Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Dodecaneso/Dodécanèse
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Suivi de la chrono
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4883

MessagePosté le: Mar Avr 15, 2008 19:00    Sujet du message: Répondre en citant

J'en reviens au raid des SM-82 sur Manama, Barhein et ses raffineries de pétrole britanniques.
Le raid partira de Rhodes deux mois environ avant la date OTL, c'est a dire fin aout et non mi-octobre.
Les date limite pour lancer un raid depuis Rhodes est bien le début des opérations FTL, qui commencent le 10 septembre.

Du coup j'ai imaginé que le raid en question pourrait etre une sorte de représailles / propagande au raid de Tarence
(logique de Mussolini : si tu bombarde ma flotte, je bombarde tes raffineries. Sauf que Musso bien sur n'a pas les moyens de ses ambitions, et seulement 5 pauvres SM-82 a envoyer...)

Je souhaiterais planifier un autre raid autour de la date OTL du 19/10 toujours sur une cible du golfe persique.

Bien sur comme Rhodes n'est plus qu'un souvenir a cette époque, il faudra partir de Sicile.
Comme le golfe persique est alors trop loin pour un SM-82, la cible serait l'AOI pour ravitaillement.
Une fois la bas, aller-retour et bombardement sur le golfe persique.
Ensuite retour en Sicile.

Ce deuxième raid vous semble t il possible ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 6163
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mar Avr 15, 2008 23:00    Sujet du message: Répondre en citant

Ca sera sans doute terrible vu la domination aérienne alliée au-dessus e l'AOI, mais ça fera un bon récit !
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Mer Avr 16, 2008 00:57    Sujet du message: Répondre en citant

Archibald a écrit:

Du coup j'ai imaginé que le raid en question pourrait etre une sorte de représailles / propagande au raid de Tarence
(logique de Mussolini : si tu bombarde ma flotte, je bombarde tes raffineries. Sauf que Musso bien sur n'a pas les moyens de ses ambitions, et seulement 5 pauvres SM-82 a envoyer...)


Le SM-82 "Marsupiale" étant initialement un avion de transport, je suppose que le nombre limité d'avions est lié : 1) au nombre limité de transformations en bombardier ; 2) au nombre d'équipages assez entraînés pour de tels vols. Dans le cas précis de l'utilisation de Rhodes, interviennent peut-être aussi les capacités d'accueil de l'aérodrome de Gadurrà.

Archibald a écrit:

Je souhaiterais planifier un autre raid autour de la date OTL du 19/10 toujours sur une cible du golfe persique.

Ce deuxième raid vous semble t il possible ?


En OTL, les SM-82 ont eu également pour cibles Alexandrie et Gibraltar. C'est toujours une possibilité alternative.

A part çà, avec le renforcement de la Regia Aeronautica (33 appareils comme en OTL, même si ce ne sont majoritairement pas les mêmes modèles), Tulasne aura peut-être des cibles à chasser...

Amicalement
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4883

MessagePosté le: Mer Avr 16, 2008 18:18    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement, mois d'une dizaine de machines a tout casser. C'est sur que ce sera pas les 3000 bombardiers alliés du printemps 1945 Shocked

Ils devront compter avec la nuit pour échapper aux Glenn de chasse et au dénommé Warburton. Mais le commandant du raid (j'ai oublié son nom) m'a l'air d'etre d'une sacré trempe.


En OTL quatre unités ont reçu des SM-82 au cours de l’année 1940.

• 149° gruppo trasporti. Guidonia, Juin – Août 1940.

• 32° Stormo B.T Decimomannu, Sardaigne, juillet -août 1940. Quatre appareils en appui des SM-79 habituels de cette escadrille, ce sont eux qui menent les raids sur Gibraltar.

• Le 12° Stormo B.T. 41° Gruppo, 205a Squadriglia.
Gadurra , Ile de Rhodes, septembre 1940.
Ce sont ceux de Barhein.

• 114° gruppo B.T . Spécialement créé en Libye pour effectuer des missions contre Alexandrie et le canal de suez a partir d’octobre 1940.

Petit récapitulatif des cibles potentielles des SM-82

- Gibraltar
- AFN
- Alexandrie
- Le Canal de suez

ET
si l'on part éventuellement d'AOI lors d'une mission de ravitaillement
(ok, l'occasion sera rare, ca se produira une ou deux fois maximum entre septembre et novembre. Apres quoi la saison des pluies arretera cela. Apres janvier 1941, l'AOI est une cause perdue)

- Port Soudan
- Le Golfe Persique


Dernière édition par Archibald le Mer Avr 16, 2008 18:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Mer Avr 16, 2008 18:38    Sujet du message: Répondre en citant

Le commandant du raid sur les raffineries de Bahrein/Manama était le lieutenant-colonel Ettore Muti (secrétaire du Parti National Fasciste).
D'après les sources italiennes, les quatre SM-82 transformés lui avaient été fournis par le 41e Groupe Autonome et non pas le 41e Groupe BT.

En effet, le 41e Groupe de Bombardement terrestre était rentré de Rhodes en Italie à la fin de l'été 1940 pour troquer ses SM-79 contre des Cant Z 1007 bis.

Les joies des sources contradictoires.

Amicalement
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4883

MessagePosté le: Mer Avr 16, 2008 18:47    Sujet du message: Répondre en citant

Et de la nomenclature parfois bizarre des groupes italiens ... j'ai mis cette liste ici pour précisions, vu que ca été glané au quatre coins du web.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fantasque



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 1336
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 17, 2008 09:59    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour

Excellent travail.

En termes de ciblage, la priorité pour la RA c'est Bizerte, Mers-el-Kébir et Alger. Les communication avec l'AOI sont aussi importantes comme en OTL (mais les moyens bien plus limités par la perte des aérodromes de Lybie).

F
_________________
Fantasque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11501
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 17, 2008 12:06    Sujet du message: Répondre en citant

Fantasque a écrit:
En termes de ciblage, la priorité pour la RA c'est Bizerte, Mers-el-Kébir et Alger. Les communication avec l'AOI sont aussi importantes comme en OTL (mais les moyens bien plus limités par la perte des aérodromes de Lybie).


On peut conserver 2 raids à longue distance pour la propagande, le moral (et le fun), mais les raids contre Gibraltar et Alexandrie doivent en effet être remplacés par des raids contre Mers-el-kébir et Alger.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4883

MessagePosté le: Jeu Avr 17, 2008 14:20    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Les communication avec l'AOI sont aussi importantes comme en OTL


C'est pour cela que je me demande si on ne pourrait pas regrouper 2 ou 3 des groupes cités en Sicile, doté d'une vingtaine de SM-82 afin de leur faire ravitailler l'AOI.

Quelle pourrait etre la fréquence des vols de ravitaillement vers Asmara ? 1 toute les deux semaines environ, avec 4 - 5 avions chaque fois ?
ou c'est encore trop ambitieux compte tenu des difficultés de la R.A ?

Citation:
On peut conserver 2 raids à longue distance pour la propagande, le moral (et le fun)


Le premier est en route...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4883

MessagePosté le: Ven Avr 18, 2008 13:12    Sujet du message: Répondre en citant

c'est entre les mains de Casus pour mise en forme et retouches.
Premier raid sur Manama, 26 - 27 aout 1940
(oui oui, ca s'étale sur deux jours... il a bon dos, le "village planétaire" de
Mc Luhan!)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11501
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Avr 19, 2008 01:43    Sujet du message: Raid sur Manama Répondre en citant

(raid sur Manama, ça fait titre de film de série B des années 50...)

Texte d'Archibald.


25 août

Brindisi
La veille au soir, douloureusement surpris par l’ampleur du désastre de Tarente, le Duce a exigé d’organiser des représailles. Surprise peut-être : la Regia Aeronautica est prête à répondre instantanément à l’appel du chef ! De fait, il y a quelques semaines que l’aviation stratégique italienne prépare un raid audacieux, que ses responsables sont enchantés de pouvoir déclencher à propos.
Le raid sera mené par… cinq massifs trimoteurs de transport Savoia SM-82 convertis en bombardiers. Ces appareils ventrus possèdent des qualités d’endurance et des capacités d’emport assez remarquables. Ils peuvent tenir l’air jusqu’à 15 heures (à 260 km/h seulement tout de même), ou arracher jusqu’à 7 tonnes de charge utile. Avec une seule escale, ils auraient pu emmener en AOI quelques chasseurs CR-42 qui font cruellement défaut là bas… Mais l’escale en question, l’aérodrome de Benghazi, avait cessé d’être hospitalière même si la ville n’était pas encore tombée aux mains des Alliés et tous les CR-42 disponibles avaient été envoyés en Libye pour tenter de repousser l’inévitable. En revanche, pour le nouveau raid imaginé par les Italiens, il reste une escale convenable : Rhodes. C’est donc pour le Dodécanèse que s’envolent cinq SM-82 dotés d’équipages triés sur le volet, commandés par Ettore Muti.


26 août

Rhodes (aérodrome de Gadurra)
Dans la brume de chaleur, Ettore Muti, qui commander le raid historique, distingue les silhouettes de plusieurs mécanos perchés sur les ailes de son appareil. Ils sont chargés d’une tache bien particulière : peindre sur le camouflage d’immenses losanges blancs. Ceux-ci, éclairés par des lampes de l’intérieur de l’appareil, serviront de point de repère pour les quatre autres avions, évitant d’utiliser la radio. Il s’agit de préserver l’effet de surprise – « bien que l’on puisse supposer que, là ou nous allons, les gens sont probablement à mille lieues de se douter de ce qui les attend ! » pense le pilote italien.
Chaque SM-82 emporte quinze cent kilos de bombes, principalement des petits projectiles de 50 kg.
Les équipages gagnent leurs appareils et tentent de s’installer confortablement, thermos de café et casse-croûte à portée de main. La distance est telle que, pour bénéficier de la protection de la nuit sur l’objectif, les appareils doivent partir quinze heures avant le moment prévu pour l’attaque. Le départ aura donc lieu à onze heures du matin ce 26 août. Presque l’heure la plus chaude du jour, et Rhodes fait honneur à sa réputation touristique : le temps est magnifique et le soleil brûlant. Le décollage promet d’être difficile…
11h00 – Les moteurs sont mis en route, les cinq lourdes machines quittent une par une leur emplacement et gagnent l’extrémité de la piste d’envol. Vingt tonnes à enlever avec trois moteurs de 800 CV, sur une piste en terre battue… Dans les cockpits, la tension monte au fur et à mesure que les bombardiers prennent lentement, très lentement, de la vitesse. Mettre la machine en ligne de vol puis tirer prudemment mais fermement sur le manche et enfin quitter le sol…
Les cinq bombardiers s’envolent sans problème et se fondent dans le ciel bleu. Il leur faudra plus d’une heure pour gagner 6 000 pieds, altitude de la première partie de leur mission.
Le premier point critique est la Palestine, terre sous mandat britannique, qu’ils atteignent après 6 heures de vol à 250 km/h de moyenne. Les appareils sont encore bien loin de leur cible, la raffinerie pétrolière de Manama, située dans l’est de la péninsule arabique ! Mais pour les bombardiers italiens, le danger diminue au fur et à mesure qu’ils se rapprochent d’Irak : les forces aériennes britanniques dans le secteur sont maigres, dispersées et obsolètes.
La nuit tombe. Les bombardiers sont désormais à 9 000 pieds. Les losanges peints sur les ailes prouvent leur utilité lors de la longue et morne traversée de vastes zones désertiques. Syrie, Irak et finalement le golfe Persique après Bassora. Muti et ses coéquipiers préparent leur attaque dans un silence radio total.


27 août

Manama (émirat de Bahrein)
Au bord du golfe Persique, la guerre semble bien éloignée pour le personnel de la Shell installé dans de confortables bungalows. Les principales menaces ici sont les scorpions et les coups de chaleur – car il fait 50°C à l’ombre… Heureusement, la nuit apporte une très relative fraîcheur.
Sur le coup de 3 heures du matin, des explosions troublent le calme du désert et font trembler le sol. Un des SM-82 a perdu le contact avec le leader et largue sa tonne et demi de bombes au jugé, mais les autres parviennent à trouver la cible ; leurs projectiles incendient un stock de produits pétroliers et un réservoir. Des flammes s’élèvent dans la nuit.
Réveillés en sursaut, les responsables civils et militaires donnent l’alerte… sans connaître exactement la nature des assaillants. Corsaires allemands ou sous-mariniers italiens, commandos parachutistes ou méharistes, Cinquième Colonne (les Allemands tentent depuis longtemps de retourner les autochtones contre la présence britannique), toutes les hypothèses sont envisagées et toutes les forces disponibles sont mises en alerte et quadrillent le secteur. Faute de mieux, la DCA ouvre le feu à l’aveuglette et se déchaîne pendant plusieurs minutes, les traceuses rouges zébrant la nuit dans un fracas épouvantable.
La raffinerie touchée est inspectée et sécurisée pendant que les pompiers luttent pour maîtriser l’incendie et empêcher qu’il ne s’étende au reste du complexe. Peu à peu, le calme revient. Au lever du jour, il devient évident qu’il s’agissait d’un bombardement aérien effectué par un petit nombre d’avions.
Pendant ce temps, les SM-82 ont mis le cap sur leur point d’atterrissage, Asmara, en AOI. Les équipages se détendent, fier d’avoir atteint leur cible. Encore quelques heures de vol au dessus de l’Arabie et c’est fini : après 16 heures et 10 minutes de vol, les équipages épuisés posent leurs trimoteurs sur la piste d’Asmara. Ils sont d’autant plus chaleureusement accueillis qu’ils apportent quelques kilogrammes de ravitaillement (des médicaments notamment) ainsi que quelques sacs de courrier pour les combattants.
L’annonce de la réussite du raid fera quelque peu remonter le moral des troupes d’AOI et de l’Italie entière… pour quelques jours. Pour Mussolini, l’opération de propagande est parfaitement réussie ; il peut parader comme sur les écrans des actualités cinématographiques italiennes et multiplier les discours ronflants.
Muti et ses hommes rentreront à Rhodes quelques jours plus tard… juste à temps pour assister, impuissants, au début des opérations franco-britanniques dans le Dodécanèse. Les SM-82, bien trop vulnérables, seront rapatriés en Italie.
A Manama, passé le premier affolement, les Britanniques répareront les dégâts en moins d’une semaine. Pour l’Axe, le résultat le plus positif sera l’obligation pour la RAF de renforcer les défenses aériennes de la péninsule arabique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Sam Avr 19, 2008 02:03    Sujet du message: Répondre en citant

Très très bien !

A propos d'Ettore Muti :
Son projet de raid sur Bahrein inquiétait évidemment les responsables de Superaereo et au premier rang le chef d'état-major, le général Pricolo. La possibilité de disparition ou de capture de Muti paraissait un risque trop grand. Mussolini aurait déclaré : "Si Muti pense qu'il peut y arriver, laissez-le faire !".
En OTL, il a abandonné son poste de secrétaire du Parti fasciste le 28 octobre 1940. Retiré du jeu politique, il a continué à combattre (raid sur Haïfa en mars 1941). Absent de Rome le 25 juillet 1943, il y revient le 27 et se retire dans sa propriété.
Abattu peu après, dans des circonstances peu claires, par les carabiniers qui venaient l'arrêter sur l'ordre du gouvernement Badoglio.

Amitiés
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"


Dernière édition par folc le Sam Avr 19, 2008 09:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Sam Avr 19, 2008 02:09    Sujet du message: OdB Mediterranean Fleet Répondre en citant

A partir des éléments fournis par LE BRETON (et en suivant autant que possible le même ordre de présentation des navires que dans son message du 3 juin 2007, ORDRE DE BATAILLE ROYAL NAVY AU 10 JUIN 1940) et après confrontation de diverses sources, une proposition d’ordre de bataille des forces de surface britanniques en Méditerranée au 1er août 1940 FTL et son évolution jusqu’à fin septembre. Les pertes (cf. liste des pertes de la Royal Navy) apparaissent en rouge, les indisponibilités en violet.
Les événements FTL proposés apparaissent en gras et en vert.
J’ai déjà traité des sous-marins dans le sujet ci-dessus.
Je commence par la Mediterranean Fleet. Les forces basées à Gibraltar viendront après.


Mediterranean Fleet : l’essentiel à Alexandrie, quelques unités légères (et des sous-marins) à Malte

1st Battle Squadron

BB Malaya
BB Ramillies
BB Warspite

Le BB Royal Sovereign est envoyé en Mer Rouge courant août comme en OTL et est remplacé par le BB Valiant qui arrive en même temps que le porte-avions Illustrious.

Porte-avions

CV Eagle

Le CV Illustrious arrive à Alexandrie au début septembre OTL (opération Hats). Je propose de placer son transfert FTL vers le 15 août.
Son escorte britannique dédiée aurait été constituée par :
- le cuirassé Valiant, plutôt que par le Barham, comme il ressort des notes sur Cervantès que m’a transmises Fantasque. Inutile de diverger sur ce point par rapport à l’OTL : le Barham pourra rejoindre en novembre 1940, soit en renfort, soit en remplacement de l’un des trois cuirassés initiaux du 1st Battle Squadron
- les CLAA Calcutta et Coventry
- outre ces trois bâtiments OTL, le CA York et le CL Ajax.
Je propose que le Béarn et son escorte MN se joignent au groupe de l’Illustrious pour la traversée du Canal de Sicile et de la Méditerranée orientale, permettant aux navires britanniques de Gibraltar ayant escorté le porte-avions jusqu’à la hauteur d’Oran de retourner alors y reprendre leur faction (à moins qu’ils ne poussent jusqu’au-delà du Cap Bon avant de faire demi-tour).



3rd Cruiser Squadron

CL Calypso coulé le 12 juin 1940 par le sous-marin Bagnolini
CL Caledon
CL Capetown
En OTL, jugés tous deux inadaptés à l’emploi en Méditerranée en raison de leur vitesse trop faible et de leur armement AA insuffisant : envoyés en Mer Rouge dès le mois d’août. Je propose le même sort en FTL.

7th Cruiser Squadron

CL Gloucester
CL Liverpool
CL Neptune
CL Orion
CL HMAS Sidney

En OTL, la division de CL a été renforcée par l’arrivée de l’Ajax le 30 septembre 1940, après qu’il eut escorté un convoi destiné à Alexandrie dérouté par le Cap de Bonne-Espérance. En FTL, le croiseur peut arriver dès sa remise en service, en août. Je propose de l’adjoindre à l’escorte de l’Illustrious.

Croiseurs lourds :

CA Kent
En OTL, en Méditerranée en juin 1940, dans l’Océan Indien en juillet et de retour en Méditerranée en août. Je propose le même emploi en FTL et donc qu’il soit présent à Alexandrie en août 40 FTL.
CA York
En OTL, arrive le 26 septembre 1940 à Alexandrie, après qu’il eut escorté un convoi destiné à Alexandrie dérouté par le Cap de Bonne-Espérance. En FTL, comme il figure déjà dans l’OdB de Cervantès, je propose de l’adjoindre à l’escorte de l’Illustrious.

Le Kent remplace avantageusement dans l’OdB de Cervantès le Berwick, qui peut ainsi rester employé en Atlantique Nord comme en OTL. Il y a toujours 2 croiseurs lourds britanniques dans le dit OdB.

Croiseurs légers AA, arrivant avec l'Illustrious vers le 15 août :

CL AA Calcutta
CL AA Coventry



2nd Destroyer Flotilla

3rd Division

DD Havock
DD Hereward
DD Hero
DD Hyperion endommagé dans la nuit du 12 au 13 juillet 1940 FTL. Indisponible jusqu’au 15 septembre.

4th Division

DD Hasty
DD Hostile coulé (mine italienne) le 23 août 1940 FTL.
DD Ilex endommagé dans la nuit du 12 au 13 juillet 1940 FTL. Indisponible jusqu’au 1er septembre.
DD Imperial

10th Destroyer Flotilla

19th Division

DD HMAS Stuart
DD HMAS Vampire
DD HMAS Vendetta
DD HMAS Voyager
DD HMAS Waterhen

20th Division

DD Dainty
DD Decoy
DD Defender
DD Diamond


14th Destroyer Flotilla

27th Division

DD Janus
DD Jervis, arrivé le 13 juillet 1940 OTL/FTL
DD Juno
DD Nubian
DD Mohawk

28th Division

En Mer Rouge

Non endivisionnés ( ?) :

DD ORP Garland
DD AA Wryneck


Repliés de Malte sur Alexandrie :

River Gunboats

PR Aphis
PR Ladybird

Monitor

Terror
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Ven Mai 02, 2008 16:44    Sujet du message: OdB Gibraltar août-septembre 40 Répondre en citant

Comme promis, la suite de ma proposition d’ordre de bataille des forces de surface britanniques en Méditerranée au 1er août 1940 FTL et son évolution jusqu’à fin septembre : Gibraltar.
Mêmes conventions que dans mon post précédent :
Les pertes (cf. liste des pertes de la Royal Navy) apparaissent en rouge, les indisponibilités en violet.
Les événements FTL proposés apparaissent en gras et en vert.



Forces basées à Gibraltar : susceptibles d’intervenir aussi bien en Méditerranée qu’en Atlantique.

Forces permanentes :
Je n’énumère que les grosses unités aptes au service d’escadre. Bien évidemment, il y a un certain nombre de sloops et de chalutiers ASM (comme l’Arctic Ranger, mentionné dans la chrono de juin) en plus.

BC Renown
A moins que l’Amirauté britannique ne juge sa présence plus utile avec la Home Fleet. Dans ce cas, il pourrait faire partie des moyens engagés pour permettre la traversée du groupe de l’Illustrious.
Le rapport de forces étant ce qu’il est en Méditerranée, faut-il un navire de ligne à Gibraltar, par exemple le BB Resolution, pour fournir éventuellement une escorte lourde aux convois atlantiques, contre les raiders allemands ?

4 des DD déjà sur place au 10 juin :
DD Velox
DD Vidette
DD Wishart
DD Wrestler

10 nouvelles unités, dont une partie n’arrive qu’avec le porte-avions Ark Royal :
DD Encounter
DD Faulknor
DD Firedrake
DD Foresight
DD Forester
DD Fury
DD Gallant
DD Greyhound
DD Griffin
DD Hotspur

Escorte du groupe de l’Illustrious

CV Ark Royal
CL Sheffield

Le porte-avions et le croiseur rejoignent la Home Fleet une fois le transfert de l’Illustrious assuré.

Rappel du groupe de l’Illustrious, déjà mentionné avec la Mediterranean Fleet, en transit à Gibraltar au début de la deuxième semaine d’août :

CV Illutrious
BB Valiant
CA York
CL Ajax
CLAA Calcutta
CLAA Coventry


Rappel :
Une perte en juillet FTL pour les forces détachées par la Home Fleet à Gibraltar à l'occasion du passage du convoi AP-1 :
DD Escort, torpillé et coulé par le MAS-529 le 14 juillet


Amicalement
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Dim Juin 15, 2008 17:14    Sujet du message: Répondre en citant

Dans l'OdB des forces navales britanniques basées à Gibraltar, j'ai mis à jour les circonstances FTL de la perte du DD Escort.
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Suivi de la chrono Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 3 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com