Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Que devient l'Afrique ?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7683

MessagePosté le: Sam Avr 30, 2016 21:42    Sujet du message: Répondre en citant

Les Afrikaners descendent de colons... hollandais. Ils n'aimaient pas trop les Anglais, c'est l'origine de la guerre des Boers.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Urbain Mukanga



Inscrit le: 06 Jan 2015
Messages: 537
Localisation: Aix-en-Provence

MessagePosté le: Sam Avr 30, 2016 21:45    Sujet du message: Répondre en citant

Les Afrikaners sont les descendants des colons néerlandais et des immigrants allemands,scandinaves et huguenots qui se sont installés en Afrique du Sud avant 1815 quand ce pays était une colonie néerlandaise.

Les Anglo-Sud-Africains sont les descendants des colons britanniques et des immigrants irlandais,portugais et autres européens venus s'installer en Afrique du Sud après 1815 quand ce pays est devenue une colonie britannique.

Les Afrikaners qui forment 60% de la population blanche d'Afrique du Sud sont très majoritairement calvinistes et parlent l'Afrikaans une langue dérivé du néerlandais alors que les Anglo-Sud-Africains qui forment 40% de la population blanche d'Afrique du Sud sont anglicans ou catholiques et parlent anglais.
_________________
Legio Patria Nostra-Honneur et Fidélité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Urbain Mukanga



Inscrit le: 06 Jan 2015
Messages: 537
Localisation: Aix-en-Provence

MessagePosté le: Sam Avr 30, 2016 21:46    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Les Afrikaners descendent de colons... hollandais. Ils n'aimaient pas trop les Anglais, c'est l'origine de la guerre des Boers.


Des deux Guerres des Boers sans compter le Grand Trek.
_________________
Legio Patria Nostra-Honneur et Fidélité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Urbain Mukanga



Inscrit le: 06 Jan 2015
Messages: 537
Localisation: Aix-en-Provence

MessagePosté le: Sam Avr 30, 2016 22:01    Sujet du message: Répondre en citant

Pour en revenir aux élections de 1948 FTL,personnellement je dirais que ça ne change pas par rapport à la FTL que le bilan économique soit plsu positif ne change pas radicalement la donne,Malan a fait une campagne avec des thèmes porteurs surtout pour les Afrikaners:

-Le thème "de swart gevaar"/le "péril noir".

-La dénonciation de la politique d'immigration jugés trop favorables aux anglophones et donc mettant en péril l'équilibre entre Afrikaners et Anglo-américains,il a même réussi à se mettre des anglophones dans la poche en disant que les nouveaux arrivants venaient pour piquer les emplois des "vrais" Sud-Africains.

-Dénonciation de la politique pro- britannique de Smuts empêchant l'Afrique du Sud d'être un "vrai" pays.

-Le thème de l'anticommunisme et notamment la dénonciation des soit-disant bonnes relations entre Smuts et Staline.

En FTL il n'y a aucun raison pour que ces thèmes ne soient pas repris et donc que le Parti National dirige l'Afrique du Sud,c'est après que ça peut peut-être changer.
_________________
Legio Patria Nostra-Honneur et Fidélité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7683

MessagePosté le: Sam Avr 30, 2016 22:06    Sujet du message: Répondre en citant

On n'en revient à ce que je disais dans ce sujet, il y a quelques mois les différences entre OTL et FTL ne sont pas suffisantes (sauf en Algérie) pour infléchir fondamentalement la direction prise. Je pense que dans les différents pays d'Afrique Noire la situation sera tout juste "un peu mieux" qu'en OTL sans un virage massif dans l'immédiate après-guerre. La différence devrait cependant se faire sentir au début des années 60. Tant à cause de la maturation différente de la scène internationale (en particulier l'émergence plus rapide de la Chine comme un grand acteur) que de changements intérieurs (une décolonisation différente, moins brutale).

Mais ce sera surtout au Maghreb qe l'histoire prendra un tour très différent. Surtout à cause de l'Algérie (pas de guerre d'Algérie, une sortie de colonisation plus tardive et pacifique) qui va devenir une véritable locomotive pour les changements dans cette partie du monde.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Urbain Mukanga



Inscrit le: 06 Jan 2015
Messages: 537
Localisation: Aix-en-Provence

MessagePosté le: Sam Avr 30, 2016 22:46    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
On n'en revient à ce que je disais dans ce sujet, il y a quelques mois les différences entre OTL et FTL ne sont pas suffisantes (sauf en Algérie) pour infléchir fondamentalement la direction prise. Je pense que dans les différents pays d'Afrique Noire la situation sera tout juste "un peu mieux" qu'en OTL sans un virage massif dans l'immédiate après-guerre. La différence devrait cependant se faire sentir au début des années 60. Tant à cause de la maturation différente de la scène internationale (en particulier l'émergence plus rapide de la Chine comme un grand acteur) que de changements intérieurs (une décolonisation différente, moins brutale).

Mais ce sera surtout au Maghreb que l'histoire prendra un tour très différent. Surtout à cause de l'Algérie (pas de guerre d'Algérie, une sortie de colonisation plus tardive et pacifique) qui va devenir une véritable locomotive pour les changements dans cette partie du monde.


Il est clair que dans la FTL les pays d'Afrique ne vont pas changer du tout au tout,mon Gabon natal sera peut être un peu plus industrialisé et un peu plus riche,il y aura peut moins de pauvres et de chômage mais ça restera un pays pauvre comparé à la France et sûrement une dictature à moins que le fait que la France ait formée des cadres indigènes dans les années 50 et 60 permette l’émergence de la démocratie dans certains pays d'Afrique (ça aurait pu se faire au Gabon en OTL peut être pas de suite et difficilement sans doute mais ça aurait pu se faire) mais il ne faut pas croire que l'ensemble de l'Afrique sera sortie d'affaire mais il y aura quelques pays qui s'en sortiront mieux je pense.
_________________
Legio Patria Nostra-Honneur et Fidélité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2617
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Dim Mai 01, 2016 07:20    Sujet du message: Répondre en citant

OTL, la decolonisation a été une catastrophe pour les ex-colonises, et une gigantesque perte de chance pour eux et les ex-colonisateurs. Nous avons été conduits a penser qu'elles était inevitable, comme l'était que son cortege de déboires, massacres, pronunciamentos militaires et convulsions divers.

Mais était-elle vraiment inevitable? Dans le contexte OTL, la guerre froide, la ruine des economies des pays colonisateurs européens, ont rendu le mouvement assez irresistible, dans une sorte de 'lâcher tout', en espérant sortir par la porte et rentrer par la fenêtre (la Francafrique, le Commonwealth). Mais dans le contexte FTL, c'est loin d'être evident. Dans chaque pays, il y a un lobby colonial qui n'entendra pas lâcher prise si facilement, des lors que les circonstances n'imposent pas la fin de la colonisation. Certes, il faudra des accommodements, des souplesses et une participation accrue des colonises a la gestion de leurs territoires, mais dans chacun d'entre eux, très peu aspiraient a l'indépendance quasiment jusqu'a ce que celle-ci leur soit octroyée. Les notables locaux n'aspiraient a rien d'autre qu'a une reconnaissance individuelle et collective dans le cadre de la puissance coloniale (et a ce titre, la France a fait plus que toute autre puissance en faisant de certains des ministres de son gouvernement).

FTL, avec un monde plus multipolaire et des Européens moins a la ramasse et a la remorque des USA, on peut imaginer un scenario ou les colonies asiatiques (Inde, Indonésie, Malaisie, Indochine) accéderont a une autonomie large, mais pas forcement a l'indépendance ni surtout la rupture avec l'occident, les colonies africaines bénéficieront de plus de temps pour générer une société civile capable de gérer cette autonomie a terme.

Apres tout, la Malaisie et Singapour sont devenus indépendants 15 ans après leurs voisins asiatiques, et ils s'en portent largement mieux. Hong Kong a cesse d'être une colonie 30 ans après ca, et c'est alors que ses problèmes ont commencé. Que serait devenu le Congo s'il était resté une colonie belge jusqu'en 1990, comme le prévoyait en 1955 le professeur van Bilsen dans son fameux plan de decolonisation progressive?
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7683

MessagePosté le: Dim Mai 01, 2016 08:31    Sujet du message: Répondre en citant

Le problème de Hong-kong c'est qu'elle n'est pas devenue indépendante. Quelque part, elle a été colonisée par... la Chine.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1844
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2017 16:32    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé de relancer un sujet mais suivant la proposition de Capitaine Caverne, j'ai fait un petit texte sur l'avenir des colonies françaises en Afrique, en partant du principe qu'elles essayeront de suivre l'exemple européen.

Le texte est basique et grossier, mais j'espère qu'il vous plaira et que certaine idée seront garder.

Après la seconde guerre mondiale, le continent africain va devenir l'enjeu et le jeu des grandes puissances.

Dans les anciennes colonies françaises d'AFN, la lente décolonisation et la nécessité d'aider à la reconstruction de la métropole va entrainer une croissance économique importante renforçant encore les mesures prisent par le gouvernement durant la période 40-44.
- Amélioration du réseau d'infrastructure, du réseaux ferrés, des mines, et du réseaux électriques.
- Développement renforcer de l'industrie, mais surtout un efforts important et continue sur l'éducation et l'amélioration des conditions de vie.

En AEF, la situation est plus mitigés, l'économie est encore très rurale et agricole mais des industries lourde apparaissent dans les principales villes des pays.

Sur le coté politique française de la décolonisation, pas la peine d'y revenir, plusieurs essaie, études, récits et compte rendus explique les tenants et les aboutissants français de se mouvement.

Pour l'AFN, l'une des questions importante va être du point de vue économique, en effet, la monnaie locale est devenue le Franc AFN, durant la guerre pour simplifier et améliorer l'économie.
De plus, la guerre a favoriser le mélange entre les économies algériennes, tunisiennes et marocaines au point qu'après guerre se pose la question de la création d'une monnaie pour chaque pays ou de garder le franc AFN comme monnaie commune mais aussi comme monnaie reconnue à travers le monde.

Durant les années 60, l'AFN voit l'émergence de l'Europe et l'idée d'une union entre les pays d'AFN se développe favoriser par Paris mais aussi par la futur CEE.

la crise pétrolière des années 70 remet en cause cette idée d'Union, mais les pressions françaises et européennes (l'utilisation du bâton et de la carotte se montre très efficace) permet la création de l'UPNS (Union des Pays du Nord du Sahara)
Les années 1990 puis 2000 voit le renforcement de cette union avec la création d'un conseil commun regroupant des représentant des états et des parlements nationaux.


Pour l'AEF, la situation est plus complexe et le climat plus tendue.
Même si le maintien de la France dans la région et l'aide apporter pendant 20 ans pour former des élites locales ont permis la création d'états cohérent, les tensions religieuses, économiques, ethnique, sociales et culturelles ont provoquer plusieurs guerres, guerres civiles, révoltes et guérilla encore présente actuellement.
La aussi, la force de la monnaie, le franc AEF, a permis un rapprochement entre les pays mais cela c'est fait en partie à leur détriments.
En effet, les haines entre ethnies et pays a empêcher le transfère de compétence de la banque de France au banque nationale ou a une institution commune aux pays, de plus, les quelques tentatives de transferts ont vite tourner courts, les dirigeants des banques utilisant l'argent pour eux ou pour leur nation et non pour le bien de l'ensemble des pays.
Après plusieurs intervention de la France, un consensus fut trouver, la banque de France garde le contrôle de la production, émissions et valeur de la monnaie et fournie les état membres.
Un conseil chargé de surveiller l'ensemble est créer, avec un représentant de chaque pays, de la banque de chaque pays, plus un représentant de l'état français, de la banque de France, et a partir des années 80-90, un représentant de l'UE et de la BCE.


Le cas le plus particulier fut Djibouti, en effet, pendant la guerre, surtout après la libération de l'Ethiopie, l'état portuaire connut une croissance économique et démographique importante, surtout des éthiopiens.
Lors du référendum sur l'indépendance, après une période d'autonomie de plus en plus importante, les choix furent plus larges que prévue:
L'Indépendance (32%), le Maintien de l'Autonomie renforcer (20%) , le rattachement à la république française (5%), le rattachement à l'Ethiopie (43%).

Les éthiopiens défilèrent dans la rue pour fêter leur victoire et proclamer immédiatement le rattachement cependant les populations locales s'opposent à cela et manifeste contre cette victoire. Plusieurs bagarres éclatent, ainsi que des émeutes, le pouvoir en place fait intervenir la police mais ne peux empêcher les violences de continuer, a court de solution, et devant la possibilité d'une guerre civiles, elle demande à la France d'intervenir, celle-ci envoie l'armée ainsi que plusieurs unités de gendarmerie et de police pour rétablir l'ordre.
L'opération se passe de façon assez douce, il y a certes des morts (~10) mais beaucoup moins que ce que l'ont attendaient (500 à 1000 morts voir plus).
La conséquence la plus importante fut surtout les enquêtes menées après les évènements. En effet, les enquêtes de la police française montrait qu'une partie des électeurs n'auraient jamais du avoir le droit de voter car ne remplissant par les conditions pour.
Le référendum fut considérer comme nul et un nouveau vote devait avoir lieu l'année suivante, sous la supervision et la surveillance de l'état français.
Il s'en suivit une victoire du maintien du statut quo à plus de 60%, la population préférant une présence française légère mais apaisante qu'un gouvernement national corrompu ou une annexion forcée.


Merci pour votre compréhension et de vos futurs avis.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Urbain Mukanga



Inscrit le: 06 Jan 2015
Messages: 537
Localisation: Aix-en-Provence

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2017 16:52    Sujet du message: Répondre en citant

En OTL malgré les détournements,la corruption et autres magouilles en tout genre,la Banque des Etats de l'Afrique Centrale et le Franc CFA existent (comme d'ailleurs en ex-AOF) pourquoi en FTL ça ne serait pas le cas alors qu'a priori l'Afrique est dans une situation un peu plus stable et meilleure qu'OTL?

Quand à Djibouti et au référendum,je ne suis pas certain que la France accepte que l'on propose le rattachement à l'Ethiopie,d'ailleurs l'a t-elle fait en OTL?
_________________
Legio Patria Nostra-Honneur et Fidélité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4883

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2017 17:38    Sujet du message: Répondre en citant

Je me demande si le réchauffement climatique sera pire en FTL - en particulier la Chine...
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1844
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2017 18:22    Sujet du message: Répondre en citant

Je savais pas que le franc CFA existait encore, merci pour l'info.
Sinon, j'ai pas dis que le Franc CFA disparaissait, au contraire, il reste et deviens un moyen de développement des pays, la seule différence, c'est que la France puis la CEE garde un certain contrôle sur cette monnaie pour éviter les dérives et les magouilles.

Pour Djibouti, dans les années 50 OTL, pas mal de Somalien, de Yemenite et d'Ethiopien, sont venus dans le pays pour travailler et la population a beaucoup augmenter.

FTL, l'immigration yéménité et somalienne est plus faible, des gros travaux sont fait durant et juste après guerre mais surtout par des français et des travailleurs d'AFN et des colonies françaises qui regagnent leur pays après guerre.
Par contre, les éthiopiens continuent de venir pour travailler mais aussi dans un but politique, devenir la population majoritaire du pays.
Lors du référendum, la France propose 3 choix maintien, annexion FR ou indépendance, mais beaucoup des éthiopiens vont inscrire une 4ème cases annexion éthiopie.

Après, je lance une idée très audacieuse pour voir si il est possible de maintenir Djibouti dans l'orbite française, mais avec une très très forte autonomie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FREGATON



Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 2010
Localisation: La Baule

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2017 18:41    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Djibouti, l'option annexion par l'Ethiopie semble dangereuse car si une partie de la population, les Afars, peuvent ethniquement avoir des liens avec les éthiopiens, les Issas en revanche seront plutôt favorables à un rapprochement avec la Somalie ne serait-ce que par esprit de contradiction envers les Afars.

Les autres populations ne sont présentent sur place que pour le "business" ou le travail mais s'impliquent peu dans les affaires des deux ethnies locales.

Cette situation peut mener facilement à la guerre civile si l'équilibre Afars/Issas n'est plus assuré.

Donc je présume que le processus ira vers l'indépendance avec comme OTL une forte présence française pour des raisons à la fois sécuritaires et surtout stratégiques du fait de l'importance géographique du territoire. Puis, comme aujourd'hui, les français laisseront progressivement s'installer les américains, les saoudiens et les chinois... Rolling Eyes
_________________
La guerre virtuelle est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux civils.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1844
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2017 18:58    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, dans le texte, une possible guerre civile aurai pus éclater mais la France empêche cela. Ensuite, elle enquête sur les raisons de la crise et "découvre" que des milliers de votant n'avaient pas le droit de le faire et que des officiels sont payer par des éthiopiens (avec le soutien de l'ethiopie ??).
La conséquence c'est que les locaux se disent qu'un partie neutre, chargé de "surveiller" mais pas de s'impliquer serai mieux que de donner le pouvoirs a une faction.
En plus, l'indépendance à lieu en 77, pourquoi pas 80, le pays a pus voir les conséquences de l'indépendance dans d'autres nations (guerres civiles, crises économiques, corruption constante, etc etc) et décide de rester sous la supervision de la France.

Un peu comme l'Islande mais surtout le Groenland.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marinade



Inscrit le: 17 Nov 2011
Messages: 114

MessagePosté le: Mer Nov 29, 2017 19:24    Sujet du message: Répondre en citant

Un des grands problèmes de l'Afrique et qui entrave son développement à tous point de vue, c'est moins la décolonialisation que "la colonisation masquée" qui a suivi, pour des raisons d'accès à ses immenses ressources (pétrole, minerais, bois, poisson...) par les ex pays colonisateurs (dont la France). L'achat en masse d'armes, le financement de coups d'état, la corruption; et tout cela afin de garder une tutelle, des leviers de pression et un accès à bon compte à ces ressources.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 4 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com