Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

opération Olympic
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 367

MessagePosté le: Sam Jan 18, 2020 19:40    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, on y va.

Carte : https://www.kanpai.fr/sites/default/files/carte-japon_0.jpg

1er mars. La libération de l'ensemble de la péninsule de Corée par l'armée Rouge permet d'envisager aussi un débarquement sur Kyuoshu et dans le district de Chugoku sur l'ile de Honshu. Cependant, l'Armée rouge ne peut pas être au four et au moulin.
Par ailleurs, les reconnaissances lancées par les russes - mais aussi les récits des survivants faméliques des bateaux surchargés échoués sur les côtes coréennes - permettent de constater que la situation est au moins aussi catastrophique au sud de Honshu qu'au nord.
Des reconnaissances sont lancées par l'aviation et les hydravions russes. Outre une absence de DCA, ils rapportent des photos d'incendies incontrôlables dans des villes vidées de leur population et des photos de rivières pleines de cadavres.

2 mars : le sous-marin I-400 s'échoue sur la côte coréenne, à Chongjin. Des 144 hommes d'équipage théoriques, les russes récupèrent 23 survivants. Dans le submersible règne une odeur pestilentielle. Les survivants expliquent n'avoir plus d'ordres, ni ravitaillement, depuis trois semaines. Le dernier contact sporadique, le 16 février dernier, leur donnait l'ordre de partir le plus loin possible du Japon, la situation ayant "basculé". L'émission s'est coupée juste après et toutes les tentatives successives ont été vaines.

3 mars : la marine russe sécurise l'ile Tsusima. Elle ne rencontre aucune résistance de la part d'une population visiblement affamée. Alors que les troupes russes commencent à fortifier le port et installer un radar, en vue du débarquement prochain sur le district de Chugoku, des troupes envoyées sécuriser l'ile parcourent une partie nord qui a l'air tout à fait dépeuplée. De fait, les rares habitants trouvés semblent avoir très peur de retourner dans les villages. L'armée russe ne mettra que peu de temps à retrouver d'importants charniers aux abords des localités de Kin, Saka, Furusato, Toyo et Susuna au nord de l'ile, ainsi que des villages visiblement ravagés et incendiés. Dans les ruines, d'autres corps parfois démembrés subsistent; Pour le sergent Igor Tolokonnikov, ces scènes rappellent les visions insoutenables de la région de Tambov, après les famines et les révoltes paysannes en 1920-21, à peine vingt ans plus tôt.

4 mars. Lancement côté allié - américain et anglais surtout - d'une série de reconnaissances aériennes sur la façade pacifique de l'ile de Honshu. Les incendies semblent continuer à s'étendre. Aucun contact n'a été établi avec l'équipe perdue le 22 février précédent, et deux autres ont été perdues dans des conditions similaires les 26 février et 2 mars; elles ont été envoyées dans les environs de Shizuoka et Nagoya.

5 mars : une flotte d'hydravions est envoyée au large de Takahagi, dans la préfecture d'Ibaraki sur la façade pacifique de Honshu. Une centaine de soldats débarquent, sans rencontrer de résistance. Au cours de leur progression dans les ruines de ce qui fut une ville de 30.000 habitants, ils ne rencontrent pas âme qui vive... avant de tomber sur une bande d'une trentaine d'hommes armés de machettes, de fusils-mitrailleurs et de sabres. Certains d'entre eux semblent drogués, d'autres portent ce qui ressemble à des cranes humains à la ceinture. La troupe doit se défendre après avoir été violemment attaquée - trois soldats y laissent la vie, contre une quinzaine d'assaillants, très mobiles. Après s'être dégagés, et tout en se sachant épiés à travers les ruines, la troupe rembarque dans les hydravions.

7 mars. Nouvelle réunion interalliée. Les russes annoncent leurs intentions d'un double débarquement, mais affirment n'avoir la capacité de libérer le Japon à eux tous seuls - d'autant que l'URSS connaît des difficultés de... pacification à l'ouest, notamment dans l'ancienne Galicie et les pays Baltes. De leur côté, les américains ne peuvent pas non plus se permettre de subir seuls des pertes qui peuvent être importantes... et surtout inattendues comme le démontre la mésaventure de la reconnaissance de Takahagi l'avant-veille.
S'ajoutent à cela des impératifs stratégiques - les Etats-Unis lorgnent sur le potentiel industriel du Kanto et de la région entre Kobe et Nagoya, les soviétiques veulent éloigner les américains au maximum de leurs nouvelles positions en Corée et à Hokkaido.

Les alliés s'entendent sur une ligne de démarcation provisoire : laux soviétiques, le district de Tohoku au nord de Honshu, la moitié nord de Kyushu jusqu'à la ligne Kumamoto - Oita et la moitié ouest de Honshu, suivant la ligne Shimonoseki - Yamaguchi - Yoshika - Akiota - KitaHiroshima - Miyoshi - Shobara - Niimi - Tsuyama - Asago - Nagahama - Notosu - Matsumoto - Nagano - Hitachi

Aux occidentaux le reste. Les premières troupes à entrer dans les localités sur la ligne de démarcation s'y arrêtent et attendent les autres, comme naguère en Allemagne. Le début de l'opération "Pain rouge" chez les soviétiques et "East Sunrise" chez les américains est prévu pour mi-mars.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 367

MessagePosté le: Lun Jan 20, 2020 12:44    Sujet du message: Répondre en citant

8 mars : alors que les soviétiques fêtent la journée de la femme (férié), les alliés se préparent à la liberation du Japon - l'occasion très probable de sombres découvertes, d'autant que du fait des incendies faisant rage dans les villes, le parachutage de vivres semble impossible. Okinawa commence à ressembler à une ruche, tandis que deux flottes alliées convergent en vue des côtes du Kanto.

9 mars, Nakhodka: le rapport du sergent Igor Tolokonnikov, contresigné par ses chefs, est remonté par la voie hierarchique jusqu'aux bureaux du NKVD à Nakhodka, qui décide de l'envoi d'une mission pour interroger les survivants. Cela permettrait de mieux préparer le débarquement au Japon - les soviétiques ne savent toujours pas ce qu'ils vont découvrir, et dans quelle mesure.

10 mars, Tsushima. Une mission du NKVD commandée par le capitaine Ivan Skonnikov débarque sur l'île, dûment munie d'un traducteur. Les récits des survivants, une fois condensés dans un rapport, décrivent peu ou prou la même chose : une famine, suivie de massacres perpétrés par des soldats plus ou moins débandés, fanatisés - ils sont d'abord commis "contre le défaitisme" puis ensuite pour s'emparer des maigres réserves de la population. Dans la partie nord de l'ile, moins peuplée et où il y avait le plus de soldats, les survivants ont gagné la forêt. Au sud, par endroits, les villageois ont repoussé les assaillants, qui eux mêmes ont fini par se massacrer entre eux ou morts de faim. En tout, il ne reste guère qu'un quart de la population par rapport à fin 1944. Et plusieurs bandes armées ont été effectivement trouvées et détruites par les troupes soviétiques depuis la libération de l'île.

12 mars, réunion interalliée. Les soviétiques partagent la substantifique moelle du rapport du NKVD : il faut s'attendre à trouver la population japonaise amoindrie des trois quarts, et il y a un fort boulot à faire pour venir à bout des bandes armées. Ce que les américains ont pu constater de leur côté. Du côté des soviétiques, le mot d'ordre pour préparer l'opération est donc "moins de vivres, plus de fusils et de vigilance", mais le nom Pain Rouge reste inchangé.

13 mars, Okinawa. Alors que les américains cogitent sur la préparation de l'opération, une tête pensante de l'état major se rappelle que les français ont une unité spécialisée dans le traitement des dépouilles - et il risque d'y en avoir.

14 mars, Paris. Le général de Gaulle lit, pensif, une demande officielle des alliés américains de leur adjoindre l'aide d'une unité spécialisée française dans le traitement des dépouilles. Les Joyeux au Japon? Même s'ils sont actuellement déployés au-dessus de Nice et non plus à Bizerte, faut encore qu'ils y arrivent, et sans mésaventure . Au moins cette fois il n'y a plus de sous-marins ennemis ni de bateaux turco-italiano-germains pour les déranger, pense le Général en tirant sur une Players.

A 950 km plus au sud, le mulet 454 se met à braire. Des Joyeux se retournent, étonnés : pas de gendarme ni de marin en vue pourtant. Du moins à 30 km à la ronde.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
egdltp



Inscrit le: 07 Jan 2011
Messages: 396
Localisation: Cher

MessagePosté le: Lun Jan 20, 2020 13:20    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo lbouveron pour ce cameo avec un des "monuments" de la FTL...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4152
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Jan 20, 2020 13:33    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
bateaux turco-italiano-germains


Je note la référence ! Very Happy Plus sérieusement, y a les 'Graves registrations Units' chez les anglais. On en parle à Salonique.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 367

MessagePosté le: Lun Jan 20, 2020 14:51    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
Citation:
bateaux turco-italiano-germains


Je note la référence ! Very Happy Plus sérieusement, y a les 'Graves registrations Units' chez les anglais. On en parle à Salonique.


Bonjour

Pour quels effectifs à peu près ?

Plus on est de fous... Et puis ça permettra de passer par Bagdad et Karachi 😆
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4152
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Jan 20, 2020 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

Extrait de la chrono au 23 septembre :

Citation:
Derrière les démineurs s’avance donc la sinistre cohorte du Graves Registration Service, dont les membres, munis de masques à gaz, opèrent dans des conditions souvent atroces.


Based on field experience and subsequent recommendations and instructions, amended versions of T/O 10-297 would follow in 1943 and 1944. Official ETOUSA reports indicated the effective personnel strength of GR Companies (based on T/O 10-297) to reach 10 Companies, with an aggregate strength of 1,350 men on 8 February 1943; 10 Companies with a total strength of 1,350 men on 12 March 1943; 7 Companies with an overall strength of 910 men on 28 November 1943; and 21 Companies with an aggregate strength of 2,645 men on 1 September 1944.


Plus d'infos à :

https://warfarehistorynetwork.com/2018/12/24/burying-the-dead-in-wwii-the-quartermaster-graves-registration-service/

https://www.med-dept.com/articles/quartermaster-graves-registration-service/
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 367

MessagePosté le: Lun Jan 20, 2020 15:14    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup. Dans les deux cas ce sera une mobilisation partielle des effectifs, déjà bien occupés en Europe... On pourrait les imaginer (les anglais) en Belgique. Ce qui justifierait au passage un transbordement commun avec les Joyeux à travers la moitié du globe.

@egdltp ce n'est pas qu'un cameo. Je reprends l'aventure, si personne n'est contre Very Happy

Le commandant Wassingre avec sa rose d'Oahu navigue toujours ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Indochinois



Inscrit le: 09 Jan 2020
Messages: 7
Localisation: Bas-Rhin

MessagePosté le: Mar Jan 21, 2020 14:32    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai hâte de lire la suite Rolling Eyes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1873
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Mar Jan 21, 2020 19:27    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

lbouveron44 a écrit :
Citation:

Le commandant Wassingre avec sa rose d'Oahu navigue toujours ?


Dans "La Geste des Joyeux", il et à Pearl Harbour un certain 7 décembre. Il encaisse une longue rafale tirée par un Zero mais n'est pas coulé.

Ensuite, il n'est plus cité, donc est toujours opérationnel sauf contre-indication de Carthage.

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1139
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Mar Jan 21, 2020 20:25    Sujet du message: Répondre en citant

bonne idée .......mais peut etre qu'il est un peu prematuré d'ouvrir 1945 alors que l'année 1944 est à peine ebauchée sur ce front......
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 367

MessagePosté le: Mar Jan 21, 2020 23:25    Sujet du message: Répondre en citant

raven 03 a écrit:
bonne idée .......mais peut etre qu'il est un peu prematuré d'ouvrir 1945 alors que l'année 1944 est à peine ebauchée sur ce front......


Concernant la geste des Joyeux on en est déjà à septembre 1945, avec un gros trou depuis l'été 41 (hiver 41 pour le Cdt Wassingre)

@Capu Rossu : donc il est toujours opérationnel. Suite à venir 😊
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com