspection de la Chasse, et était passé colonel), et, selon toute vraisemblance, devrait suivre en AFN dans le cadre du Grand Déménagement FTL. Il était certes (mais qui ne l'était pas dans l'armée française de 1940 ?) un admirateur de Pétain, mais il détestait Laval... Je ne vois donc pas ce dernier lui donner un maroquin. Son parcours FTL serait me semble-t-il très différent de son parcours OTL

Bien amicalement
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3842
Localisation: Tours

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2009 17:18    Sujet du message: Répondre en citant

Tyler a écrit:

Des ambassadeurs ont déjà été nommés en Allemagne (de Villelume), en Espagne (Flandin), en Italie (Barthélémy) et en Roumanie (Morand). Je propose que deux autres ambassadeurs du pseudo gouvernement de Laval soient envoyés en Hongrie (proche de l'Axe) et dans la Norvège de Quisling, histoire d'etre plus ou moins complet dans les pays proches de l'Axe.
Qui pour aller à Budapest et à Oslo?


Attention à ne pas oublier quelques états alliés et fantoches des puissances de l'axe afin de completer le "réseau diplomatique" du NEF.
- En europe: La Croatie, la Slovaquie, Serbie et Montenegro(fantoches), le Danemark (occupé), la Suède (neutre mais sous préssion), la Finlande (allié de fait, assez mou FTL).
- En Asie: Le Japon (puissance de l'axe), la Thailande (allié du Japon), le Mandchoukuo, le Mengoukuo, la République de Chine, la république des Philipinnes, le Gouvernement Provisoire de l'Inde Libre (fantoches du Japon).

Et comme les Japonais aiment les états fantoches, il faut s'attendre à des créations au Vietnam, au Laos et au Cambodge.


Et cela fait dix-sept ambassadeurs supplémentaires à nommer!
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2009 23:04    Sujet du message: Répondre en citant

Capitaine caverne a écrit:

Attention à ne pas oublier quelques états alliés et fantoches des puissances de l'axe afin de completer le "réseau diplomatique" du NEF.
- En europe: La Croatie, la Slovaquie, Serbie et Montenegro(fantoches), le Danemark (occupé), la Suède (neutre mais sous préssion), la Finlande (allié de fait, assez mou FTL).
- En Asie: Le Japon (puissance de l'axe), la Thailande (allié du Japon), le Mandchoukuo, le Mengoukuo, la République de Chine, la république des Philipinnes, le Gouvernement Provisoire de l'Inde Libre (fantoches du Japon).
Et comme les Japonais aiment les états fantoches, il faut s'attendre à des créations au Vietnam, au Laos et au Cambodge.
Et cela fait dix-sept ambassadeurs supplémentaires à nommer!


La Croatie : pas avant mai 1941; Philippines et Inde Libre : pas avant le début 1942.
Mandchoukuo et Mengoukuo ont une bonne tête de doublon Question Question
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tyler



Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 729

MessagePosté le: Sam Aoû 29, 2009 01:35    Sujet du message: Répondre en citant

En Asie, je pense que c'est pas la peine de l'envisager avant Pearl Harbor, le Japon devant continuer à exercer de diplomatiques relations de façade avec les Alliés et la France.
Même après Pearl Harbor, je ne pense pas que l'Asie sera la principale préoccupation de Laval, ni même la France fantoche de ce dernier une grande préoccupation de l'Empire japonnais. Après on peut toujours imaginer un jeu de façade et des pseudos accords diplomatiques entre Laval et le Japon, concernant l'Indochine, les concessions en Inde et en Chine mais bon... Je suis pas forcement convaincu (et je redoute la perspective d'une demi douzaine d'ambassadeurs en plus, il faut bien l'admettre...)

Pour l'Europe, ce seront principalement les gouvernements fantoches n'ayant plus de "véritables relations diplomatiques" avec les Alliés qui pourront accueillir des ambassadeurs lavalistes. Il faut penser que le gouvernement de Laval n'est reconnu par personne, pas même par l'URSS et Franco donc il ne jouit pas d'une grande légitimité.
Donc si on rajoute tout les fantoches, ça fait : Slovaquie, Danemark et Finlande pour l'été 40 et en 41 les pays de la Yougoslavie dépecée, c'est ça?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3842
Localisation: Tours

MessagePosté le: Sam Aoû 29, 2009 09:02    Sujet du message: Répondre en citant

Je dirais que la liste du futur réseau d'Ambassades Lavallistes comprendra les pays suivants.

- En 1940: Allemagne, Italie, Espagne, Slovaquie, Danemark, Norvège.

- En 1941: (Avant l'invasion de la Yougoslavie et de la Grèce, pour cause d'adhésion au pacte anti-soviétique, sauf la suède qui est "sous préssion") Suède, Finlande, Hongrie, Roumanie, Bulgarie.

- En 1941: (Après le démantèlement de la Yougoslavie) Croatie, Serbie, Monténégro.

- En 1941: (Après l'incident du printemps 41, lorsque l'hostilité du japon devient évidente)Japon, Thailande, Manchoukuo, Mengoukuo, République de Chine.

- En 1942: (Après la conquête des possessions occidentales) République des Philipinnes, Gouvernement Provisoire de l'Inde Libre, et éventuellement Vietnam, Laos, Cambodge.

PS. Le Mandchoukuo et le Mengoukuo ne font pas doublons car se sont deux états fantoches distincts crées par les Japonais dans les années 30. Le premier s'étend sur le territoire de la Mandchourie conquis au début des années 30, le second occupais un territoire correspondant à peu près à la Mongolie Intérieure actuelle, et peuplé par la minorité mongole de chine.

PPS. Il est peu probable que Laval essaie de nommer des ambassadeurs dans les futurs fantoches indochinois, car des pays sont censés êtres des protectorats français. Mais on peut toujours imaginer les Japonais demander aux allemands de faire préssion sur Laval pour que celui-ci modifie "volontairement" le statut de l'Indochine, et les rendent nominalement indépendant, ce qui rendrait possible la nomination d'ambassadeurs.

PPSS. Je ne sais pas exactement quelle ampleur ca a pris, mais Allemagne Nazie et Empire du Japon avait reconnus certains de leurs fantoches respectifs OTL.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5981
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Sam Aoû 29, 2009 11:37    Sujet du message: Répondre en citant

Dans la plupart des cas, on pourra se contenter d'un consul ou autre représentant, car la France de Laval n'a probablement pas tellement de personnes compétentes pour tenir un rôle d'ambassadeur (ni les moyens de les entretenir non plus). Une bonne partie du corps diplomatique présent en métropole est quand même censé être parti pour l'AfN ... (celui qui était en poste dans les pays étrangers étant normalement resté à son poste).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3842
Localisation: Tours

MessagePosté le: Sam Aoû 29, 2009 12:07    Sujet du message: Répondre en citant

Je m'amuse surtout à imaginer les postes "punitifs", comme le Monténégro ou le Mengoukuo. Etre envoyé dans un trou perdu à l'autre bout du monde, ça doit être une épreuve. La version Diplomatico-Lavalliste du Saharage en gros.

Je propose de nommer des ambassadeurs dans les "vrais états" et des consuls chez les fantoches. Dans la première catégorie, on aurait l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Suède, la Finlande, la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie, le Japon, la Thaïlande. Dans la seconde il y aurait les fantoches de l'allemagne et de l'italie en europe et les pays de la "Sphère de co-prospérité de la grande asie orientale" en asie.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tyler



Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 729

MessagePosté le: Dim Aoû 30, 2009 13:16    Sujet du message: Répondre en citant

Je pensai à cette hypothèse, dites moi ce qu'elle vaut :
Laval en 1940, tout fier de son NEF et pensant que "Ceux d'Alger" s'ecrouleront assez rapidement nomme en grande pompe des ambassadeurs en Italie, Allemagne, Espagne, Roumanie (pour Morand) et en (en me basant sur la liste de Capitaine Caverne) Slovaquie, Danemark et Norvège.

Par la suite, malheureusement pour Laval, la guerre continue et il se rend compte qu'il a d'autres chats à fouetter dans son propre pays notamment et que les Allemands ne le respectent pas plus que ça... Donc plus (ou peu) de pseudos ambassades ou consulats du NEF dans les autres pays d'Europe.

Apres Pearl Harbor voire meme apres l'incident avec la Thailande, on pourrait avoir une sorte de Haut Consul d'Extreme Orient ou Haut Commissaire (enfin bref un poste avec pleins de majuscules) qui irait au Japon (et se prmoenerait dans ses etats fantoches) dans le seul but d'etre une signature en bas des pages des "accords diplomatiques" que le Japon lui fournirait : Cession des comptoirs indiens au Gouvernement de l'Inde Libre; création du Laos, Vietnam et Cambodge ; cession de territoires à la Thailande; cession des comptoirs chinois à la Republique de Chine.

Sinon la version diplomatico-lavaliste du saharage c'est une bonne idée Capitaine! Je sais quoi faire de Chevalier et Bonnafous maintenant! ça me fait potentiellement deux diplomates "lavalistes" en plus!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3842
Localisation: Tours

MessagePosté le: Dim Aoû 30, 2009 13:59    Sujet du message: Répondre en citant

Je soutient complètement à cette idée. J'aime assez la perspective de voir Laval se débarasser d'un rival ou d'un géneur, en le nommant "Haut Commissaire pour les Territoires Français d'Extrème Orient" début 42, puis renforcer son équipe au fil des mois avec tous les gens dont il veut se débarasser. Peut-être ésperera-t-il (secrètement) que les bombes américaines l'en débarrasseront?
Par contre il y a encore des places à prendre en Hongrie, Bulgarie, Suède et Finlande. Ce sont de "vrais" états ou les allemands peuvent "amicalement" demander aux gouvernements en place d'accepter la nomination d'ambassadeurs/consuls Lavallistes. Après tout, c'est aussi dans leur intérèt d'appuyer la démarche de Laval, car Laval leur serait encore plus redevable et ils crédibilisent leur pantin (ce dont ils ont bien besoin quand même).
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5981
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Lun Aoû 31, 2009 09:15    Sujet du message: Répondre en citant

Le hic, c'est qu'un représentant nommé en Extrême Orient va traverser uniquement des états alliés pour parvenir à destination ...
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> La France occupée Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com