Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Belges, Mai 1944
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Les Belges
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 9616

MessagePosté le: Mer Déc 07, 2022 17:23    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
il y a bien pire que ça au rayon des blagues anti-flamandes...


Pourquoi le flamant rose se tiens toujours sur une patte ?
Parce que, s'il replie la deuxième il se casse la gueule.

Ah non, "pire" c'était pas dans ce sens là... j'ai du mal comprendre (comme disait MC Solaar, Bouge de là !)
_________________
Sergueï Lavrov: "l'Ukraine subira le sort de l'Afghanistan" - Moi: ah ouais, comme en 1988.
...
"C'est un asile de fous; pas un asile de cons. Faudrait construire des asiles de cons mais - vous imaginez un peu la taille des bâtiments..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2022 11:26    Sujet du message: Répondre en citant

6 mai
Front du Massif Central
C’est pour bientôt
2e CA belge
– Au PC, les Transmissions crépitent. Un capitaine se précipite dans la salle où se trouvent Bastin et Van Den Heede.
– Mon général !
– Oui capitaine ?
– Les Allemands sont passés à l’attaque à l'est de la Saône ! Deux fortes divisions blindées au moins !
– Bien, cela sera bientôt notre tour ! Faites donner l’ordre suivant à tous les échelons du CA :
« Tenez-vous prêt à repousser une attaque allemande dans les prochaines 24 à 48 heures. »
– A vos ordres mon général.
Le CEM intervient : « J’ai donné l’ordre de préparer les norias de munitions, et fait doubler les liaisons. On a également reconnu une position de repli, au cas où. Mais j’ai un doute : cette fois, je ne crois pas que nous reculions ! »
– Tu as bien fait. J’ai le même doute,
sourit Bastin, mais il vaut mieux prévenir que guérir.

Overlord
Derniers préparatifs
Base de Tarrant Rushton, 18h00
– Blondeel et Danloy sont à la porte du hangar EM et observent le ciel… Au loin dans le hangar retentit une sonnerie de téléphone.
– J’espère que l’attente ne va plus trop durer, les hommes s’impatientent, commente Danloy.
– En effet… Rester consignés, c’est mauvais pour le moral !
– Colonels !

L’officier opérations du 2e Commando arrive en courant : « Colonels, ça y est ! C’est pour la nuit prochaine ! »
– Enfin,
soupire Blondeel. Rassemblez les officiers des bataillons, commandant. Nous allons leurs annoncer la nouvelle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1062
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2022 12:21    Sujet du message: Répondre en citant

Blondeel et Danloy sont à la porte du hangar EM et observent le ciel… Au loin dans le hangar (Loin, à l'intérieur/Dans les profondeurs du bâtiment?) retentit une sonnerie de téléphone.
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 2568
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2022 12:25    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Dans "Les Belges - janvier 1944" on peut lire au 25 :

Citation:
Le titulaire actuel, le colonel Vandenheede, va être promu général-major.


ET ici, on a :

Citation:
Van Den Heede


Quelle est la bonne orthographe ?

@+
Alain

PS: à priori, après un tour de moteur de recherche, il n'y a pas de Van Den Heede dans les PDF en ligne.
_________________
Aux Postes de Propreté - Mouillé, c'est lavé ! Lavé, c'est propre ! - Rompre des Postes de Propreté
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2022 12:40    Sujet du message: Répondre en citant

Vandenheede.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 9115
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Déc 14, 2022 16:04    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Tenez-vous prêt à repousser une attaque allemande dans les prochaines 24 à 48 heures


Je dirais plutôt "pas plus tard que tout de suite". "24 à 48 heures" donne l'impression qu'il n'y a pas le feu.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2022 11:58    Sujet du message: Répondre en citant

7 mai
Opération Lüttich
Les Belges en contre-attaque
Secteur belge
– La veille, le IIe CA belge attendait l’attaque allemande… Mais si celle-ci a bien été déclenchée, elle n’a frappé que sur la droite du corps, le long de la Saône. Pour faire face aux deux panzerdivisions engagées, la 13e BACA et le 3e RAC ont été détachés en appui de la 3e DB et de la 3e DI marocaine, mais ces dernières doivent néanmoins céder du terrain. A l’aile droite du corps belge, la division Kœnig doit modifier ses positions pour maintenir le lien avec le IIIe CA français.
Au PC de Bastin, on reçoit des ordres du général Montagne – des ordres auxquels Bastin s’attendait, il faut le dire ! Il s’agit de lancer dès demain une contre-attaque dans le flanc gauche allemand avec la Tancrémont et la 15e DBLE Massada/Valmy.
– Regarde ici, indique Bastin à Vandenheede, notre front s’étend jusqu’au niveau de Tarare. C’est au sud-est de cette ville qu’il faut attaquer, vers l’ouest.
– Je vois. Mais les ordres ne parlent que de la Tancrémont et de la 15e DBLE ?
– Oui… Pourquoi ? Aurais-tu une idée derrière la tête ?
– J’y ajouterais le 1er Ardennais, pour accompagner nos blindés. Je crains que l’infanterie de la brigade ne suffise pas… Et puis le QG ne nous interdit pas de taper plus fort que ce qu’il nous demande !
– Mmm… Bonne idée, on va y mettre aussi le 1er Ardennais. Convoque les commandants d’Unités.

………
De Troyer, Mercks et le colonel Cazaud sont réunis au PC du Corps.
– Messieurs, comme vous l’avez constaté, nos bons amis teutons en veulent encore, et ils ont décidé d’attaquer sur notre droite. Nous avons reçu ordre de soulager le IIIe CA français en contre-attaquant sur le flanc droit allemand. Ce sont vos Unités qui s’en chargeront ! ordonne Bastin.
– Quand devons-nous frapper, mon général ? interroge Mercks.
– Demain. L’idée est d’attaquer au sud-est de Tarare, direction plein est, pour casser l’attaque boche. Rodolphe, tu seras le poing blindé. Que le 2e Cycliste commence tout de suite à effectuer des reconnaissances… Mais sans trop se dévoiler.
– Nous sommes prêts, et je dirai même que ça nous démangeait d’intervenir !
s’exclame De Troyer. Pourrait-on disposer du même appui aérien qu’en Ardèche ? Le passage des Mitchell nous avait bien aidés.
– Je vais demander à notre officier de liaison,
répond Vandenheede. Vous avez dû recevoir un complément de munitions.
– Oui mon général,
répondent en chœur les trois commandants d’Unité.
– Messieurs, vous avez vos ordres, reprend Bastin. Ce sera l’opération Haelen !
– Hélène ?
demande Cazaud, étonné
– Haelen ! explique Vadenheede en souriant. En 1914, notre cavalerie a battu et repoussé à cet endroit les Ulhans de Guillaume II. C’est pourquoi l’affaire a été surnommée la bataille des Casques d’argent.
………
De retour à son EM de Brigade, De Troyer réunit ses commandants d’Unité. Les ordres sont clairs, nets et précis.
– En un mot comme en cent, on botte les fesses aux Boches ! Comme en 14, à Haelen !
– J’ai compris l’idée,
commente Callewaert. On garde le dispositif actuel ? Nos deux Groupes d’Escadrons rassemblés ?
– Oui, vous formez ainsi un solide poing blindé.
– Mais le poing ne sera pas tout seul, j’espère ?
demande Javaux.
– Sur la droite de la Brigade, nous aurons les légionnaires de la Massada/Valmy. Des gars très motivés, on peut compter sur eux ! Et puis, comme infanterie d’accompagnement, en plus du 13 Li, nous aurons avec nous le 1er Ardennais.
– Ah, c’est du sérieux alors, pas juste une diversion !
remarque Lambinet, du II/13 Li.
– Nous, il faut vraiment leur faire mal… Donc on y va et on fonce dans le tas… Mais dès aujourd’hui, Jean et ses Cyclistes vont nous reconnaitre le terrain…
– Je me disais aussi que j’allais recevoir le pot de fleurs, comme d’habitude !
– Allons Jean,
sourit De Troyer. On sait que tu vas nous trouver de bons chemins, comme d’habitude.
– Oui oui je sais, de la finesse, du doigté et de la discrétion… Je vais envoyer mes scout-cars en avant-garde, ils feront de l’observation et du repérage.
– Nous savions que nous pouvions compter sur toi, Jean, commente De Vleeschouwer, du I/13 Li.
– Heure H prévue : demain à 08h00, reprend Laebens. Nous aurons l’appui des B-25, comme en Ardèche.

………
Durant la journée, les divisions d’infanterie du corps étendent leurs secteurs pour combler le retrait du front de la moitié des Chasseurs Ardennais. Dans les half-tracks du 1er Rgt, depuis que l’unité a changé de position et qu’on sait que l’heure de l’attaque est proche, les Ardennais sont pensifs. Certains dorment à poing fermés.
En fin de journée, tous les véhicules sont sur la ligne de départ. Les pièces d’artillerie sont en batterie… On n’attend plus que l’ordre d’attaque.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 9115
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2022 12:10    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
A l’aile droite du corps belge, la division Kœnig doit modifier ses positions pour maintenir le lien avec le IIIe CA français.

Sur la dernière carte de Cobra (5 mai), la 19e DI de Koenig est sur le flanc gauche du CA belge, en contact avec les Américains.
C'est la 14e DI (de Monsabert) qui est la plus proche des Belges et du IIIe CA français.

EDIT : et quid de la 4e DI belge de Libbrecht, elle est encore plus proche du IIIe CA français ?

(Et puis, éviter les formes du genre "division Kœnig", mais garder les numéros sinon on ne s'y retrouve pas).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...


Dernière édition par loic le Jeu Déc 22, 2022 13:01; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 2568
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2022 12:52    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Citation:
Il s’agit de lancer dès demain une contre-attaque dans le flanc gauche allemand avec la Tancrémont et la 15e DBLE Massada/Valmy.


Non, comme écrit plus loin c'est le flanc droit de l'offensive allemande.

Citation:
Regarde ici, indique Bastin à Vandenheede, notre front s’étend jusqu’au niveau de Tarare. C’est au sud-est de cette ville qu’il faut attaquer, vers l’ouest.


Non, là aussi comme écrit plus loin, c'est vers l'est qu'il faut marcher au canon.

@+
Alain
_________________
Aux Postes de Propreté - Mouillé, c'est lavé ! Lavé, c'est propre ! - Rompre des Postes de Propreté
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1062
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2022 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

...
– Mmm… Bonne idée, on va y mettre aussi le 1er Ardennais. Convoque les commandants d’Unités (la majuscule est voulue ? et plus bas, unité est au singulier ).[/i]
………
– Messieurs, comme vous l’avez constaté, nos bons amis teutons en veulent encore, et ils ont décidé d’attaquer (de frapper ? –mais comme c’est un dialogue, la répétition est « normale » ) sur notre droite. Nous avons reçu ordre de soulager le IIIe CA français en contre-attaquant sur le flanc droit allemand. Ce sont vos Unités qui s’en chargeront ! ordonne Bastin.
...
– Demain. L’idée est d’attaquer au sud-est de Tarare, direction plein est, pour casser l’attaque (l’élan ? – je n’ai pas encore lu le texte principal, donc je ne sais pas si il y a vraiment un élan ) boche.
...
De retour à son EM de Brigade, De Troyer réunit ses commandants d’Unité (la majuscule est voulue ? et plus haut unité est au pluriel).
...
Nous (Non ? ), il faut vraiment leur faire mal… Donc on y va et on fonce dans le tas… Mais dès aujourd’hui, Jean et ses Cyclistes vont nous reconnaitre le terrain…
...
– Oui ,(à ajouter ?? ) oui je sais, de la finesse, du doigté et de la discrétion… Je vais envoyer mes scout-cars en avant-garde, ils feront de l’observation et du repérage.

...
Dans les half-tracks du 1er Rgt, depuis que l’unité a changé de position et qu’on sait que l’heure de l’attaque est proche, les Ardennais sont pensifs ( pourquoi ?-simple question-). Certains dorment à poing fermés.
En fin de journée, tous les véhicules sont sur la ligne de départ. Les pièces d’artillerie sont en batterie… On n’attend plus que l’ordre d’attaque .
....
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2022 13:38    Sujet du message: Répondre en citant

@ John - Commandants d'Unité (au singulier, chaque commandant n'a qu'une unité) : capitale à Unité parce que les auteurs (ici, Wil Coyote) ont droit à leurs… particularismes.

Oui oui = non pas de virgule, cela reproduit la façon de parler du personnage.

l’attaque est proche, les Ardennais sont pensifs ( pourquoi ?-simple question-)
Tu ne serais pas pensif, toi, un moment avant de partir à l'attaque ?

(@ Loïc, Capu, etc - au risque de me répéter, sauf quand je conteste, je tiens compte de tout.)
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 9552
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2022 18:53    Sujet du message: Répondre en citant

Tarare c'est bien encaissé, idéal en défense. J'y ai pété un très très gros immeuble il y a quelques années.

https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-tarare/2019/03/13/demolition-de-la-plata-le-chantier-vu-par-un-drone
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 13885
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Déc 23, 2022 10:55    Sujet du message: Répondre en citant

(7 mai chez les Belges, suite et fin)

Derniers préparatifs
Airfield 123, Thorney Island, 10h00
– Le colonel Piot a réuni tous les pilotes du 2e Wing.
– Messieurs, c’est pour demain !
Il laisse passer un murmure enthousiaste et reprend : « Soyez prêts à décoller avant l’aube. Vous n’aurez pas l’occasion de vous ennuyer ! Je vais être franc, la Flak légère sera terrible. Mais nous ferons le travail. L’infanterie compte sur nous, surtout nos gars qui vont être parachutés derrière les lignes ennemies ! Vos chefs de Squadron feront les derniers briefings dans l’après-midi. Bonne chance à tous ! »
………
Base de Tarrant Rushton, 11h00 – Les parachutistes et commandos se préparent. Les sacs sont vérifiés. Les armes contrôlées. Ils connaissent leur mission : saisir et tenir Bayeux, puis empêcher les Boches de passer. Un complément d’armes antichars et de mines leur a été fourni. Mais tous savent que cette fois-ci, le secteur sera fortement défendu.
C’est alors qu’un Dakota portant des marquages belges atterrit. En descend le prince Charles, accompagné du ministre Delfosse et du général Pire.
– Lieutenants-colonels Blondeel et Danloy, à vos ordres Monseigneur !
– Repos Messieurs. Vous vous doutez du but de ma visite.
– Oui Monseigneur.
– Alors allons-y, je souhaite encourager vos hommes avant de les laisser se préparer. Sachez que l’on compte sur vous chez nos alliés ! Votre mission sera difficile, mais indispensable !

Durant près de de deux heures, le Prince, le ministre et le général rencontrent les paras et les commandos. Plusieurs hommes sont impressionnés par la simplicité cordiale du prince Charles. C’est sous les hourras qu’il rembarque dans le Dakota.
………
Toute l’après-midi, une activité fébrile agite la base. Les tracteurs alignent les Horsa derrière leurs remorqueurs et les rampants préparent les câbles de remorquage. Les mécaniciens vérifient une dernière fois les Albemarle. Chaque chef de section ou de peloton reçoit une pancarte avec le numéro de son planeur. Les anciens de Provence font le tout en silence, alors les nouveaux ne peuvent s’empêcher de montrer des signes de nervosité. Certains prient, d’autres ferment les yeux. L’aumônier des commandos ainsi que Danloy et Blondel vont de groupe en groupe pour échanger quelques mots réconfortants. Ils ne leur cachent pas que ce ne sera pas la même chose qu’en Provence. La Flak sera plus dense et les Allemands plus mordants. Il est prévu que les Commandos décollent 30 minutes avant les Paras, vu la distance relativement courte entre l’Angleterre et la Normandie.
– Adolphe, tes jeeps sont embarquées et prêtes ? interroge Danloy.
– Oui mon colonel, nous sommes prêts.
– Parfait, tu connais tes ordres ! Une fois que nous t’aurons rejoint dans le centre de Bayeux, tu pourras t’en donner à cœur joie. Si par hasard tu découvres des positions d’artillerie, fous les en l’air si tu peux, sinon renseigne-les.
– Reçu mon colonel.
– Bonne chance Adolphe !

Danloy et Blondeel se rejoignent pour un dernier point.
– Ça y est, cette fois on y va !
– En effet, et cette fois on ne s’arrêtera plus avant Bruxelles ! Tu tiens les accès sud et ouest avec tes hommes, moi je couvre les arrières et l’est. Nous serons couverts par l’aviation directement. Bon, ça va être l’heure. Bonne chance Eddy !
– A toi aussi Georges. On se retrouve en Normandie.

Les commandos se dirigent vers les Horsa, le pas alourdi par le poids de leur équipement. Danloy observe ses hommes embarquer – il est fier de les mener au combat.
– Prêt, Padre ?
– Oui colonel. Puisse Dieu avoir pitié de nous !
– Faites-lui signe quand nous serons en vue des côtes ! C’est à ce moment qu’Il devra penser à nous.


Green light !
Base de Tarrant Rushton, 23h15
– Les dernières portières des planeurs se sont refermées. Les Albemarle font chauffer les moteurs. Dans la tour de contrôle, l’officier responsable observe sa montre et ordonne soudain : « Ok, green light ! »
Fusée verte. Le premier bimoteur met les gaz, le câble défile puis se tend, le planeur roule puis décolle quelques secondes avant l’avion tracteur. L’opération Overlord démarre pour les Belges.
………
Au sol, Blondeel observe les planeurs décoller. Quel courage, pense-t-il. En cas de pépin sur l’avion, nous pouvons encore sauter, eux doivent s’en remettre à la Providence ! Il grimpe dans son Dakota, fait signe au dispatch et s’assied près de la portière tandis que l’équipage achève sa check-list.
– For all, start your engines!
A 23h40, dans un tonnerre assourdissant, le premier Dakota s’aligne sur la piste.
– Green light! Here we go!
Le pilote pousse les manettes de gaz, les moteurs s’emballent et l’avion accélère. A l’arrière, personne ne parle. Le visage noirci, les hommes se préparent mentalement. Certains bavardent pour calmer leurs nerfs, d’autres restent muets. L’avion grimpe et commence à cercler. S’ensuit toute une chorégraphie pour rassembler les squadrons. Puis vient l’instant où le cap est pris vers le sud-sud-est.
La Manche apparaît sous les avions, étendue d’eau séparant la liberté de l’oppression. Blondeel observe la mer qui défile sous ses yeux, striées par les sillages de l’armada se dirigeant vers la Normandie. Comme ils sont nombreux ! Il n’en revient pas…
Au loin, on aperçoit les faisceaux des projecteurs et les éclairs de la Flak. Nombreux, très nombreux ! « Bloody hell… », commente le pilote.

(A demain pour le - début du - 8 mai)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1062
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Ven Déc 23, 2022 12:51    Sujet du message: Répondre en citant

...
Base de Tarrant Rushton, 11h00 – Les parachutistes et commandos se préparent. Les sacs sont vérifiés. Les armes contrôlées. Ils connaissent leur mission : saisir et tenir Bayeux, puis empêcher les Boches de passer. Un complément d’armes antichars ( antichars-tout simplement- ?) et de mines leur a été fourni. Mais tous savent que cette fois-ci, le secteur sera fortement défendu.
...
– ...
Si par hasard tu découvres des positions d’artillerie, fous les (fous-les ?) en l’air si tu peux, sinon renseigne-les.
...
Tu tiens les accès sud et ouest avec tes hommes, moi je couvre les arrières et l’est. Nous serons couverts (soutenus/appuyés ? ) par l’aviation directement.
...


Green light !
Base de Tarrant Rushton, 23h15
– Les dernières portières des planeurs se sont refermées. Les Albemarle font chauffer les moteurs. Dans la tour de contrôle, l’officier responsable observe sa montre et ordonne soudain : « Ok, green light ! »
Fusée verte. Le premier bimoteur met les gaz, le câble défile puis se tend, le planeur (Horsa ?) roule puis décolle quelques secondes avant l’avion tracteur. L’opération Overlord démarre pour les Belges.
………
Au sol, Blondeel observe les planeurs décoller. Quel courage, pense-t-il. En cas de pépin sur l’avion, nous pouvons encore sauter, eux doivent s’en remettre à la Providence ! Il grimpe dans son Dakota , fait signe au dispatch et s’assied près de la portière tandis que l’équipage achève sa check-list.
– For all, start your engines!
A 23h40, dans un tonnerre assourdissant, le premier Dakota (C-47 ) s’aligne sur la piste.
– Green light! Here we go!
Le pilote pousse les manettes de gaz, les moteurs s’emballent et l’avion accélère. A l’arrière, personne ne parle. Le visage noirci, les hommes se préparent mentalement. Certains bavardent pour calmer leurs nerfs, d’autres restent muets. L’avion (L’appareil ) grimpe et commence à cercler. S’ensuit toute une chorégraphie pour rassembler les squadrons. Puis vient l’instant où le cap est pris vers le sud-sud-est.
La Manche apparaît sous les avions , étendue d’eau séparant la liberté de l’oppression.
...
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 9552
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Ven Déc 23, 2022 18:52    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Au sol, Blondeel observe les planeurs décoller. Quel courage, pense-t-il. En cas de pépin sur l’avion, nous pouvons encore sauter, eux doivent s’en remettre à la Providence ! Il grimpe dans son Dakota, fait signe au dispatch et s’assied près de la portière tandis que l’équipage achève sa check-list.


Détail à la noix - les pilotes de planeur, bien que réglementairement équipés d'un parachute, ne le portaient pas. Solidarité ...
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Les Belges Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 4 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com