Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Absurdité du nazisme
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4858

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 10:34    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
La liste de Schindler est basé sur un livre (des mémoires, pas un roman) et le nazi en question souffrait de cauchemars à propos des gens qu'il avait tué. Il essayais donc de tuer les Juifs qu'il avait déjà tué pour qu'ils ne reviennent plus le hanter.


Ok, c'est pour ça !

Bon quand à savoir ce que gueule ce pauvre sale type, aucune idée: j'ai vu le film une fois et... ça m'a suffit.

De manière générale, j'avoue éviter de me remplir l'esprit avec des histoires / livres / films / témoignages de guerres, massacres, nazisme, torture et autre joyeusetés de l'histoire humaine.

Non pas que je me mette la tête dans le sable, façon autruche-bisounours - c'est juste que le monde actuel est déjà morose et déprimant, alors lire les horreurs du passé, cohorte interminable et lugubre, inépuisable liste d'horreurs... c'est au dessus de mes forces.

Mon esprit est occupé a plein temps, en fait, par l'aéronautique et l'espace, qui sont, au passage, un truc plutôt positif qu'a fait l'humanité (encore que Dresde et le Vietnam... bref passons).

Comme disait Clarke dans le roman 2001 (pas le film) "[avec la conquête spatiale] l'humanité avait enfin trouvé un truc aussi excitant que se faire la guerre."

Citation:
After ten thousand years, Man had at last found something as exciting as war. Unfortunately, not all nations had yet realized that fact

_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 11:33    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ceux que le sujet intéresse, je vous recommande le livre de Christian Ingrao «  Croire et détruire » sur les intellectuels et le nazisme.
Sur les 23 commandants d’einsatzgruppen jugés après guerre plus de la moitié étaient titulaires d'un doctorat.
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
borghese



Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 440

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 16:30    Sujet du message: Absurdité du nazisme Répondre en citant

D'accord c'est donc ça! Merci Anaxagore!

J'avoue que la folie qui se degage de ce type dans cette scène est tellement dérangeante, je me suis toujours demandé ce qui le rendait à ce point hystérique...
Même en connaissant la haine viscérale des nazis pour les juifs, la réaction du type ne collait pas, a moins d'avoir proprement sombré dans la folie.

C'est donc une forme d'exutoire qu'il trouve à ce moment là.

Pendant qu'on y est, quelqu'un peut-il m'expliquer (ou proposer une explication) pour le choix de mise en scène de Spielberg, de mettre un SS qui joue du Mozart au piano pendant la scène de nettoyage du ghetto?


Dernière édition par borghese le Dim Déc 22, 2019 16:38; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 16:38    Sujet du message: Re: Absurdité du nazisme Répondre en citant

borghese a écrit:

Pendant qu'on y est, quelqu'un peut-il m'expliquer (ou proposer une explication) sur le choix de mise en scène de Spielberg, de mettre un SS qui joue du Mozart au piano pendant la scène de nettoyage du ghetto?


C’est du Bach non? La suite anglaise.
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
borghese



Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 440

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 16:40    Sujet du message: Absurdité du nazisme Répondre en citant

C'est ça. Bach, suite anglaise. J'avais recherché pourtant à l'époque :s

Une explication? J'en avais bien une à proposer, mais curieux de savoir si vous en avez d'autre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 16:50    Sujet du message: Re: Absurdité du nazisme Répondre en citant

borghese a écrit:
C'est ça. Bach, suite anglaise.


Je crains que Spielberg n’ai voulu reproduire le lieu commun du soldat allemand endoctriné et conditionné pour tuer des juifs. Il s’agit d’un acte banal, parfaitement normal. Les juifs ne sont pas des humains, leur mort se situe au même niveau que celle d’un animal d’abattoir.

Ici ce qui se passe autour du musicien ne l’affecte en aucune façon, il continue à interpréter Bach alors que l’on tue autour de lui. La deshumanization des juifs est la vraie victoire du nazisme.
Tout cela n’engage que moi ...😏
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
borghese



Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 440

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 21:50    Sujet du message: Absurdité du nazisme Répondre en citant

Merci Requesens.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 21:54    Sujet du message: Re: Absurdité du nazisme Répondre en citant

borghese a écrit:


Une explication? J'en avais bien une à proposer, mais curieux de savoir si vous en avez d'autre.


Et toi quelle est ton explication ?
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
borghese



Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 440

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 22:39    Sujet du message: Absurdité du nazisme Répondre en citant

En fait, si je recale ce moment dans la séquence, celle du nettoyage du ghetto, j'obtiens une séquence tout en contraste.
Au début, Goethe et Schindler, dans leur salle d'eau, se rasent. L'un va faire une balade à cheval, l'autre nettoyer un ghetto. L'un s'apprête à passer une journée normale, l'autre à commettre une "grande chose" (selon ses critères, appuyé par le discours de Goethe en bande son).
Contraste que l'on retrouve au niveau des couleurs: c'est dans cette séquence que l'on voit la seule touche de couleur du film, la petite fille au manteau rouge.
Contraste que l'on retrouve dans les jeux de certains acteurs: le soldat nazi qui hurle en sortant les juifs de leur logement, chope un juif, l'allongé, le tue d'une balle, et fait un grand sourire dans la seconde qui suit à un petit enfant juif dans les bras de sa mère.
Contraste que l'on retrouve dans les jeux de lumière: le plan élargi, sur lequel la séquence se termine, montre des éclairs de mitraillettes qui font clignoter les fenêtres du ghetto dans la nuit tombée.
Et enfin, contraste au niveau du son: d'abord, la comptine d'enfant chantée en Yiddish pendant le massacre, puis Bach, incarnation de ce que la civilisation allemande a pu produire de plus génial, qui constraste avec les bruits de mitrailleuses, incarnation de ce que la civilisation allemande a pu produire de plus odieux.

Donc pour moi, la volonté de produire un contraste. Qui rejoint finalement ce que tu dis: le soldat allemand complètement embrigadé, NORMAL, mais qui commet des atrocités. Des "hommes ordinaires", pour en revenir à ce qui a été évoqué plus tôt.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Dim Déc 22, 2019 23:42    Sujet du message: Re: Absurdité du nazisme Répondre en citant

borghese a écrit:

Contraste que l'on retrouve dans les jeux de certains acteurs: le soldat nazi qui hurle en sortant les juifs de leur logement, chope un juif, l'allongé, le tue d'une balle, et fait un grand sourire dans la seconde qui suit à un petit enfant juif dans les bras de sa mère.
Contraste que l'on retrouve dans les jeux de lumière: le plan élargi, sur lequel la séquence se termine, montre des éclairs de mitraillettes qui font clignoter les fenêtres du ghetto dans la nuit tombée.
Et enfin, contraste au niveau du son: d'abord, la comptine d'enfant chantée en Yiddish pendant le massacre, puis Bach, incarnation de ce que la civilisation allemande a pu produire de plus génial, qui constraste avec les bruits de mitrailleuses, incarnation de ce que la civilisation allemande a pu produire de plus odieux.

Donc pour moi, la volonté de produire un contraste. Qui rejoint finalement ce que tu dis: le soldat allemand complètement embrigadé, NORMAL, mais qui commet des atrocités. Des "hommes ordinaires", pour en revenir à ce qui a été évoqué plus tôt.


Je me souviens du passage d'un livre ( je ne sais plus lequel mais certainement pas un roman ) ou un soldat membre d'une unité qui va fusiller les habitants juifs d'un village sur le front de l'est accompagne gentiment une petite fille en la tenant par la main jusqu'au lieu d'execution. Tu vois Spielberg n'a rien inventé !
Une dernière chose, c'est Göth ou Goeth, sans e final. Je me demande ce qu'aurait pu penser Goethe (celui de Faust donc avec un e Laughing ) des allemands des années 30 et 40.
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4366
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2019 01:00    Sujet du message: Répondre en citant

Un souvenir familial - en descendant du train, une femme trébuche. Le quai est haut ... Un SS la rattrape tout sourire 'Vous auriez pu vous faire mal !'
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
borghese



Inscrit le: 07 Sep 2011
Messages: 440

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2019 10:14    Sujet du message: Absurdité du nazisme Répondre en citant

En un mot, Amon, pas Johann Wolfgang. Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4858

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2019 15:56    Sujet du message: Répondre en citant

En meme temps, certes, Goeth n'est pas Goethe, par contre Faust, alors ca oui ca lui va tres bien - le DIABLE en personne ! Comme l'autre abominable de Heydrich, rien que la photo de sa tronche sur Wikipedia me fout les jetons.
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Colonel Gaunt



Inscrit le: 26 Mai 2015
Messages: 1172
Localisation: Val de Marne

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2019 18:31    Sujet du message: Répondre en citant

Dans la solution finale, ce ne sont pas les allemands qui sont champions de la barbarie.
Je vous rappelle que le camps de Jasenovac en Croatie n'avait rien à envier à ses confrères germanique, notamment sur l'utilisation du Srbosjek et son "champion" toute catégorie Petar Brzica...
_________________
Les guerres de religion consistent à se battre pour savoir qui a le meilleur ami imaginaire
Citation vue sur le net
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Lun Déc 23, 2019 21:39    Sujet du message: Répondre en citant

Archibald a écrit:
En meme temps, certes, Goeth n'est pas Goethe, par contre Faust, alors ca oui ca lui va tres bien - le DIABLE en personne ! Comme l'autre abominable de Heydrich, rien que la photo de sa tronche sur Wikipedia me fout les jetons.


Archibald, tu oublies tes humanités! Laughing
Faust n’est pas le diable mais un mortel qui a vendu son âme au diable. D’ailleurs l’histoire se termine mal ( comme pour les affreux dont tu parles ) puisque prit de remords, Faust réclame le pardon de Dieu ce qui provoque la colère du malin qui le tue.
The end.
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com