Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La course à la bombe
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Annexes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 257
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mer Sep 12, 2007 20:51    Sujet du message: La Belgique et la course à la bombe Répondre en citant

Bonsoir,

Merci à sa Sainteté pour ses réponses précises.
Cela me clarifie le champ des possibles en FTL.

Je finis de rédiger la description du projet Concorde/Concord qui est à 90%.

Je creuse tout cela (au sens figuré) et je vous propose bientôt une synthèse sur :

"La Belgique et la course à la bombe" Dancing

Bonne nuit

Martel
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 257
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Ven Sep 14, 2007 21:31    Sujet du message: Historia N°634 Suite (encadré le projet Concorde/Concord) Répondre en citant

Bonjour,

Chose promise chose due : la suite de l'article d'Historia N°634

18 Juillet : Début des négociations franco-britanniques sur la coopération scientifique
Ces négociations vont aboutir au Projet Concorde/Concord et à des accords spécifiques sur le radar et la coopération aéronautique.

Les origines de Concorde/Concord ( 44 )

Lors de la réunion de Toulouse du 20 Juin 1940, les scientifiques français avaient attiré l’attention du nouveau gouvernement sur le danger de laisser l’Allemagne et les autres nations du monde développer un programme atomique sans que notre pays ne continue le sien.

Il y avait la pour certains des membres du gouvernement une « ardente obligation » ( 45 ) à rester dans la course. Cependant le principe de réalité obligeait l’ensemble des acteurs à reconnaître que le « grand déménagement » avait mis à mal la capacité de recherche française, sans compter l’incapacité de mettre en œuvre les moyens industriels et financiers suffisants à court terme.
La nécessité de se rapprocher des britanniques était indiscutable. Encore fallait il négocier un accord qui permette de sauvegarder l’essentiel.

En un temps relativement court, Roland de Margery accompagné de Raoul Dautry et Frédéric Joliot Curie allaient obtenir de leurs interlocuteurs britanniques un accord équilibré. ( 46 )
L’accord allait paraphé mi aout 1940 par Winston Chirchill et Paul Reynaud.

Le projet Concorde/Concord (extrait)

«La France et la Grande-Bretagne conviennent de partager leurs ressources «pour faire fructifier le projet Concorde/Concord dans les meilleurs délais».

Les chefs de gouvernement conviennent :

1- Nous n’utiliserons jamais les résultats de ce projet l’un contre l’autre.
2- Nous ne l’utiliserons pas contre des tiers sans le consentement de l’autre
3- Nous ne communiquerons ni l’un ni l’autre d’informations sur le projet à des tiers sans consentement mutuel.
4- En raison de la lourde tâche de recherche et de production incombant aux deux pays, les deux pays reconnaissent que tous les avantages de caractère industriel ou commercial liés aux résultats du projet seront traités après la guerre, et leur répartition sera honnête et juste et en harmonie avec le bien être économique du monde. ( 47 )
5- Les arrangements suivants seront faits pour assurer une collaboration pleine et efficace entre les deux pays en vue de faire fructifier le projet :

a- une commission mixte de coordination franco-britannique sera mise en place à Londres et sera composée de :
i. Charles de Gaulle, Ministre de la Guerre (France)
ii. Field-Marshal Sir John Dill, G.C.B., C.M.G., D.S.O. (United Kingdom)
iii. Dr Henry Tizard (United Kingdom)
iv. Dr Frederic Joliot-Curie (France)
v. Colonel the Right Hon. J. J. Llewellin, C.B.E.1 M-0., M.P. (United Kingdom)
vi. Raoul Dautry, Ministre de l’armement (France)

Les fonctions de ce comité sous le contrôle de leurs gouvernements respectifs sont :

-La validation du programme de travail a réaliser dans les deux pays
-Le contrôle de chaque aspect du projet
-L’allocation des ressources (Matières premières, appareils, aspect industriel)
-L’interprétation de cet accord et le règlement des problèmes issus de son
application.

b- Suivent l’ensemble des articles de l’accord.


Un protocole secret accompagnait l’accord. Il concernant la constitution d’une unité spéciale franco-britannique chargée de suivre le programme atomique allemand (actions de renseignement) et de veiller « par les actions appropriées à l’entraver» afin que celui-ci n’aboutisse pas.
Il est maintenant reconnu suite à l’ouverture d’archives britanniques et françaises que cette cellule a participé activement au sabotage des efforts allemands pour se procurer de l’eau lourde en Norvège, à la défection en angleterre du physicien Niels Bohr, au sabotage d’installations de recherche allemandes. Aucun élément ne vient d’ailleurs corroborer le fait que cette cellule ait participé à la chasse aux savants atomistes allemands. Chaque pays ayant adopté comme politique à ce sujet le « chacun pour soi ».


44- Petit Larousse 1939 p 277 : Concorde : n.f. Litt Bon accord, bonne entente entre les personnes.
45- 50 ans après, la paternité de cette expression n’est toujours pas établie avec certitude. Deux hommes restent en lice : Charles de Gaulle l’avocat de la cause atomique et Raoul Dautry le père de la filière industrielle et économique.
46- Cet accord fit d’ailleurs l’objet d’un débat passionné à l’intérieur du cabinet britannique entre Winston Churchill et Antony Eden : Le premier ministre étant partisan d’obtenir des compensations plus grandes des français et le ministre de la guerre, futur ministre des affaires étrangères se révélant l’avocat d’une position britannique plus équilibrée.
47- Cet article allait permettre à la France de respecter les engagements pris auprès du gouvernement Belge et de l’Union Minière du Haut Katanga.



Et maintenant...

L'Union Minière ($) , La Belgique et des américains peu radio-actifs... ! Not talking


Bonne soirée et bonne fête à Loic Laughing

Martel
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3788
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Sam Sep 15, 2007 07:17    Sujet du message: Répondre en citant

ça prend forme, miam...
il va se passer pas mal de chose en suisse à partir de maintenant Wink
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 257
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mar Sep 18, 2007 09:58    Sujet du message: Allier et l'astronautique Répondre en citant

Bonjour,

En faisant des recherches l'autre jour, je suis tombé sur des éléments biographiques de JJ Barré. Précedemment, les aspects scientifiques ont été abordés sauf l'astronautique.

En voici le résultat presque conforme à l'OTL. JJ Barré à repris ses recherche en otl Fin 1940 et il n'y avait plus personne en france qui pouvait s'intéresser aux documents auxquels on fait allusion plus bas.

Bonne lecture.

20 Septembre 1940 : Alger 21H30

Bureaux provisoires du 2è bureau, section allemande

Le capitaine Allier (depuis trois mois déjà), peinait sur sa machine à écrire.
Il n’avait jamais eu une frappe très rapide et il venait de recommencer deux fois son épure.
Toujours sur le métier remettre son ouvrage…
Et dire qu’il ne pouvait même pas se faire assister par une des charmantes secrétaires du service…

Mais pourquoi fallait t’il que ce soit lui qui récupère ce dossier !

Il y a une semaine, le Colonel lui avait remis ces documents avec le demi sourire ironique et l’humour caustique qu’il réservait aux cas hors normes ou à tout le moins inhabituels.

« Capitaine, voici de quoi mériter votre solde princière de nouveau promu… Vous êtes apparemment l’agent dont la culture scientifique ( 1 ) est la plus développée. Par ailleurs, cela risque de concerner votre ancien département. Enfin cela nous arrive du nord de l’Europe. Vous êtes un peu notre expert en la matière ( 2 ) , cela me parait être dans vos cordes.

Préparez une note d’évaluation et le cas échéant déterminez si ces éléments doivent faire l’objet d’une communication à l’échelon supérieur. Rien ne presse, ces informations datent de fin mai et viennent de nous parvenir».

Allier s’était dit sur le moment qu’on lui confiait une corvée, il avait vite changé d’avis.

L’ambassade de France à Oslo avait reçu fin mai une enveloppe jaune ( 3 ) contenant un très long rapport et la description complète avec dessin à l’appui d’une « bombe planneur » ( 4 ) radioguidée. Ce courrier contenait aussi des informations portant sur les premiers essais d’un « obus-fusée » ( 5 ) destiné à « percer les ouvrages de la ligne Maginot ». Le rapport faisait référence à un site de recherche non identifié.

Pour la ligne Maginot, il n’y avait plus grand-chose à faire, (Hélas) mais la notion d’obus fusée ne lui était pas inconnue. Il avait vu passer une étude de faisabilité signée par le Commandant Jean-Jacques Barré, lors de son passage au service des poudres et explosifs.

Après deux jours passés à se renseigner auprès des services du Ministre de l’Armement, il avait réussi à trouver l’intéressé occupé à participer au « grand emménagement ». Son ordonnance l’adjudant Marrec, un breton rablé, lui avait suggéré de son accent inimitable de Quimper, un autre terme pour qualifier la pagaille ambiante. Very Happy

L’entrevue s’était déroulée dans un hotel discret et avait confirmé qu’ils étaient tombés sur quelquechose.
Le commandant Barré ( 6 ) , très calme d’ordinaire avait réagi par un : C’est extraordinaire !
Si ces documents sont exacts, ils valident une partie de mes propres travaux.
Et dire qu’il y a des soi disant experts qui ont décrété que mon programme n’était pas viable. ( 7 )
Suite aux études que j’ai réalisé depuis les années 30, j’ai publié un rapport sur l'intérêt d'utiliser des obus fusées tubulaires. J’ai démontré alors qu'un projectile de ce type et de calibre deux cent quarante tiré à 1100 mètres par seconde pourrait avoir une portée de cent un kilomètres alors qu'un projectile-obus classique n'atteint que cinquante-trois kilomètres…
Voyez : Le premier projectile (bombe planeur) décrit, long de 8 m et d’une envergure de plus de 5 mètre emporterait 830 kg d’explosif et 550 l de carburant…et doit être lancé sur une rampe aménagée. Sa portée est de 200 kms et sa vitesse de 600 km/h. Nous n’avons rien d’équivalent.

Et le second est un obus fusée d’une envergure incroyable. Ils envisagent une portée de 300 Kms pour une tonne d’explosifs avec un moteur qui utilise le méthanol et l’oxygène liquide comme moi. Vous vous rendez compte de la vitesse qu’atteindrait cet engin… plus de 1000 km/h … ( 8 )bien plus que tout ce qui existe. ( 9 ) Cet obus serait imparable.
Il s’agirait d’une maîtrise technologique impressionnante qui pourrait ouvrir à l’homme les portes de l’espace. ( 10 )

A la question posée par Allier sur le caractère plausible de ces informations, le commandant avait répliqué :
« Ces informations sont une extrapolation des connaissances existantes et vont dans le même sens que mes propres travaux. Mais à ma connaissance rien n’a été fait à une telle échelle.
L’effort financier et industriel par réaliser ces appareils devrait être « collossal » et pour la mise au point les allemands ont du construire un centre de recherche important.
En tout cas, il y a au moins une bonne nouvelle, ces armes ne semblent pas finalisées, sinon il est probable que nous l’aurions lu dans la presse!

On peut pas laisser un tel sujet dans l’incertitude, lieutenant, il faut que vous convainquiez vos supérieurs de la nécessité de recouper ces informations et de s’intéresser de plus prêt aux travaux allemands en astronautique. Je vais préparer une note technique sur ces documents avec mes préconisations et il me faudrait consulter Robert Esnault-Pelterie.».

22H00
Ouf la note est presque dactylographiée se réjouit Allier, mais j’ai comme l’impression que les conséquences de ce rapport vont me valoir de nouveaux déplacements.

Comment la hiérarchie va elle réagir ?
Ou va se retrouver le capitaine Allier ?


1- Le Lieutenant Allier était auparavant affecté au service des poudres et explosifs
2- Référence à récupération de l’eau lourde norvégienne au début de l’année 1940
3- Authentique ! les britanniques reçurent en OTL la leur en novembre 1939. Les britanniques mal inspirés et craignant une manœuvre d’intoxication mirent ce précieux document dans un coffre d’où il ne devait sortir qu’en juillet 1943. En FTL nous allons voir si l’issue est différente.
4- V1
5- Futur V2
6- Jean-Jacques Barré, polytechnicien et ingénieur général de l’armement, est avec Robert Esnault-Pelterie ( inventeur de l’oxygène liquide du moteur en étoile et du… manche à balai) dont il est l’élève le père du programme de fusée français.
7- Authentique ! : Le 25/05/1940 Suite aux recommandations d'un expert commis par la Section Technique de l'Artillerie qui conclu à la non viabilité du projet de Barré, il est décidé de mettre une fin aux études sur les obus-fusées… La liste des découvertes des scientifiques français auxquelles les militaires n’ont pas cru … (ex Radar…) est très longue.
8- En fait 5400 km/h
9- Authentique : le V1 pouvait être intercepté par des avions, mais pour le V2 ce n'était pas possible.
10- Les programme spatiaux russe et Américain sont basés sur des déclinaisons du V2.


Bonne journée

Martel
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 7547
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mar Sep 18, 2007 10:52    Sujet du message: Répondre en citant

Passionnant !

Ajoutons à ça une pincée de coopération belge et nous aurons bientôt Tintin sur la Lune (dont la fusée ressemble d'ailleurs aussi un peu au V2) Wink
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 257
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mer Sep 19, 2007 20:14    Sujet du message: Un rapport à la sauce Wagner... Répondre en citant

Bonjour,

Au programme ce soir Hergé et Wagner ! Shocked



21 Septembre 1940 : Alger 20H30

Le lieutenant Allier finit de lire la conclusion du rapport du Commandant Barré intitulé :

Astronautique et Projectiles autopropulsés. ( 11 )

...Sur la base des possibilités techniques existantes, il est donc imaginable de réaliser :
- des obus-fusées de très grandes portées de l'ordre de 1000 kilomètres et plus.
- des obus-fusées perforants dont la vitesse pourrait être de l'ordre de 2000 mètres par seconde.
- des obus-fusées de D.C.A. (permettant de réduire le temps de trajet de moitié). et, pour les bombardements aériens :
- des bombes-fusées perforantes.
- des bombes-fusées suraccélérées.

Pour les fusées à très longue portée, des propulseurs à essence et oxygène liquide sont envisageables.
En cas de pénurie d'essence, l'utilisation d'hydrogène ou de méthane liquide, des produits nationaux, est possible ainsi que celle du couple peroxyde d'azote-benzène.
La stabilisation de telles fusées est réalisable par des empennages avec éventuellement des gouvernes asservies à un dispositif gyroscopique.
En conclusion, l'étendue des possibilités des projectiles autopropulsés est très grande.
Je propose donc de poursuivre simultanément la mise au point des différents types d'engins autopropulsés qui viennent d’être évoqués.
Les autopropulseurs peuvent être aussi être utilisés à des fins purement scientifiques ou utilitaires.

Il me semble que leur étude pourrait être entreprise sans nécessiter des moyens démesurés hors de portée de la situation actuelle en AFN.


Allier regarda Barré d’un air surpris, Mon commandant vous ne pensez pas, si vous me permettez cette expression, « demander la lune » ( 12 ) à l 'état major ?

Lieutenant, croyez moi, notre situation a au moins un avantage : elle est propice à un grand coup de balai dans des schémas de pensée conformistes. Avoir « la tête dans les étoiles » ne peut pas faire de mal. Cela permet d’envisager l’avenir.

Et ne croyez pas que cela sera simple ! Mais on peut commencer à petite échelle par la construction d’un banc d’essai statique pour tester un propulseur.

Sur la base d’un accord avant la fin de l’année et pour peu que je puisse reconstituer une équipe, nous pourrions commencer les essais sous 6 mois. ( 13 )
Enfin, Lieutenant n’oubliez pas, si nous les scientifiques devons mettre au point les engins de demain, c’est à vous « les moustaches » ( 14 ) qu’il revient de savoir ce que prépare l’ennemi.

Quand remettez vous votre rapport ?

Dans deux jours Commandant, j’y joindrai votre note.

Merci. Au fait, vous avez un nom de code pour ce dossier Lieutenant ?

Oui Mon commandant, en attendant mieux, j’ai selectionné « T H O R ». ( 15 )

J’espère, Lieutenant, que dans ce cas le crépuscule des dieux ne tardera pas trop.


11- J Tiré du livre de Jean Vilin, Jean-Jacques Barré pionnier français des fusées et de l'astronautique, 1996
Cette note est en fait le point de départ du programme d’astronautique français qui culminera avec le programme Ariane et Hermes.. Cette note est authentique et a été rédigée en 01/1941 en OTL.

12- Loic avait raison on s’en approche, nous avons au moins Tintin et le professeur Tournesol
13- En OTL il faudra 8 mois en se cachant des autorités d’occupation.
14- Surnom des agents secrets par les autres militaires…
15- Pour mémoire Thor est un très puissant guerrier d'une force colossale. Sa ceinture magique (Megingjord) augmente encore sa force : plus il la serre, plus il devient puissant. Il possède un marteau de guerre appelé Mjöllnir, fabriqué par deux nains nommés Eitri et Brokk sous les ordres de Loki. Ce marteau revient toujours dans sa main après avoir frappé. Pour manipuler son manche brûlant, il utilise des gants de fer.
Il traverse le ciel à l'aide de son char tiré par deux boucs magiques nommés Tanngnjóst (Dents grinçantes) et Tanngrísnir (Dents étincelantes).
Il est le plus fort des hommes et des dieux. Il est ainsi le défenseur de Midgard et le gardien des dieux et des hommes contre les géants.
Thor est aussi un personnage, sous la graphie « Donner », de L'Or du Rhin de Richard Wagner. Vieux Sage


Bonne nuit...

Martel
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 257
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mer Sep 19, 2007 22:22    Sujet du message: Retrogradation Répondre en citant

Ooups,

Il semble que le pauvre capitaine Allier ait été retrogradé par erreur... Embarassed

J'ai du trop écouter Wagner...


Martel
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 7547
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 05:27    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les références à Thor et à son atirail, ça rappelle quelques souvenirs de jeu de rôle (non, je ne jouais pas un dieu Shame on you, ça va pas ?).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3788
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 06:50    Sujet du message: Répondre en citant

il faudra introduire une connection qq part avec l'episode jacques lelong/arsene sur istres pour piquer le module de guidage de l'hs293 fin 42
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 257
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 11:12    Sujet du message: Retour à la case départ avec un parapluie Répondre en citant

Bonjour,

Suite des voyages du capitaine Allier

30 Septembre 1940 : Alger

Siège provisoire du 2e Bureau, section allemande

Dans le cagibi du Capitaine Allier, le téléphone sonne. Celui-ci décroche et se voit convoqué dans le bureau de son supérieur.

La mine du Colonel est sombre.

Alors Allier, on a fait des siennes… apparemment votre rapport à attiré l’attention en haut lieu et je vais devoir me passer de vos services pendant quelques temps.
Notez bien que vous n’êtes pas indispensable, mais bon…cela vous donnera peut-être l’occasion de pratiquer votre allemand…Pour l’anglais je crois que vous êtes bilingue.

Oui mon colonel, ma grand-mère est écossaise.

Je vous envoie en Angleterre, rencontrer nos « amis » du « service d’intelligence » pour partager avec eux notre évaluation de Thor. Vous accompagnerez le Commandant Barré qui va rencontrer sur les conseils du Docteur Esnault-Pelterie un scientifique reconnu le Docteur Edward Jones. ( 16 )
Une fois votre mission réalisée, vous vous mettrez à la disposition du commandant d’une unité spéciale conjointe franco-britannique qui vient d’être crée. Son nom vient de nous parvenir : Argos. ( 17 ) Elle est chargée de suivre les progrès allemands dans la recherche atomique.
En fonction de la réaction de nos alliés britanniques, nous verrons s’il est opportun de compléter la mission de base pour l’élargir à la recherche astronautique.
Marrec part avec vous. C’est un spécialiste des missions tordues. Cela pourrait vous servir.

Bon voyage Capitaine.

3 Octobre 1940

Vol Air France à destination de Londres

Dans le D338 ( 18 ), vol AF 007, trois passagers étaient plongés dans un semi-sommeil.
Le capitaine Allier repensait à la discussion qu’il venait d’avoir avec le commandant Barré assis à côté de lui.
C’était peut dire si le rapport avait attiré l’attention en haut lieu. Le Ministre de l’armement lui-même s’en était saisi et avait promis de donner les moyens demandés pour le projet « Engins Autopropulsés » soit EA. Pour une fois la traditionnelle inertie bureaucratique semblait reculer face à l’urgence de la situation.Le ministère était même en train de chercher un site pour y implanter le banc d’essai statique et le cas échéant un polygone de tir.

La mission à Londres n’allait pas manquer de piquant. Comme l’avait rappelé l’adjudant Marrec,
« Mon capitaine , à Londres, il y a des anglais et un climat spécial…sans compter que cette année avec le blitz les averses sont teutonnes et nous avons intérêt à ne pas oublier notre parapluie. »…

Retour à la case départ pour le Capitaine Allier.


Bonne journée à tous

Martel


16- De fait le Docteur Jones est la bonne personne à contacter. Il participe au comité d’évaluation des renseignements fournis par les services de renseignements britanniques. De fait en OTL L’enveloppe jaune ne lui parviendra qu’en 1943. En FTL…
17- Dans la mythologie grecque, Argos ou Argus (en grec ancien Ἄργος / Árgos et en latin Argus), fils d'Arestor et de Mycénée (ou du dieu fleuve Inachos, ou d'Argos (le fils de Zeus), ou de Gaïa selon les versions), est un Géant. Argos avait reçu l'épithète de Panoptès (Πανόπτης / Panóptês, « celui qui voit tout ») parce qu'il avait cent yeux, répartis sur toute la tête, ou même sur tout le corps selon certains auteurs. Il y en avait en permanence cinquante qui dormaient et cinquante qui veillaient, de sorte qu'il était impossible de tromper sa vigilance.
Héra lui confia la garde d'Io, que Zeus avait changée en génisse. Sur l'ordre de Zeus, qui souhaitait délivrer Io, Hermès parvint pourtant à l'endormir complètement au son de sa flûte, et le tua. Pour récompenser sa fidélité, Héra sema les yeux d'Argos sur la queue du paon, son oiseau fétiche.
18- A affiner et corriger par les spécialistes du transport aérien : D338 ou autre moyens de transport pour rejoindre l’angleterre, bâteau si cela est plus plausible.

_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fantasque



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 1336
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 15:12    Sujet du message: Répondre en citant

Trois remarques

(1) C'est excellent.
(2) Historiquement, les fusées ont été étudiées dans l'Allemagne des Années 20 et 30 comme remplacement de l'artillerie lourde interdite par le Traité de Versailles (voir les mémoires de Dornberger).
Compte tenu du fait qu'une telle artillerie est hors des moyens industriels de la france en AFN, et que de plus elle risque d'être trop peu mobile dans les nouvelles conditions tactiques, on peut imaginer une fiche programme pour un engin
- Capable de transporter au moins 250kg d'explosif (tête de 500 à 600kg)
- Capable d'atteindre un objectif précis mais de surface relativement importante (gare, dépot) situé à 30-50 km de la ligne de front depuis un point de tir en deça de la ligne de front de 20 km.
- Guidage par faisceau Lorenz ou système analogue (tels qu'ils sont utilisés à l'époque aux USA pour la navigation aérienne) pour CEP de 500m.
(3) je rapelle que la France avait un programme de bombes planantes en 39-40. Plusieurs proto ont été construits par Dewoitine et démontré leur stabilité de route (cf le Docavia: les avions Dewoitine). Ils auraient du donner naissance à des armes de 50 à 250 kg.
Les proto et la doc de soufflerie ont certainement été évacués

Amitiés

F

PS: quant à l'usage de THOR comme non-code, pourquoi pas...Encore qu'il convient de respecter les coutumes pour les invocations du dieu du tonnerre. Ainsi du solstice de printemps au solstice d'automne, il est interdit d'offrir des radis pour s'attirer les bonnes grâces du dieu susnommé.
je rappelle qu'en été en effet on n'offre pas de radis à Thor.
_________________
Fantasque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 12607
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 17:34    Sujet du message: Répondre en citant

Fantasque a écrit:
je rappelle qu'en été en effet on n'offre pas de radis à Thor.


Vous avez là un excellent exemple de la production d'un cerveau survolté par la rédaction d'un long et détaillé article sur l'organisation de l'armée française FTL : après l'effort anaérobie (vu l'exiguité du bureau de Fantasque, encombré, qui plus est, de publications sur tout le spectre des connaissances humaines), l'accumulation des dérivés métaboliques toxiques provoque une décompensation spectaculaire connue sous le nom d'encéphalite automotrice blindée.
Et celle-ci est de gros calibre... Rasta
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FREGATON



Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 2728
Localisation: La Baule

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 18:13    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai toujours dit qu'il ne falait pas en abuser car le radis-cale. Thor-dant non? Rasta Ivrogne & Brick wall
Ca commence comme ça et on fini par prendre les éléphants pour des SAV 41 peint en rose Rolling Eyes
_________________
La guerre virtuelle est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux civils.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 257
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Jeu Sep 20, 2007 21:30    Sujet du message: Abondance de jeux de maux ne nuit pas Répondre en citant

Bonsoir,

Puisque je suis à l'origine de ce déferlement de maux,

Attention à l'abus de mythologie car le THOR tue....


Drapeau blanc

Bonne nuit
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fantasque



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 1336
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Sep 21, 2007 08:41    Sujet du message: Mea Culpa, mea maxima culpa Répondre en citant

Félicitation à docteur Casus pour le diagnostique à distance.
Il est vrai qu'invoquer Thor rend un peu marteau.

il est vrai aussi que l'air se raréfie dans mon "bureau" et que le rythme d'activité augment vu que je vais m'absenter pour un mission sur mes terres de prédilections.


F
_________________
Fantasque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Annexes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 4 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com