Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Écrivains et collaboration
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 00:19    Sujet du message: Écrivains et collaboration Répondre en citant

Brasillach, Rebatet, Drieu, Chack, Céline, Morand, Chardonne, Beraud, Chateaubriand. Ces noms ne vous sont pas inconnus. Anglophobes, anti-communistes, laudateurs du Reich et de Petain, ils sont parmi les plus notables représentants de la collaboration intellectuelle.
A la libération ils furent condamnés par la justice. Certains d’entre eux finiront leur vie devant un peloton d’execution, d’autres plus chanceux sauront se faire oublier.
Si la France continue la guerre en 1940, la honte de la débâcle n’existe pas, Mers-el-Kebir non plus, la République n’est pas responsable de l’effondrement moral du pays, qu’en est-il de ces hommes? Finiront-ils dans les rangs du NEF comme OTL ou bien mettront-ils leur plume et leur talent au service de la France en lutte ?
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tyler



Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 719

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 00:29    Sujet du message: Répondre en citant

À part Morand qui occupe des fonctions à Londres au moment du POD, je crois bien que le reste des noms de cette liste a été rattaché plus ou moins près au NEF en FTL
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1838
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 08:52    Sujet du message: Répondre en citant

auront-ils un destin différents post guerre? Brasillach fut fusillé, La Rochelle s'est suicidé mais les autres????
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3638
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 09:29    Sujet du message: Répondre en citant

celine restera
pour les autre n peut appliquer un critère basé sur l'age : les vieux/très vieux se sentiront des affinités avec quelqu'un de leur génération (petain) ou se trouveront trop vieux pour participer au GD
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tyler



Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 719

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 10:45    Sujet du message: Répondre en citant

Les citations en italique sont issues des fiches wiki concernant les principaux intéressés.
Brasillach : "Il est mobilisé comme lieutenant d'infanterie sur la ligne Maginot en septembre 1939. Capturé en juin 1940". C'est OTL. Il en sera de même FTL.
Rebatet : "Rebatet se révèle en effet un antisémite virulent. Outre les juifs, il attaque le communisme, la démocratie, l'Église et, après des enquêtes en Allemagne et en Italie, se proclame fasciste.Mobilisé en janvier 1940..."
Donc, au vu du pédigrée, peu importe qu'il soit prisonnier ou non FTL, il se planquera et sera ravi de travailler pour le NEF. Sauf si son unité est basée en AFN ou au Levant mais je pense pas...
Drieu : est celui dans cette liste dont on parle le plus dans la chrono FTL. Né en 93, ne peut être mobilisé. Son sort semble acté.
Chack : Comme pour Drieu, on en parle dans la chrono. On le trouve en juin 1938 à un meeting des nationaux au Vélodrome d'hiver, aux côtés de Charles Trochu, de parlementaires de droite, de leaders royalistes comme Maurras, des chefs du PPF. En mars 1939, il prend part à un meeting en faveur de l'Espagne de Franco, organisé par le mouvement de l'Ordre national de Georges Loustaunau-Lacau, une organisation anticommuniste qui collabore alors avec le PPF.Il donne alors des conférences sur la marine française ou l'empire colonial français à des associations politiques de droite.Il est particulièrement réputé pour son anglophobie. Je ne le vois vraiment pas suivre un gouvernement continuant la guerre avec un Léon Blum ayant un poids important dans celui ci.
Morand : "chef de la mission française en Angleterre de guerre économique en 1939". Donc il sera du "coté" du gouvernement légal d'Alger.
Chardonne : "Il écrit aux premiers jours de l'Occupation : « Ici occupation correcte, douce, très douce. Mais j'espère que nous souffrirons. J'accepte tout du fond du cœur. Je sens le bienfait de l'“épreuve”, la toute-puissance de l'événement. Une immense folie est dissipée [...] j'ai l'horreur de ce que nous étions. Je ne déteste pas l'Allemand mais le Français d'hier, moi, l'Anglais (l'Anglais surtout qui me devient odieux, avec son Churchill dément), frivole et vantard. La censure elle-même me sera bonne. Nous ne voulons pas être nazis, et personne, je crois, n'attend cela de nous. Mais je peux comprendre leur leçon. Derrière cette force matérielle, il y a des forces morales très grandes. La débâcle anglo-française est une débâcle morale"
Je pense que ça suffit pour situer le personnage... :-&
Béraud : Editorialiste à Gringoire depuis 1928. Antisémite. Anglophobe. Il signe par contre en 1935 le Manifeste des intellectuels français pour la défense de l'Occident et la paix en Europe rédigé par Henri Massis et justifiant l'agression italienne en Éthiopie mais aussi "Il avait, avant la guerre, écrit un livre violemment orienté contre la Grande-Bretagne (Faut-il réduire l'Angleterre en esclavage ?, 1935)". Lui, aussi, je l'imagine mal faire le GD.
Chateaubriant : "En mai 1937, à l'issue d'un voyage en Allemagne, il publie La Gerbe des forces, où il n’hésite pas à se prononcer en faveur de l'idéologie hitlérienne, voyant une sorte de compatibilité entre le christianisme et le nazisme. Se rendant au congrès de Nuremberg, il rencontre à Berchtesgaden, le 13 août 1938, Adolf Hitler qui lui apparaît comme un nouveau Messie.". Là aussi devant tant de ferveur en faveur de l'Ennemi, je ne le vois pas faire le GD...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1922
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 14:06    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Dans la chrono : novembre 1941 - Pays Occupés :

"Gerhard Heller a éprouvé mille difficultés pour parvenir à constituer une délégation française.
Plusieurs de ceux qu’il avait d’abord pressentis se sont récusés plus ou moins promptement : Alphonse de Châteaubriant, Abel Hermant et Henry de Montherlant. Il lui a fallu ruser avec les susceptibilités des uns puis composer avec les réticences des autres. Louis-Ferdinand Céline a décliné l’invitation en laissant entendre qu’il aurait dû être invité individuellement et non dans le cadre d’un voyage de groupe ! Finalement, Abel Bonnard, Robert Brasillach, Jacques Chardonne, Pierre Drieu la Rochelle, André Fraigneau, Marcel Jouhandeau et Ramon Fernandez sont venus sans trop se regarder en chiens de faïence."

Toujours dans la chrono ; Septembre 1942 - Pays Occupés
Rebatet (1er septembre) écrit dans Je Suis Partout

Pays occupés Août 1943
Opération Armageddon : Chack participe le 28 à une conférence préparatoire en tant que directeur du Département des Sectes Religieuses

Pays Occupés - novembre 1940 :
Vallat donne des papiers à Je suis partout pour ne pas se faire doubler par Béraud et Cousteau (le frère)

Donc tout ce beau monde grenouille avec le NEF sauf Morand qui est Alger (Pays Occupés - novembre 1943)

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5878
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 14:07    Sujet du message: Répondre en citant

Concernant Rebatet, cf. Wikipedia toujours :
Citation:
Mobilisé en janvier 1940, Lucien Rebatet est libéré le 15 juillet 1940 et rejoint Vichy

On lit aussi ailleurs qu'il est libéré (de ses obligations militaires ?) en février 1940 et rejoint Vichy après l'armistice (il est témoin de la débâcle).
Et aussi :
Citation:
1939. Il est mobilisé, mais son unité ne combattra pas. En 1940, il se réfugie à Moras [Moras-en-Valloire], sa ville natale, où il commence la rédaction des Décombres, ses mémoires et une vision de l’Histoire de la fin de la Troisième République jusqu’à la Débâcle. A l’armistice, il se rend à Vichy, mais l’esprit de cour ne lui convient pas.

Quoiqu'il en soit, je ne le vois pas finir en AFN.

Dans la fiche en anglais :
Citation:
In 1940 he was drafted into the French Army and, although he served, openly hoped for a "short and disastrous war for France".

Ca suffit à situer le personnage.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4865

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 16:39    Sujet du message: Répondre en citant

Pour parodier Jugnot (enfin, Adolfo Ramirez) dans Papy fait de la résistance

"Mas Rebatet vos caquets les Bourdelles ! Et vive Pétain !"
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1922
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 17:23    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour

Loïc a écrit :

Citation:
Concernant Rebatet, cf. Wikipedia toujours :
Citation:
Mobilisé en janvier 1940, Lucien Rebatet est libéré le 15 juillet 1940 et rejoint Vichy

On lit aussi ailleurs qu'il est libéré (de ses obligations militaires ?) en février 1940 et rejoint Vichy après l'armistice (il est témoin de la débâcle).
Et aussi :
Citation:
1939. Il est mobilisé, mais son unité ne combattra pas. En 1940, il se réfugie à Moras [Moras-en-Valloire], sa ville natale, où il commence la rédaction des Décombres, ses mémoires et une vision de l’Histoire de la fin de la Troisième République jusqu’à la Débâcle. A l’armistice, il se rend à Vichy, mais l’esprit de cour ne lui convient pas.

Quoiqu'il en soit, je ne le vois pas finir en AFN.


Rassures-toi, il n'y va pas car on le retrouve dans la chrono en Septembre 1942 - Pays Occupés : Rebatet (1er septembre) écrit dans Je Suis Partout
(voir mon post ci dessus pour lui et d'autres "bons" français.

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 19:27    Sujet du message: Répondre en citant

Mon propos n’etait pas tant ces individus que le monde de l’écriture en général qui il faut le reconnaître ne manifesta pas OTL un grand esprit de résistance.
A cette liste nous aurions pu ajouter Guitry, Montherlant, Giono, Aymé et autres.
FTL pourrions-nous voir Sartre ou Aragon ou autres à Alger?
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4373
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 19:43    Sujet du message: Répondre en citant

Une réserve pour Guitry - j'ai un texte en réserve sur lui. On peut lui reprocher d'être un grand imbécile prétentieux et riche, mais guère plus - de l'avis même des résistants qui bossaient (sans qu'il le sache !) autour de lui.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 20:06    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
Une réserve pour Guitry - j'ai un texte en réserve sur lui. On peut lui reprocher d'être un grand imbécile prétentieux et riche, mais guère plus - de l'avis même des résistants qui bossaient (sans qu'il le sache !) autour de lui.


Ni Guitry ni Giono ni les autres ne sont des enragés de la collaboration ni des thuriféraires du nazisme cependant Guitry a bien vécu durant l’occupation gagnant beaucoup d’argent et fréquentant les milieux militaires en poste à Paris.
En 44 il passera 2 mois à la Santé. Alors collaborateur comme Drieu ou Brasillach ? non, résistant ? encore moins. Toutefois il a bien profité de l’occupation.
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4865

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 20:20    Sujet du message: Répondre en citant

quel titre idiot
Je suis partout...
Le nombre de calembours idiot que l'on peut faire sur cet infame torchon... je fuis partout, je pue de partout, etc.
Et alors Gringoire... on dirait un grincement de chaise sur le carrelage...

Ayme etait deconnecte de la realite... et Giono horrifie et traumatise par la guerre...
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1431

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 20:33    Sujet du message: Répondre en citant

Archibald a écrit:
quel titre idiot
Je suis partout...
Le nombre de calembours idiot que l'on peut faire sur cet infame torchon... je fuis partout, je pue de partout, etc.
Et alors Gringoire... on dirait un grincement de chaise sur le carrelage...

Ayme etait deconnecte de la realite... et Giono horrifie et traumatise par la guerre...


Aymé déconnecté de la réalité ? Je veux bien mais il a « collaboré » à « Je suis partout », « Aujourd’hui » et je suis sûr que tu vas aimer Wink “La gerbe”.
Quant à Giono il a fait partie d’un groupe créé sous l’impulsion de l’occupant appelé tout simplement “Collaboration”.
_________________
“Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4373
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 29, 2019 21:20    Sujet du message: Répondre en citant

Un peu de lachêté personnelle - à 55 ans il y en a eu d'autres et des moins glorieux. Quant à ce qui est de fréquenter l'occupant de son plein gré, ca n'a jamais été prouvé. Par contre, ce qui a été prouvé, c'est que les dénonciations ayant abouti à son arrestation sont issus d'un collègue jaloux de sa place à l'académie Goncourt.

Faut quand même savoir que le juge en charge de son dossier s'est retrouvé, faute d'éléments, à lancer des appels à témoin dans la presse pour savoir ce qu'on pouvait lui reprocher !

La réponse est venue d'une maquilleuse, compagnon de la Libération (et collègue de ma grand-mère, on ne se refait pas) ' Dans toutes les circonstances de l'occupation, nous n'avons jamais trouvé que M. GUITRY a eu une attitude amicale ou sympathisante avec les allemands. Bien au contraire - elle fut courtoise tout au plus'.

Quant au dénonciateur, il le croisat sur le pas de la porte du bureau du juge - il était convoqué pour parler d'une histoire de calomnie- et il lui lanca une phrase resté fameuse 'Vous vouliez ma place. Mais même si je vous l'avait cédé, sachez qu'elle aurait été encore à moi, et pas à vous !'.

Un grand c...n prétentieux - mais il avait le sens de la formule c'est un fait.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com