Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Février 43 - Méditerranée
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11440
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Mar 07, 2015 20:52    Sujet du message: Répondre en citant

25 mars 1942 FTL, Chrono : "Massacre à Athènes".
La FTL, toujours à lire et à relire Wink
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dado



Inscrit le: 12 Nov 2013
Messages: 995
Localisation: Lille

MessagePosté le: Dim Mar 08, 2015 01:20    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement, j'avais oublié ça, encore un passage intéressant de la chrono Razz
Du coup, y aura-t-il un équivalent en 43?...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Dim Juil 12, 2015 17:24    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques passages avaient été oubliés à la relecture:


6 février
La campagne de Grèce et des Balkans
Plaka (Epire) –
Le général Ricagno, chef de la Brigade Alpine Julia, rencontre une fois de plus le colonel Zervas, chef des maquisards de l’EDES, et ne cache pas sa mauvaise humeur pour l’inaction où il est maintenu. « Mes compatriotes viennent de repousser les Tedeschi et de libérer Viterbe. Ceux qui combattent en Grèce avec la Division Cuneo leur ont infligé une défaite à Trikala. Dois-je passer le reste de la guerre à écouter à la radio les exploits des autres ? » Zervas le rassure : ce n’est qu’une nécessité tactique, le temps que Londres leur parachute le matériel et les munitions nécessaires. De grandes opérations sont en vue. Les conseillers anglais de l’EDES, pris à témoin, ne peuvent qu’approuver… Même si, au fond, ils n’en savent pas plus que les Italiens et les Grecs sur les intentions secrètes de l’état-major du Caire.

14 février
La campagne de Grèce et des Balkans
Thessalie –
Réouverture du viaduc ferroviaire de Gonnos sur le fleuve Pinios, au nord de la Thessalie, détruit le 3 décembre par un « attentat terroriste ». Ce travail rétablit pour peu de temps la liaison ferroviaire entre la Macédoine et la Grèce centrale.

16-17 février
La campagne de Grèce et des Balkans
Thessalie –
A la faveur du mauvais temps, qui empêche les raids de l’aviation alliée, les Allemands arrivent à faire passer plusieurs trains de matériel et rééquiper leurs troupes en Thessalie et en Grèce centrale. La base aérienne de Larissa est de nouveau prête à l’usage, ses dépôts de matériel et de carburant approvisionnés. Ironiquement, ses avions sont principalement des Ro.37 italiens récupérés sur les bases d’Athènes-Tatoi et Missolonghi, complètement dépassés face aux Alliés, mais encore utilisables face aux maquisards grecs et aux unités italiennes qui les ont rejoint : ceux-ci sont complètement dépourvus d’aviation. Ils ont été délestés de tous les poids inutiles, notamment les mitrailleuses arrière : si la chasse ennemie est signalée, ils n’auront qu’à déguerpir au plus vite. Avec 180 kg de bombes et deux mitrailleuses avant, les Ro.37 représentent un appui tactique non négligeable.
Dans la nuit du 16 au 17, un groupe venu de Trikala, comprenant une centaine d’andartes grecs et quelques Italiens experts en explosifs, tente de s’infiltrer vers Larissa pour saboter la base. Mais il est repéré par une patrouille allemande à la hauteur du village de Domenikon. Plusieurs Allemands sont tués dans le combat qui s’ensuit. En représailles, les Allemands fusillent 150 villageois de Domenikon et des environs.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11440
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juil 12, 2015 17:53    Sujet du message: Répondre en citant

Ravi de te voir de retour, Patrikev !
Montgomery et Cie t'attendent avec impatience… Very Happy
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3644
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Juil 13, 2015 08:55    Sujet du message: Répondre en citant

...d'autant que fin mai-debut juin, je fais un barouf de tous les diables pour servir de diversion Wink
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Mar Juil 14, 2015 22:44    Sujet du message: Répondre en citant

Encore un passage oublié... Par contre, la suite se trouve bien à sa place au 3 mars.

10 février
La campagne des Balkans
Adriatique –
Près de l’embouchure de la Neretva, le navire NB 1-Partizan attaque un convoi de péniches allemandes et en coule deux. Endommagé, il se dirige vers l’île de Vis à la faveur de la nuit. Son commandant est le capitaine de corvette Josip Cerni, un des rares officiers de la marine royale à avoir rallié les rangs des Titistes. Le commandant français de l’île, le capitaine de frégate Honoré d’Estienne d’Orves, donne les ordres pour faire réparer le navire et soigner les blessés. Le général Frère, informé, demande que le capitaine Cerni soit conduit à Alger.

18 février
La campagne des Balkans
Alger –
De retour de Malte, le général Frère doit arbitrer un différend balkanique mineur mais épineux : l’île yougoslave de Vis (Lizza), revendiquée à la fois par le gouvernement royal et par les Partisans de Tito. En principe, la légalité est du côté du roi Pierre, mais les récents massacres de civils musulmans du Sandjak par les Tchetniks royalistes ont fourni un matériau de choix à la propagande allemande. Le gouvernement français, soucieux de l’opinion des populations musulmanes, inflige une sanction au roi Pierre qui n’y est pour rien : un préfet civil royal siègera sur l’île avec un pouvoir réduit, mais la coordination militaire sera confiée au capitaine Josip Cerni, promu attaché naval de l’AVNOJ (Conseil antifasciste de libération nationale de Yougoslavie). A terme, l’accord d’Alger prévoit une coopération franco-yougoslave en vue d’évacuer les blessés, les malades et les Italiens (dans cet ordre) des régions tenues par les Partisans et de leur fournir, en fret retour, des armes et du ravitaillement. Le capitaine de frégate d’Estienne d’Orves est chargé de l’exécution de ce programme. Ce pieux catholique, a priori peu favorable aux communistes, se montrera un allié loyal et vigilant.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Dim Nov 15, 2015 17:25    Sujet du message: Répondre en citant

Petite addition pour se raccorder à l'état des forces navales en juin :

12 février 1943
La campagne d’Italie
Front italien –
Les communiqués déclinent de différentes façons qu’en Italie, rien de nouveau. Mais pendant la pause opérationnelle, l’intendance travaille de plus belle. Les Alliés reconstituent de leur mieux leurs dépôts de munitions, de carburant et de ravitaillement en tout genre. Les Allemands se retranchent – mais le gros de leur effort en ce sens se déroule en arrière du front actuel, qui n’est pas la ligne de résistance principale choisie par Kesselring.

La campagne de Grèce et des Balkans
Kriegsmarine en mer Egée
Salonique –
Le colonel-général von Weichs n’a pas tardé à découvrir l’inconvénient d’un état-major naval basé à Athènes, exactement dans les carrières d’Ekali, alors que son état-major terrestre est à Salonique. Von Weichs, cependant, marche sur des œufs : il ne faudrait pas contrarier le Führer, toujours convaincu que « le soldat allemand ne recule jamais ». Il fait passer sa demande par le grand-amiral Dönitz, une des rares personnes que Hitler accepte encore d’écouter. Les raisons ne manquent pas : depuis la perte d’Andros, le golfe Saronique, autour d’Athènes, est plus exposé que jamais et le trafic naval allemand se réduit à quelques mouillages de mines et à de furtives opérations de ravitaillement, alors que, depuis la reprise de Volos, le nord-ouest de l’Egée est relativement sûr. La flotte est ravitaillée principalement par chemin de fer, et celui-ci, vu l’état lamentable des lignes grecques, est un peu plus opérationnel à Salonique qu’à Athènes. Enfin, argument politique à n’employer qu’avec la plus extrême prudence, une des raisons d’être de la flotte de l’Egée est de dissuader la Turquie, voire la Bulgarie, de passer dans le camp des Alliés. Heureusement pour von Weichs, son analyse rejoint celles produites par l’OKW et par les services de renseignement de l’amiral Canaris, pour qui un nouveau débarquement allié, sans être imminent, a beaucoup plus de chances de viser la côte macédonienne et la trouée du Vardar. Le vice-amiral Erich Förste, quitte donc les souterrains d’Ekali pour ceux d’un fort de la défense côtière de Salonique. Les Allemands s’y sentent comme chez eux puisqu’il a été reconstruit en 1937 suivant les conseils d’une mission militaire allemande.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.


Dernière édition par patrikev le Dim Nov 15, 2015 18:08; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11440
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 15, 2015 17:47    Sujet du message: Répondre en citant

A cette date, Dönitz a remplacé Raeder.
Très bien sinon.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Dim Nov 15, 2015 18:07    Sujet du message: Répondre en citant

Je corrige.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Dim Juin 26, 2016 02:06    Sujet du message: Répondre en citant

13 février 1943
Sofia –
La capitale bulgare n’a pas été bombardée depuis longtemps, les Alliés semblent l’avoir oubliée depuis la mort du roi Boris III en décembre précédent. Pourtant, la guerre commence à s’y faire sentir par la pénurie, l’inflation, le rappel de nouvelles classes qui vont remplacer les troupes d’occupation italiennes en Macédoine grecque et allemandes en Haute Serbie. Le général Hristo Lukov, un des plus zélés défenseurs de la cause de l’Axe, s’offre un moment de détente en allant au cinéma Royal pour voir un film allemand, Le Renard de Glenarvon de Max Gimmich. L’histoire ne dit pas ce qu’il a pensé de ce film qui, ironiquement, célébre la révolte de l’Irlande contre l’envahisseur anglais. En rentrant chez lui, il est accosté par deux très jeunes gens, un garçon et une fille – la plus jeune, Violeta Iakova, n’a pas tout fait vingt ans. Ils sortent des pistolets de sous leurs manteaux, ouvrent le feu sur le général et disparaissent par une cour d’immeuble à double issue.
L’exécution du général pro-nazi et antisémite est revendiquée dès le lendemain par Radio Hristo Botev, organe du Parti communiste bulgare émettant depuis Moscou. L’assassinat du général Lukov, un mois après celui de Pierre Barbé, ambassadeur du « Nouvel Etat français » en Slovaquie, montre que l’appareil communiste s’intéresse de plus en plus aux partenaires mineurs de l’Axe.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com