Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Europe occupée - Mai 1944
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - En France occupée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1062
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Ven Déc 02, 2022 18:53    Sujet du message: Répondre en citant

...
Il envisage déjà la meilleure façon de présenter ce virage à 360°(180°??-360° c’est un tour complet donc retour à la case départ) dans ses Mémoires.
...
« Bucard et Chiappe. Soixante ans après les faits, leurs destins semblent liés par leur (leurs ??? ) issues funestes et mystérieuses.
...
Pendant ce temps, il comprit (s’il avait eu le moindre doute à ce sujet) qu’un vrai procès n’aurait jamais lieu, malgré le calme et le retrait apparent de Doriot, en raison de l’insistance de l’ambassadeur Abetz, soucieux de
faire libérer au plus vite le numéro 1 du Francisme. Quand Abetz se présenta directement à la Santé pour faire libérer le prisonnier, il réussit à tirer assez de ficelles pour éviter que cela se produise, mais il lui fallait agir d’urgence, ou plutôt faire agir. Il recevait déjà depuis de longs mois des rapports sur les activités résistantes de nombreux des éléments dans les rangs de la Police, et il devait bien se dire que les gardiens de prison n’était (n’étaient ? ) pas à l’abri du désir de rédemption qui animait ses propres troupes à l’approche des forces alliées.
...
La Monasix
fut elle (fut-elle ) la victime “innocente” d’un accrochage entre Allemands et Résistants ?
...
On se posa bien
de (des ?) questions, on suspecta beaucoup de monde, on fit des révélations exclusives et définitives contredites quelques mois plus tard.
...»[/i] »

...
Ayant fui Bordeaux juste à temps pour échapper à l’arrestation, il ne pourra passer en Espagne et finira (terminera ? ) la guerre dans la clandestinité en Belgique. Condamné à mort par contumace, il sera extradé en 1951 et finira ses jours en prison en 1961.
...
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Déc 11, 2022 11:26    Sujet du message: Répondre en citant

6 mai
Pour Bordeaux
Epaves
Bordeaux
– Si les Allemands n’ont pu détruire la ville, ni même le port, ils ont sabordé plusieurs navires à hauteur de Lagrange comme les Français l’avaient fait lors de l’été 1940. Ce sont des anciens forceurs de blocus ou des cargos affectés au trafic de minerai avec l’Espagne. Tous avaient été bloqués en Gironde, soit pour avaries, soit tout simplement parce que la route côtière vers l’Allemagne devient trop dangereuse.
Les relevés faits dans les semaines suivant la libération de la ville ou après la fin de la guerre permettront d’identifier sept cargos ou paquebots mixtes, les Rastenburg (1911, 4 754 tx de jauge brute), Usaramo (1920, 7 775 tx), Himalaya (1929, 6 240 tx), Dresden (1937, 5 567 tx), Münsterland (1922, 6 408 tx), Tannenfels (1938, 7 840 tx), un pétrolier, le Nordmeer (1916, 5 146 tx) et un asphaltier, le Stanasfalt (1920, 2 468 tx). A Pauillac, on découvre l’épave du pétrolier ex-italien Burano (1901, 4 450 tx), qui sera lui aussi découpé sur place après la guerre.
Comme les épaves françaises de 1940, ces navires vont s’envaser très vite du fait que la Gironde est très limoneuse. Le travail des artificiers allemands a été soigneux : aucune épave ne sera récupérable. Toutes seront dépecées sur place. Que ce soit à Lagrange ou à Pauillac, bien que le découpage des coques, ponts, cloisons internes et tuyautages se fasse sans aucune visibilité avec un courant important, les découpes seront aussi rectilignes que si les scaphandriers avaient opéré au sec et en plein air !

RSI méprisée
La Decima se venge
Gargnano
– Le fameux prince Borghese lui-même présente à Mussolini un rapport détaillé sur les activités des Partisans dans les provinces du nord-est. Du moins, c’est ce que dira le communiqué officiel – car ces provinces sont celles de la zone d’opérations de l’Adriatique, administrée par le Gauleiter de Carinthie, Friedrich Rainer. Et, verbalement, le Prince présente au Duce un tableau bien noir… des activités allemandes sur place. L’annexion formellement de ces provinces au Reich, tant redoutée par la RSI, pourrait bien ne pas attendre la fin de la guerre !
Mussolini, comme sans arrêt depuis son retour aux affaires, est dépassé. Que faire ? Le Führer ne lui a-t-il pas dit et redit son amitié il y a quelques semaines ? Ce condottiere de Borghese doit forcément noircir le tableau et comploter contre lui. Rahn ne cesse de lui dresser un portrait bien sombre du chef de la Decima Mas, il a probablement raison ! Mais cette unité a pour elle de bien se battre, ce qui ne peut que confirmer à Mussolini la valeur du soldat italien, et même les Allemands – qui projettent à intervalles réguliers de dissoudre les forces armées de la RSI – semblent faire une exception pour cette unité décidément très spéciale. Si spéciale que certaines mauvaises langues (et les couloirs de la République de Salo n’en manquent pas) la voient comme une unité faisant sa propre guerre, aux confins de l’Italie et de la Yougoslavie. Mais dans quel but ?
Quelques Allemands à l’esprit mal tourné ont imaginé une réponse : la Decima chercherait à recruter des auxiliaires locaux pour constituer une force suffisante pour chasser les Tedeschi de Carinthie, au profit… du Roi (7) ! Les rumeurs de contacts entre le prince Borghese et ce que la RSI appelle « le Royaume du Sud » se sont accrues au fil des mois. On a même soupçonné la présence dans son unité d’un voire de plusieurs officiers des services secrets royaux ! D’ailleurs, qu’a bien pu faire dernièrement Borghese, qui vient de passer deux mois enfermé dans la base de Valdagno ? On dit qu’il aurait rencontré là un agent allié, lequel a fini par repartir pour une destination mystérieuse avec dans ses bagages moult photographies, plans et documents concernant les armes secrètes de la Decima MAS ! Le chef d’état-major de Borghese, le commandant Scarelli, ne se prive même pas d’afficher une certaine sympathie pour les Communistes – les italiens seulement, heureusement. C’est sûrement un agent à la solde de Londres…
Cependant, en dehors de ces racontars plus ou moins improbables, un fait bien tangible démontre aux Allemands la fidélité de la Decima au fascisme – sinon à l’Allemagne : les hommes de Borghese multiplient les exactions dans les provinces du nord-est. C’est sans doute ce qui sauve aujourd’hui la tête de nombreux officiers de l’unité. Aujourd’hui – mais demain ?…
Quant à Mussolini, il sait sa position difficile, mais préfère se contenter d’un problème à la fois. Pour l’instant, il lui faut s’assurer de la fidélité de ce Prince Noir. Mais de quelle façon ? Le Duce se laisse le temps de la réflexion et donne un nouveau rendez-vous à Borghese pour le lendemain.

Note
7- Toujours désignées sous le nom de “Decima” ou “Decima MAS” bien qu’il ne s’agisse plus d’une unité navale, les forces censément fidèles à la RSI mais qui répondent en réalité aux ordres du prince Borghese comprennent le Bataillon San Marco, directement issu de la Decima MAS et aujourd’hui plus proche d’un régiment, ainsi que plusieurs bataillons totalisant six à huit mille hommes, qui assurent avec férocité des tâches de “maintien de l’ordre” contre les Partisans communistes – ou autres. Ils collaborent dans cette tâche avec les forces de répression allemandes et la 1a Bersagliere Divizione Italia.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1892
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Dim Déc 11, 2022 12:14    Sujet du message: Répondre en citant

Pinaillons (once more time) :
6 mai
Pour Bordeaux
Epaves
Bordeaux –

" ...Tous avaient été bloqués en Gironde, soit pour avaries, soit tout simplement parce que la route côtière vers l’Allemagne devient trop dangereuse."

Petit problème de concordance des temps : devenait

"...Les relevés faits dans les semaines suivant la libération de la ville ou après la fin de la guerre permettront d’identifier sept cargos ou paquebots mixtes... A Pauillac, on découvre l’épave du pétrolier ex-italien Burano (1901, 4 450 tx), qui sera lui aussi découpé sur place après la guerre...."

idem : on découvrira

Comme les épaves françaises de 1940, ces navires vont s’envaser très vite du fait que la Gironde est très limoneuse. Le travail des artificiers allemands a été soigneux : aucune épave ne sera récupérable. Toutes seront dépecées sur place. Que ce soit à Lagrange ou à Pauillac, bien que le découpage des coques, ponts, cloisons internes et tuyautages se fasse sans aucune visibilité avec un courant important, les découpes seront aussi rectilignes que si les scaphandriers avaient opéré au sec et en plein air !"

Je suggère de remplacer "découpage " soit par "tronçonnage " soit par "le travail sur les ..."

et, à la limite : "malgré que"

RSI méprisée
La Decima se venge
Gargnano


"...Mais cette unité a pour elle de bien se battre, ce qui ne peut que confirmer à Mussolini la valeur du soldat italien, et même les Allemands – qui projettent à intervalles réguliers de dissoudre les forces armées de la RSI – semblent faire une exception pour cette unité décidément très spéciale. Si spéciale que certaines mauvaises langues (et les couloirs de la République de Salo n’en manquent pas) la voient comme une unité faisant sa propre guerre, aux confins de l’Italie et de la Yougoslavie. Mais dans quel but ?"

Glissons une "formation" en lieu et place d'un de deux premiers termes, et supprimons carrément la troisième occurrence.

"....On a même soupçonné la présence dans son unité d’un voire de plusieurs officiers des services secrets royaux !"

Bien que cela se passe en Italie, recourons au "y" : "On y a même soupçonné..."

Et là :
C’est sans doute ce qui sauve aujourd’hui la tête de nombreux officiers de l’unité.

"C’est sans doute ce qui sauve aujourd’hui la tête de nombre de leurs officiers " (?)
_________________
Timeo danaos et dona ferentes.
Quand un PDG fait naufrage, on peut crier "La grosse légume s'échoue".
Une presbyte a mauvaise vue, pas forcément mauvaise vie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 2568
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Dim Déc 11, 2022 12:52    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

L'étambot de l'ex-itlaine Burano à sa sortie de l'eau. Admirez la qualité du travail.



@+
Alain
_________________
Aux Postes de Propreté - Mouillé, c'est lavé ! Lavé, c'est propre ! - Rompre des Postes de Propreté
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3963
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Dim Déc 11, 2022 18:23    Sujet du message: Répondre en citant

erreur sur la note 7 : sur mes ob/texte, c'est la 1 monterosa et la 2 bers italia
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1062
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Lun Déc 12, 2022 14:30    Sujet du message: Répondre en citant

...
Que ce soit à Lagrange ou à Pauillac, bien que le découpage des coques, ponts, cloisons internes et tuyautages (tuyauteries ) se fasse sans aucune visibilité avec un courant important, les découpes seront aussi rectilignes que si les scaphandriers avaient opéré au sec et en plein air !
...
L’annexion formellement (formelle? ) de ces provinces au Reich, tant redoutée par la RSI, pourrait bien ne pas attendre la fin de la guerre !
...
Cependant, en dehors de ces racontars plus ou moins improbables, un fait bien tangible démontre aux Allemands la fidélité de la Decima au fascisme – sinon à l’Allemagne : les hommes de Borghese multiplient les exactions dans les provinces du nord-est. C’est sans doute ce qui sauve aujourd’hui la tête de nombreux officiers de l’unité. Aujourd’hui – mais demain ?…
Quant à Mussolini, il sait sa position difficile, mais préfère se contenter d’un problème à la fois. Pour l’instant, il lui faut s’assurer de la fidélité de ce Prince Noir.
...
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Déc 13, 2022 01:59    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
erreur sur la note 7 : sur mes ob/texte, c'est la 1 monterosa et la 2 bers italia


??? Sur tous mes textes sur l'Italie 44, qui sont de toi, y compris ceux où je n'ai encore rien modifié (police, titres etc), c'est bien la 1 Italia - ce qui me semble logique d'ailleurs : priorité à l'Italie.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3963
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Mar Déc 13, 2022 13:05    Sujet du message: Répondre en citant

bon, OK, j'ai donc du faite une erreur en copiant un fichier sur excel Embarassed
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2022 18:04    Sujet du message: Répondre en citant

Une très brève aujourd'hui. Cependant, comme promis (et prévu par… je ne sais plus lequel d'entre vous), le 8 mai commencera la veille de Noël.


7 mai
Hongrie écrasée
Sous-production
Budapest
– Edmund Veesenmayer continue de s’efforcer de remettre en état de marche la production aéronautique hongroise, en dépit de l’inorganisation des Croix-Fléchées et des conséquences catastrophiques des raids aériens de ces derniers jours. Pour l’instant, il n’y parvient nullement – les lignes de production des motoristes restent hors d’usage, tandis que les usines MWG (pourtant en partie transférées dans les carrières situées sous les brasseries de Kőbánya) subissent toujours de plein fouet les conséquences des événements de ces derniers jours.
Tant et si bien que, depuis le 13 avril, soit en plus de trois semaines, l’industrie hongroise n’a produit en tout et pour tout que… 12 Bf 109 et 8 Me 210. C’est peu ! Or, en manufacture, quand un sous-traitant ne fait pas son travail, il est remplacé. Et le RLM commence à envisager très sérieusement de relocaliser toute la production aéronautique hongroise en Allemagne…
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1062
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2022 18:12    Sujet du message: Répondre en citant

Edmund Veesenmayer continue de s’efforcer de remettre en état de marche la production aéronautique hongroise, en dépit de l’inorganisation des Croix-Fléchées et des conséquences catastrophiques des raids aériens de ces derniers jours. Pour l’instant, il n’y parvient nullement – les lignes de production des motoristes restent hors d’usage, tandis que les usines MWG (pourtant en partie transférées dans les carrières situées sous les brasseries de Kőbánya) subissent toujours de plein fouet les conséquences des événements de ces derniers jours.
Tant et si bien que, depuis le 13 avril, soit en plus de trois semaines, l’industrie hongroise n’a produit en tout et pour tout que… 12 Bf 109 et 8 Me 210. C’est peu ! Or, en manufacture, quand un sous-traitant ne fait pas son travail, il est remplacé. Et le RLM commence à envisager très sérieusement de relocaliser toute la production aéronautique hongroise en Allemagne…
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Juil 05, 2023 11:10    Sujet du message: Répondre en citant

16 mai
RSI
Luttes intestines dans la Résistance
Porzûs (Frioul oriental)
– Les Brigades Osoppo sont des groupes de Résistants italiens plutôt composés de catholiques et particulièrement soutenus par l’OSS. Au Frioul, le Gruppo delle Brigate Est della Divisione “Osoppo” est accusé par les Garibaldiens du chef de brigade Mario Toffanin “Giacca” de gêner leurs bonnes relations avec les Partisans de l’AVNOJ de Tito, alors que la guerre fait rage en Yougoslavie et que les camarades de l’autre côté de la frontière doivent se défendre de tous côtés. De leur propre initiative (et sur les conseils avisés et fermes du Parti…), les Garibaldiens décident de se débarrasser de cette formation.
Légitime action que cette attaque ! En effet, n’est-il pas avéré que les Osoppo sont en contact avec la Decima Mas, pour on ne sait quelle raison ? Et le CLNAI n’a-t-il pas décidé que tout contact, de quelque forme que ce soit, avec une autorité, quelle qu’elle soit, en lien avec la République Sociale Italienne, devait être considéré comme acte de trahison ? De plus, il y a le cas de cette espionne à la solde des Allemands que – au titre d’un échange de bons procédés entre Partisans – les Garibaldiens avaient remis aux Osoppo il y a quelque temps pour la condamner et l’exécuter, désignée qu’elle était comme traîtresse par la BBC. Mais voilà que ces affreux fascistes-chrétiens-collaborateurs ont décidé de lui accorder un procès en bonne et due forme et ont fini par la déclarer non coupable !
C’en est trop pour Giacca qui, après avoir dressé une embuscade meurtrière à quatre des chefs de la Brigate Est, fond par surprise avec une centaine d’hommes sur l’état-major du Gruppo, capture ses membres, les condamne et les exécute consciencieusement avant de repartir dans leurs maquis – sauf deux, qui ont accepté de se “convertir” à la vraie foi communiste…
La lutte partisane contre le Fascisme doit être prise au sérieux, quelles qu’en soient les conséquences ! Et puis, si cela permet d’affaiblir un groupe en désaccord avec le Parti, que demande le Peuple ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 9115
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Juil 05, 2023 12:36    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être (re)préciser ce que signifie CLNAI ?
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1062
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer Juil 05, 2023 13:02    Sujet du message: Répondre en citant

Rien à signaler de mon coté
si ce n'est que ce texte a déjà été publié, non?
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 9552
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Juil 05, 2023 13:26    Sujet du message: Répondre en citant

On reparlera de Trieste un jour, cher ami.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Juil 05, 2023 14:22    Sujet du message: Répondre en citant

CLNAI, Comité de Libération Nationale pour l’Italie du Nord (Alta Italia)
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - En France occupée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 5 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com