Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

1940 revu et renforcé !
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Suivi de la chrono
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5981
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mar Jan 09, 2007 20:13    Sujet du message: Répondre en citant

Donc je vais modifier mon texte en "sur la gare de triage de Rennes".
Plaine de Baud est bien un lieu-dit où se situait la gare de triage de Rennes (aujourd'hui il y a autre chose à la place - une base nautique, une déchetterie, ...).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 11, 2007 14:26    Sujet du message: Répondre en citant

La suite, Messieurs-Dames !

30 juin
Manche
Les premières troupes allemandes débarquent sur les îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey.

Bataille de France
L’armée allemande est bloquée devant Valence, notamment par la résistance acharnée du 25ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais. Le Général Delestraint est légèrement blessé au cours de ces combats. Les Allemands préparent une offensive en règle pour faire sauter ce verrou sur la vallée du Rhône.
De tout le sud de la France, c’est à dire de tout le littoral méditerranéen et de la côte atlantique entre Bordeaux et Biarritz, tous les navires disponibles, de toutes les nations alliées, se sont attelés à la tâche. La plupart font une rotation tous les cinq jours, mais les plus petits font la navette avec la Corse. Les aviations de l’Axe, hors du rayon d’action des Bf-109 de la Luftwaffe, ne peuvent s’opposer sérieusement au “Grand Déménagement”.

Toulouse
Le Comité de Défense Nationale se réunit à Toulouse, où le gouvernement français vient de s’installer, Bordeaux étant devenu trop exposé aux attaques allemandes. A l’ordre du jour, la situation des achats d’armes aux Etats-Unis, à travers un copieux rapport envoyé la veille par Pierre Cot (voir Annexe 40-6).
(note : l'annexe en question... dès que j'aurai le temps...)

Méditerranée
Les avions français basés en Corse attaquent des cibles d’opportunité en Sardaigne.
Des sous-marins mouilleurs de mines de la classe Saphir commencent à mouiller des champs de mines offensifs devant Naples, Livourne et La Spezia.
Le sous-marin italien Liuzzi tente d’attaquer un convoi allant de Beyrouth à Alexandrie. Repéré, il est forcé de faire surface et coulé par des destroyers britanniques au large de Haïfa.

Afrique du Nord
Les avions français basés en Afrique du Nord maintiennent leur pression sur la Libye et la Sicile, attaquant terrains d’aviation, dépôts de ravitaillement et bien sûr, les ports de Tripoli et Benghazi. Ils effectuent 399 missions de combat dans la journée.
L’Armée de Terre réactive trois batteries d’artillerie lourde sur voie ferrée (ALVF) stationnées en Algérie et Tunisie. L’une comprend des canons de 240 mm, l’autre de 190 mm.
Réunion d’état-major en Tunisie. Les Généraux Amédée Blanc (Tunisie), Popinel (Sud Tunisien), Jurion et Gastin (Armée de l’Air) mettent au point le plan de l’offensive contre les forces italiennes en Tripolitaine.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5981
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Jeu Jan 11, 2007 15:22    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai intégré tes ajouts du 30 juin (pas besoin de m'envoyer le fichier).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 11, 2007 16:31    Sujet du message: Répondre en citant

loic a écrit:
J'ai intégré tes ajouts du 30 juin (pas besoin de m'envoyer le fichier).

Merci ! J'espère que tu as enlevé (note : l'annexe en question... dès que j'aurai le temps...) Wink Wink
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 00:43    Sujet du message: Sous-marins mouilleurs de mines français Répondre en citant

Dans l'OTL, les sous-marins français ont procédé à deux types de mouillages : défensifs (approches de la Corse : mouillage de 32 mines par la Perle devant Bastia dès le 3 juin)
offensifs : 32 mines par le Saphir devant Cagliari le 12 juin
32 mines par le Nautilus devant Tripoli le 12 juin
32 mines par la Turquoise devant Trapani
Résultats : 1 cargo de 1642 tonnes, l'Alicanto, coulé le 30 juin sur une mine du Saphir; 1 voilier de 57 tonnes coulé le ? sur une mine du ??

A noter que Perle et Diamant ont été employés comme des sous-marins classiques pour des patrouilles de surveillance dans les eaux provençales et n'ont pas procédé à des mouillages offensifs.
On peut supposer que dans la FTL ils vont au contraire mouiller des mines devant La Spezia ou Gênes.
Dans la même FTL, leurs frères pourraient aller vers Naples, Palerme, etc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 01:26    Sujet du message: Répondre en citant

(je sais, ça ne va pas vite...)

1er juillet
Washington
Roosevelt donne son accord à un nouveau projet de constructions navales, prévoyant 45 navires supplémentaires pour l’US Navy, ainsi que la somme de 550 millions de dollars pour les financer.

Bataille de France
L’armée allemande est encore loin d’avoir reconstitué son potentiel (il lui faudra en réalité plusieurs semaines), mais elle redevient suffisamment forte pour reprendre les jours suivants son avance en vallée du Rhône. Mais les problèmes logistiques réapparaissent avec la progression vers le sud, en particulier pour les armes lourdes (en général tractées, et souvent par des chevaux ; il y a très peu de canons auto-moteurs). Bref, cette avance s’épuise d’elle-même à nouveau contre des défenses françaises très faibles mais motivées.

Sardaigne et Sicile
Olbia (Sardaigne) est attaquée par des bombardiers MB-210 basés en Corse.
Des LeO-451 venus d’Algérie et escortés par des chasseurs H-75 attaquent les terrains de Sicile pour interdire l’envoi de tout renfort en Libye.
Cependant, le nombre de missions de combat effectuées par des avions basés en Afrique du Nord se réduit à 341, car le rythme très élevé des opérations des jours précédents impose des travaux d’entretien. La disponibilité tombe à 60% et diminuera encore les jours suivants.

Méditerranée Occidentale
Vingt hydravions Bréguet 521 Bizerte doivent opérer de Berre et d’Alger pour fournir aux convois qui font la navette entre le Midi de la France et l’Afrique du Nord une escorte ASM permanente. Cependant, onze seulement sont opérationnels (huit sont en réparation ou en entretien et un a dû être ferraillé après avoir été endommagé au décollage). L’Escadrille E1 est alors renforcée par trois vieux hydravions LeO 257bis et la E9 par quatre LeO H-470 tout neufs, qui renforcent utilement le potentiel de couverture aérienne entre Marseille et Alger.

Méditerranée Centrale
Les deux grands destroyers italiens Alvise da Mosto et Antonio da Noli, chargés de munitions à destination de Tripoli, sont attaqués par quatre Laté-298 basés à Malte, puis par six Martin 167. Les deux navires esquivent les torpilles, mais le da Noli est endommagé par des bombes. Les deux bâtiments retournent à Tarente, car ils craignent de nouvelles attaques aériennes ou l’interception par des contre-torpilleurs français.

Méditerranée
Pour piéger la flotte italienne de Tarente, les Alliés réunissent une escadre forte de deux porte-avions (Eagle et Béarn), dix cuirassés et croiseurs de bataille (le Dunkerque et le Strasbourg, quatre vieux cuirassés anglais de la classe Queen Elizabeth, les vieux cuirassés français Bretagne, Lorraine, Provence et même Courbet (le plus ancien), plus de nombreux croiseurs et destroyers.
L’Aéronavale prévoit d’ajouter au groupe aérien du Béarn (20 chasseurs Brewster B-339 et 20 bombardiers en piqué SBC4) des flottilles basées à terre : une flottille de bombardiers en piqué (12 SBC4), 5 flottilles d’hydravions torpilleurs (63 Laté-298), deux flottilles de bombardement et de reconnaissance (24 Martin 167 Maryland) et une flottille de chasseurs à long rayon d’action (15 Potez 631). Par ailleurs, les flottilles AC-2, avec 6 Brewster B-339, et AB-3, avec 10 SBC-4 (plus leurs avions de réserve), sont mises à la disposition de la Fleet Air Arm pour compenser un peu la pauvreté de ses effectifs. Elles commencent très vite à s’entraîner sur l’Eagle.

Kiel
Dans la nuit, 12 bombardiers Hampden de la RAF attaquent la base navale. Des bombes ratent de peu le croiseur de bataille Scharnhorst et deux d’entre elles frappent le croiseur lourd Prinz Eugen.

Budapest
Le gouvernement de Hongrie déclare que des troupes roumaines ont violé le territoire hongrois. Il ordonne de masser des forces à la frontière, aussitôt imité par le gouvernement roumain.

Afrique Orientale
L’aviation italienne mène des raids sur la gare d’Etteb, ainsi que sur les bases aéronavales de Port-Soudan et d’Aden.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)


Dernière édition par Casus Frankie le Ven Jan 12, 2007 15:48; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5981
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 08:44    Sujet du message: Répondre en citant

Casus, je pense qu'on peut d'ores et déjà évoqué l'envoi des avions français sur l'Eagle (voir le 22/Cool, car ils vont commencer à s'entraîner maintenant pour Tarente.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 15:51    Sujet du message: Répondre en citant

Loïc - OK, fait - j'ai édité le 1er juillet.
La suite. (je rappelle que je récupère au passage l'ancien texte, dans la mesure où c'est possible).

2 juillet
Bataille de France
Valence tombe. Le 25ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais, presque entièrement anéanti, s’est rendu, faute de munitions. « Les Allemands étaient furieux, parce que ça faisait presque une semaine qu’ils étaient bloqués, et plus furieux encore quand ils ont compris que la plupart de ceux qui bloquaient leurs beaux Panzers étaient des Nègres. Ils avaient fait quelques prisonniers, pas beaucoup. Alors, ils les ont attachés et alignés par terre devant la Mairie, et ils ont obligé le Maire et le Conseil Municipal, et tous les habitants qu’ils ont pu trouver, à regarder… à regarder un de leurs chars écraser ces malheureux. Et les caméras des Actualités allemandes filmaient tout, et ils avaient même invité un journaliste américain ! L’un des officiers a eu ses bottes éclaboussées de sang. Il a juré et s’est exclamé qu’il ne trouvait pas normal que le sang des Noirs soit rouge comme celui des Blancs (je comprends un peu l’allemand). Dix ans se sont écoulés, mais je ne l’ai pas oublié, et cet homme, quel que soit son vrai nom, est bien l’accusé n°3, je le jure. » (Jean G., conseiller municipal de Valence, témoin lors du procès pour crime de guerre dit “Procès de Valence”, février 1950).
Mais quelques dizaines d’hommes du 25ème RTS ont pu s’enfuir. Et ils n’ont pas l’intention d’attendre l’après-guerre pour se venger.
Cependant, ce n’est pas la première fois qu’un tel massacre est perpétré au cours de la campagne de France. En effet, dès la fin mai, dans la région de Lille, des tirailleurs sénégalais et marocains ont subi un sort similaire. Le 12 juin, à Angevillers, dans l’Oise, les Allemands ont fusillé trente soldats sénégalais qui s’étaient constitués prisonniers. Contrairement à ce que certains affirmeront, les troupes SS (d’ailleurs très peu nombreuses à l’époque) ne sont pas les seules impliquées du côté allemand.

Méditerranée Centrale
Sous le couvert de la nuit, une escadre française rapide, emmenée par les cuirassés Strasbourg et Dunkerque, bombarde Pantelleria.

Tunisie
L’activité aérienne continue à diminuer, mais les positions italiennes sur la frontière tunisienne sont la cible de raids de Potez 63-11 et de Martin 167.
De plus, ces positions commencent à être matraquées de façon systématique par l’artillerie lourde française.

Alexandrie
En début de matinée, les premiers éléments des forces françaises venant du Liban commencent à débarquer. Ils comprennent notamment deux régiments de la 86ème DI, le 63ème BCC (45 chars légers R35), un escadron du 8ème Groupe d’Auto-Mitrailleuses et un groupe du 325ème Régiment d’Artillerie Lourde (canons de 155 mm).
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5981
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 15:57    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Loïc - OK, fait - j'ai édité le 1er juillet.


Je suppose que tu es reparti du fichier que je t'ai envoyé ce matin ?
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 16:26    Sujet du message: Répondre en citant

Non, je ne l'ai pas encore eu - ce que j'ai édité, c'est juste ici, sur le site. T'inquiète, j'ajusterai tout ça ce soir.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 18:45    Sujet du message: Répondre en citant

3 juillet
Bataille de France
Les dernières unités navales reçoivent l’ordre de quitter la Métropole, tandis que le ministère de la Guerre fait saborder les bâtiments en construction qui ne pourraient pas être achevés à temps pour être évacués. Ainsi, à Pauillac, près de Bordeaux, le torpilleur Lansquenet, quasi achevé et rebaptisé Cyclone (en hommage au navire sabordé à Brest), lève l’ancre pour rejoindre Casablanca avant que les Allemands ne ferment l’estuaire de la Gironde, accompagné de l’aviso Beautemps-Beaupré, lui aussi en cours d’achèvement. Deux sister-ships du Cyclone, en construction dans le même chantier, L’Aventurier et L’Opiniâtre, sont par contre sabordés sur cale.
À La Seyne-sur-Mer (près de Toulon), les torpilleurs Sirocco (ex-Le Corsaire) et Bison (ex-Le Flibustier) sont également évacués vers l’Afrique du Nord bien qu’inachevés, tandis que L’Intrépide et Le Téméraire sont sabordés. Le sous-marin mouilleur de mines Emeraude, en construction à l’Arsenal de Toulon, est consciencieusement dynamité sur cale.
L’ancien cuirassé Condorcet, utilisé à Toulon depuis 1933 comme navire d’entraînement au torpillage, est jugé apte à rejoindre Casablanca pour continuer de jouer ce rôle.

Sud-ouest de la France
Les parlementaires français commencent à évacuer la Métropole pour Alger.

Méditerranée centrale
En fin de journée, le sous-marin italien Tito Speri, en patrouille devant Toulon, tente d’attaquer un convoi français qui quitte le port. Il est pris en chasse et coulé par deux avisos anti-sous-marins de classe Elan et par les chasseurs de sous-marins CH-1 et CH-4.
Les avions de l’Armée de l’Air basés en Corse attaquent à nouveau des cibles en Sardaigne.

Afrique du Nord
L’activité aérienne est à nouveau assez faible. Les avions de l’Armée de l’Air basés en Algérie et Tunisie n’effectuent que 321 missions de combat, contre des objectifs en Libye et Sicile.
Une partie du XIXème Corps d’Armée français, précédemment stationné en Algérie, arrive en Tunisie, ainsi que des unités de cavalerie arrivant du Maroc. L’Armée française déploie maintenant face aux forces italiennes un nombre respectable de blindés : en tout cinq bataillons de chars de combat (BCC), les 61ème BCC (45 chars D1), 62ème BCC (30 chars R35 et 15 FT17/31), 64ème BCC (45 chars FT17/31), 65ème BCC (45 chars D1) et 66ème BCC (45 chars FT17/31). Dix-neuf FT17 du 64ème BCC (une compagnie et les six chars d’état-major) et les 45 chars du 66ème sont déployés autour des points stratégiques (aérodromes importants et dépôts de matériel) pour contrer une éventuelle attaque aéroportée italienne. Sans doute s’agit-il d’engins à l’armement et aux performances relativement modestes (surtout pour les FT17), mais les R35 et les D1 se comparent avantageusement à la plus grande partie du matériel blindé (ou prétendu tel) que les Italiens peuvent leur opposer. De plus, l’armement antichar ennemi brille par sa faiblesse.

Afrique Orientale
Les Italiens bombardent à nouveau la base d’Aden, tandis que les Britanniques attaquent la garnison de Métemma, en Afrique orientale italienne.


4 juillet
Méditerranée et Libye
En Sardaigne, les terrains de la région de Cagliari sont bombardés par des LeO-451 couverts par des Potez 631 de chasse à long rayon d’action, pendant que les cuirassés Bretagne, Dunkerque et Strasbourg, avec leur escorte, pilonnent le port.
Profitant de la nuit, les rapides croiseurs italiens Bande Nere et Colleoni livrent à Tripoli 200 tonnes de pièces détachées et de munitions avant de repartir pour Tarente.
Le jour suivant, Tripoli et les fortifications frontalières sont attaquées par des Martin 167 et des Potez 63-11 qui volent maintenant sans escorte.

Alexandrie
Arrivée du Général de Larminat, chef d’état-major du Général Mittelhauser, chargé de coordonner avec le Général Wavell l’intégration des troupes françaises à la VIIIème Armée britannique.

Roumanie
En Roumanie, un nouveau cabinet est formé, autour du Premier ministre Gigurtu. Le ministre des Affaires étrangères, Manoilescu, représente le mouvement fasciste des Gardes de Fer. La politique du nouveau gouvernement est clairement pronazie et antisémite. La Roumanie rejoindra officiellement l’Axe dès le lendemain.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 18:52    Sujet du message: Répondre en citant

5 juillet
Rome
Entrevue orageuse entre l’Amiral Iachino et Mussolini. Le Duce exige que la flotte de Tarente intervienne pour sauver la Libye, répétant qu’elle peut compter sur un soutien aérien massif, « grâce au plus grand porte-avions du monde : l’Italie ! » Iachino parvient, non sans avoir mis sa démission dans la balance, à lui démontrer qu’un porte-avions immobile et doté d’avions dépassés ne sert pas à grand chose, et qu’à un contre deux, voire pire, le destin des cuirassés de la Regia Marina serait vite scellé. Mussolini quitte la salle de conférence en claquant la porte et en pestant contre ces trouillards de marins, contre ces incapables d’aviateurs, contre Hitler qui n’a aucune reconnaissance envers lui, Benito, qui a tout fait pour lui, Adolf, et (tout de même) contre les Alliés qui ne sont pas fichus de s’avouer vaincus et de laisser passer l’Histoire.

Pantelleria
Le destroyer Zeffiro (classe Turbine), chargé de munitions destinées à la garnison locale, est coulé dans le port par Laté 298 et des Martin 167.

Libye
L’activité aérienne reprend légèrement, avec 324 missions de combat effectuées par les avions de l’Armée de l’Air basés en Afrique du Nord.
Benghazi est attaquée par 45 LeO-451 opérant sans escorte. Les trois chasseurs CR-32 survivants censés assurer la défense de la ville sont incapables de rattraper les rapides bombardiers, qui opèrent à 17000 pieds (5 500 m) et 480 km/h.
A Tobrouk, le vieux croiseur cuirassé San Giorgio est attaqué dans le port par des Martin 167 français basés en Egypte (GB I/39). Le bateau est endommagé par deux bombes de 50 kg, mais reste opérationnel.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 19:29    Sujet du message: Répondre en citant

6 juillet
Libye
Le niveau quotidien de l’activité aérienne française est à son point le plus bas en raison des travaux d’entretien destinés à rendre leur potentiel aux machines pour les préparer à l’offensive. Seules 231 missions offensives sont effectuées, la plupart du temps pour assurer une interdiction aérienne au-dessus des terrains de Tripoli et de Lybie. Tripoli même est aussi attaquée, dans la journée par 18 LeO-451 et, au crépuscule, par six bombardiers lourds Farman 223-3. Une partie des munitions déchargées des Bande Nere et Colleoni sont détruites lors du second raid.
A Tripoli, les autorités italiennes doivent faire face à un grave problème de force de travail, car les constants bombardements français ont jeté l’affolement dans la population. Si les marchandises peuvent être débarquées dans le port (malgré le fait que la plupart des grues lourdes ont été détruites), les envoyer à des dépôts dispersés et protégés demanderait trop de temps.
Dans le port de Tobrouk, le sous-marin italien Atropo débarque des munitions de DCA quand il est attaqué à la bombe par des Swordfish du HMS Eagle. Touché par une bombe de 200 kg, il est coulé.


7 juillet
Toulouse
Le gouvernement français, le gouvernement républicain espagnol en exil et le gouvernement franquiste tombent d’accord, de façon bien sûr totalement officieuse, pour que les représentants du gouvernement républicain ne résident pas dans la même ville que le gouvernement français, afin d’éviter tout ce qui pourrait ressembler à une reconnaissance diplomatique. En échange, Franco fermera les yeux sur la forte présence espagnole dans l’armée française. « Cet accord fut assez largement formel : Juan Negrin [le Premier Ministre républicain] s’installa à Casablanca, mais rencontra régulièrement Paul Reynaud, Mandel ou De Gaulle à Alger. Néanmoins, les apparences furent sauves jusqu’en décembre 1942, quand Negrin s’installa dans une villa algéroise mise à sa disposition par Louis Joxe. Mais à ce moment-là, Franco détourna le regard – c’était à lui de s’efforcer de se faire bien voir des Alliés. » (Pedro Valero, Neutre et combattante – L’Espagne dans la Seconde Guerre Mondiale, 1999, Barcelone)

Sardaigne et Libye
L’activité aérienne française se poursuit. Des avions basés en Corse attaquent des cibles d’opportunité en Sardaigne et Cagliari est bombardée de nuit par 18 MB-210.
Benghazi est aussi bombardées, cette fois par six bombardiers lourds Farman 223-3, mais les résultats matériels de ce bombardement sont minimes.

Méditerranée Centrale
Au large de Tripoli, le grand sous-marin italien Balilla transporte des pièces détachées et des munitions quand il est repéré (bien qu’il soit submergé) et attaqué par un Sunderland de la RAF. Obligé de faire surface, mais encore capable de donner 8 nœuds, il est achevé par un vol de trois Laté-298 basés à Malte.

Liban
A la demande du Général Wavell, des navires britanniques commencent à embarquer à Beyrouth la Brigade de Montagne polonaise des Carpathes. Cette unité doit être déployée à Chypre pour soutenir les défenses de l’île.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11317
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2007 20:02    Sujet du message: Répondre en citant

8 juillet
Méditerranée Occidentale
Le sous-marin italien Gondar attaque un convoi français à l’ouest de la Sardaigne et coule un transport. Il attaque ensuite ce qui lui semble être un traînard du convoi, mais qui est en réalité le vapeur belge Kabalo (5 186 GRT), qui participe aux opérations d’évacuation de la Réserve belge vers l’Algérie. Or, techniquement, l’Italie n’est pas en guerre avec la Belgique (c’est pourquoi le navire fait route en dehors d’un convoi, arborant d’immenses drapeaux noir-jaune-rouge). Le Kabalo est coulé.
Peu après, le sous-marin est détecté en immersion périscopique par un hydravion Loire 130, qui l’endommage à coups de grenades ASM. Traînant un long panache huileux qui le trahit, le Gondar est bombardé une heure plus tard par deux Laté 298 basés en Corse et obligé de faire surface. Son commandant décide de le saborder, car des destroyers français approchent. L’équipage est sauvé.

Tarente
Les avions de reconnaissance français repèrent l’arrivée de deux grands paquebots italiens, que l’on suppose être les rapides Rex et Conte di Cavour.

Libye
L’activité aérienne française est relativement modeste (242 missions de combat). Les sorties visent surtout à entamer les positions italiennes sur la frontière.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Redsmosmo



Inscrit le: 18 Oct 2006
Messages: 25
Localisation: Hamburg

MessagePosté le: Sam Jan 13, 2007 00:24    Sujet du message: Répondre en citant

le 7 juillet, les français pourraient obtenir de Franco l'autorisation de faire évacuer les civils par son territoire.... ???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Suivi de la chrono Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com